The Mighty Blog

Les Pas-Comics de septembre 2017

Bienvenue à tous dans ce véritable premier numéro des Pas-Comics, la rubrique où l’on parle des titres qui sont des comics sortis en version française mais qui auraient pu (et n’auraient pas dû) passer sous votre radar de lecteur.

Je vous promets des critiques pas trop longues, une dernière chronique sur un titre coup de coeur (ATTENTION ce mois-ci, on parle simplement de la meilleure bande-dessinée de 2017 !) et l'article est conclu par une BD choisie par Maitsuya.


Le Voyageur

Ici Même • Comics • Par Koren Shadmi • 25€00
Outre le fait que Koren Shadmi soit parmi les êtres les plus doux et sympathiques de la terre, c’est aussi un auteur que j’adore. Si vous avez l’occasion de tomber sur les 2 tomes d’Abbadon, huit clos ultra flippant, ou sur Love Addict où il raconte sa frénésie pour les sites de rencontres, foncez parce que ce sont des bijoux graphiques et narratifs.

Sur ce dernier album, j’ai l’impression qu’il atteint encore un niveau supérieur car il compose une saga de science-fiction au travers de plusieurs récits courts, toujours centrés sur le même personnage, voyageant sans fin à travers les époques. 1943, 2033, 2107 et encore plus tard, ce voyage ne semble pas avoir de but mais il y aura bien une finalité à ces pérégrinations et à ces rencontres.

Graphiquement, c’est de toute beauté. On alterne les ambiances et les palettes de couleur selon les récits et on peut constater l’étendue du talent de cet artiste qui illustre aussi beaucoup la presse anglo-saxonne.

Art Schooled

Même Pas Mal • Comics • Par Jamie Coe • 20€00
Que faire quand on intègre une école d’art américaine et qu’on se sent comme un intrus parmi tous ces spécimen se mettant en scène autant dans la vie que dans leurs créations ? Voilà le défi du personnage, fortement inspiré par son créateur, de cet album. Au milieu de cette faune d’hurluberlus parfois perchés, parfois géniaux, souvent les deux, se trouve Daniel, un petit gars de province souhaitant percé dans le milieu de l’art et spécifiquement dans la bande-dessinée.

L’auteur prend certains clichés de ce milieu qu’il connait bien et créé une histoire dans l’histoire pour se raconter et raconter ce qu’il a vécu et les gens qu’il a côtoyé. C’est très bien vu, très graphique également et un brin provocateur sur le milieu de l’art.

Femme Rebelle - L'histoire de Margaret Sanger

Nada Éditions • Comics • Par Peter Bagge • 18€00
La biographie est un genre qu’on nous rabâche en bande-dessinée depuis bien longtemps mais quand c’est Peter Bagge qui s’en charge, c’est un délice qu’on savoure en deux temps.

D’abord parce qu’il s’agit de la vie de Margaret Sanger, une militante féministe américaine dont les combats ont entre autres mené à une acceptation de la contraception pour les femmes et surtout à la création du planning familial. Un vie de combats, faite d’épreuves et de drames que Peter Bagge, bien connu pour son humour noir, va raconter avec un ton qui ne sied qu’à lui. C’est le second temps.

Sans se moquer une seule seconde, il va utiliser toutes les injustices et incompréhensions qui font face à Sanger pour créer des scènes très drôles, presque des sketchs avec la plupart du temps une chute. Il y a beaucoup de Will Eisner dans l’oeuvre de Bagge et c’est un plaisir de voir cette continuité perdurer jusqu’à maintenant par des oeuvres sociales et politiques.

Gaguesque mais aussi percutant, ce petit album nous en apprend beaucoup sur cette femme extraordinaire.

Ces jours qui disparaissent

Glénat • BD • Par Timothé Le Boucher • 22€50
On ne va pas tourner autour du pot, voici la meilleure BD de 2017. Okay, il y a encore 3 mois de parutions à venir pour me faire mentir mais vous me pardonnerez de prendre de l’avance pour vous mettre l’eau à la bouche et vous faire découvrir cette