The Mighty Blog

Le Versus : X-Men Battle Of The Atom #2

Aujourd'hui, on s'affronte ! Nous ne sommes pas d'accord et nous vous partageons notre combat avec un grand plaisir. Aujourd'hui, c'est X-Men Battle Of The Atom #2 qui nous intéresse. Ce numéro spécial conclut le cross-over Battle Of The Atom qui a débuté début septembre et qui fête les 50 ans d'existence des mutants de Marvel.

X-Men---Battle-of-the-Atom-002-coverX-Men Battle Of The Atom #2

Marvel • "Battle Of The Atom part 10" Par Jason Aaron, Brian Michale Bendis, Brian Wood, Easd Ribic et plus • $3.99
Les X-Men du Passé s'unissent aux X-Men du Présent et à ceux du futur pour combattre la Brotherhood du Futur (vous suivez ?) mais aussi une nouvelle espèce de sentinelles... construites par le S.H.I.E.L.D. Cet épisode conclut donc le cross-over Battle Of the Atom.

FIGHT!

Toine Reynolds :
J'ai été déçu...
Noisybear :
Moi j'ai aimé ce Battle Of The Atom. Ce n'est clairement pas parfait ni même la meilleure saga du monde mais ça m'a fait passer du bon temps à la lecture. Et puis, maintenant, j'attends avec impatience de lire la suite.

X-Men---Battle-of-the-Atom-002-1

SCÉNARIO

Toine Reynolds :
Battle Of The Atom commençait très bien, à la base. L'idée des X-Men du futur qui débarquent pour renvoyer les jeunes mutants dans le passé était intriguante, et pouvait promettre un beau bordel temporel. Quand on sait que la saga était écrite pour célébrer les 50 ans des mutants, on pouvait s'imaginer des clins d’œil et des références multiples. Si les Sentinelles apparaissent bien, on s'aperçoit que l'immense majorité des questions posées ne trouvent pas de réponse durant la saga. Les quelques pistes lancées dans les trois épilogues (un exercice de style très lourd, mais on y reviendra) sont très superficielles, et on ne comprend finalement pas les motivations des X-Men du Futur, pas plus que certains éléments de leur plan. Bendis, qui avait commencé à écrire des mutants crédibles, balancent certains changements sans qu'on ne comprenne pourquoi. C'est le principal problème de cette saga : on ne comprend pas pourquoi ou comment les événements s'enchaînent, et à la fin, on a l'impression d'avoir lu quelque chose qui aurait tenu en trois numéros.
Noisybear :
Je ne pourrais pas défendre ce point sans me faire ridiculiser. Je ne dirai pas que c'est mal écrit mais ce dernier épisode souffre des faiblesses du cross-over. À trop avoir fait bavarder les personnages au début, certains éléments qui semblent majeur dans cet épisode arrivent catapultés. Ce qui est drôle c'est que le problème ne vient pas du spécialiste des "talking-head", Monsieur Bendis [on me dit qu'en fait c'est Aaron qui a écrit l'épisode ce qui explique le pourquoi du comment - NdR]. Pour rattraper le retard, le rythme du début de cet épisode est soutenu. On passe du coq à l'âne. Aussi, beaucoup de choses étaient à régler avec Xorn alors on est obligé de subir l'enchaînement de personnages qui tentent d'affronter la méchante. Bref, c'est rapide, confus et on sent un Bendis qui rame pour caser tout ce qu'il y avait à caser. Là où je ne suis pas d'accord avec Toine c'est que la saga n'aurait pas pu tenir sur 3 épisodes. Bien au contraire, le seul hic, c'est qu'ils ont perdu 3 ou 4 épisodes à nous montrer les jeunes X-Men partir en courant plutôt que de nous introduire certains éléments qui auraient allégés la lecture de cet épisode.

X-Men---Battle-of-the-Atom-002-3

ÉCRITURE

Toine Reynolds :
Le principal problème de la saga est son écriture à trois mains. Wood, Aaron, et Bendis n'ont pas le même style, et les changements d'un épisode à l'autre sont malvenus. Pris individuellement, certains épisodes sont géniaux et boostent l'intrigue, tandis que d'autres sont vides. Entre les épisodes de dialogues inutiles, et les épisodes de baston qui ne font absolument pas progresser l'intrigue, Battle Of The Atom ne brille pas par son écriture. En plus de lancer plein de pistes pas exploitées, les auteurs se permettent le luxe de réutiliser des lieux communs et des clichés de l'univers mutant (Bendis ramène son S.H.I.E.L.D. et ses voyages temporels à outrance par exemple) qui ne rendent pas hommage aux grandes sagas mutantes.
Noisybear :
Comme je l’écrivais plus haut, Bendis semble ramer pour finir l'action de Battle Of The Atom. Mais là où le numéro devient intéressant c'est dans les épilogues. Chacun des auteurs concernés place ses billes pour les prochains événements. Brian Wood en profite même pour conclure l'un des éléments majeur (mais cucul la praline) de son premier arc sur X-Men. Jason Aaron débute tout doucement l'intrigue du prochain arc de Wolverine And The X-Men. Et Bendis redistribue ses cartes sur ses séries. Bien sûr, il y a certaine chose qui reste en suspens, mais le trio de scénaristes a certainement un plan. Il y a bien cet événement final qui m'a d'abord fait réagir en me disant "mais comment elle a pu en arriver à cette conclusion" mais justement, on a bien vu que le personnage concerné commençait à changer de ton au fil de l'aventure. Ca aurait quand même mérité un plus de mise en avant dans les chapitres précédents.
En fait, la seule chose qui me gêne réellement dans cet épisode c'est le rôle de Xorn. À croire que les seules destinées possibles de Jean sont soit de mourir soit de devenir une super-vilain. Après tous les actes héroïques qu'elle a fait et comment Chris Claremont, John Byrne et Louise Simonson l'ont modelée je trouve ça réducteur. J'attaque Battle Of The Atom sur ce point alors que c'est plutôt bien vu dans ce cadre mais c'est un ras-le-bol plus général...

X-Men---Battle-of-the-Atom-002-5

CONSÉQUENCES

Toine Reynolds :
En plus d'être trop long et mal écrit, l'event n'apporte presque pas de changement à l'univers mutant. All-New X-Men peut se vanter de voir un changement bienvenue vu que la série commençait à s'enliser, mais pour le reste de l'event, les conséquences sont quasiment inexistantes. On ne comprend toujours pas les motivations des X-Men du Futur ce qui au final les empêche d'avoir un réel impact. Le dernier numéro, qui conclut une intrigue inexistante sans la moindre inventivité se paie le luxe d'avoir trois épilogues, avec seulement un seul qui a de l'impact réellement. On sent vraiment que Battle Of The Atom a été planifié dans l'urgence, et que ce qui devait être une saga qui allait bouleverser l'univers mutant ne touche finalement que quelques personnes... Battle Of The Atom ne ressemble finalement qu'à un arc narratif étalé sur trop de numéros, ce qui diminue l'impact et surtout la qualité du tout. Bendis de son côté semble s'éclater en lançant des pistes pour les X-Men du Futur, mais on ne risque pas de les voir exploitée un jour, donc hormis pour le fan-service des adorateurs de "What If", ce n'est pas utile.
Noisybear :
Ce que refuse de comprendre Toine c'est l'importance des X-Men du futur. Battle Of The Atom est un véritable hommage à deux sagas légendaires des X-Men : Days Of Future Past de Claremont/Byrne et Here Comes Tomorrow de Morrison. Elles aussi nous projetaient plus ou moins dans un futur avec de nouvelles têtes et des versions changées de nos héros présents. Elles aussi, nous montraient la mort de ces personnages. Et pourtant ces événements futurs ou provenant du futur impactaient le présent mais subtilement.
Ici, c'est moins subtil justement puisqu'un personnage "ouvre les yeux" et dit tout haut les conclusions qu'il a retiré de cette rencontre. Cela permettant surtout à Bendis de changer l'image de Cyclops (le vieux) et son équipe. En effet, depuis Schism et surtout depuis Avengers vs X-Men, cette équipe est, dans l'inconscient collectif, les méchants de l'histoire. Et les mutants de l'académie Jean Grey sont par défaut les gentils. Là, c'est pas inversé mais la balance s'équilibre à nouveau.
L'autre conséquence est simple : All-New X-Men est LE titre dédié aux premiers X-Men qui ont imposé leur place dans notre époque. Ils ne sont pas "All-Different" mais bel et bien nouveaux. Les mutants de l'Académie Jean Grey eux auront 3 titres pour s'exprimer. D'abord X-Men où Wood a utilisé le cross-over pour empirer la situation entre Ororo et Rachel. Il utilise son épilogue pour redonner enfin de l'espoir et un but à Jubilee. Il nous introduit aussi un nouvel élève mais peut-être qu'on la verra plus dans Wolverine And The X-Men. C'est d'ailleurs celui-ci le second titre dédié à ces héros. Là, Aaron s'intéresse aux plans du S.H.I.E.L.D. et la raison qui les a poussé à fabriquer des sentinelles. Ensuite, le troisième titre sera Amazing X-Men non évoqué dans ces épilogues.
Quant à la raison de la venue de la Brotherhood dans notre présent : mystère mais cela semble lié à "Dazzler" du coup, cela devrait faire l'objet des prochaines intrigues de Uncanny X-Men.
Enfin, pour le futur annoncé, j'ai un peu de mal à y croire à tout ça notamment au fils de Wolverine et de Mystique. Cette dernière devrait être en ménopause depuis fort longtemps. Mais, au final, le but était peut-être de créer de nouvelles menaces aux X-Men puisque ça manque terriblement depuis que tous les méchants (ou quasi) ont rejoint l'équipe.

X-Men---Battle-of-the-Atom-002-6

DESSINS

Toine Reynolds :
Enfin, les numéros d'introduction et de conclusion soufflent le chaud et le froid : Frank Cho soigne particulièrement sa partie, en arrêtant de dessiner les femmes comme des pin-ups. Servis par une coloration magnifique, ses dessins sont parmi les plus soignés qu'il ait rendu depuis des années. Esad Ribic était par contre un choix contestable pour dessiner une partie du dernier chapitre. On sent d'une part, à travers ses dessins moins soignés que d'habitude, qu'il a été engagé sur le tard. D'autre part, ses dessins très froids et très figés sont magnifiques, mais ne conviennent pas du tout à la scène finale, qui perd tout l'impact qu'Immonen lui aurait donné (il avait prouvé avec Fear Itself qu'il dessine des scènes d'actions hallucinantes).
Noisybear :
Là, impossible de mentir : c'est moche. Je m'excuse auprès des dessinateurs de l'event mais il n'y a pas d'autre mot. Esad Ribic de Thor God Of Thunder est absent. Il y a quelques cases fantastiques mais les personnages sont mal dessinés et c'est confus. Giuseppe Camuncoli souffre du même problème que sur ses épisodes de Wolverine And The X-Men à savoir il ne gère pas le grand nombre de personnages au panel (il est bien meilleur sur Superior Spider-Man). David Lopez n'est pas aidé par une mise en scène plate. Bachalo a le trait grossier et est accompagné par des couleurs blafardes. Seul Stuart Immonen assure... Mais il s'agit des 3 dernières pages de l'épisode.

X-Men---Battle-of-the-Atom-002-4

EN CONCLUSION

Toine Reynolds :
Battle Of The Atom avait parfaitement commencé en lançant des dizaines de pistes, mais se perd dans des dialogues interminables qui n'apportent rien. On a l'impression du début à la fin qu'on nous promet beaucoup, mais qu'on nous tape sur les doigts à chaque fois qu'on est sur le point d'apprendre quelque chose. Mal écrit, beaucoup trop long pour ce qu'on y raconte, l'event anniversaire des X-Men recèle quelques bons moments, noyés dans la médiocrité.
Noisybear :
Avouons-le Battle Of The Atom n'est pas l'événement du siècle (mais le cross-over X-Men certainement à défaut de mieux) mais il tient sa promesse en tant que divertissement. C'est déjà ça. Les conséquences me donnent envie de découvrir la suite. Et ce cross-over en guide de cadeau d'anniversaire aux mutants qui fêtent leurs 50 ans ? Bah, je dirais que chaque numéro anniversaire des X-Men n'a jamais été bien glorieux.

X-Men---Battle-of-the-Atom-002-2

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs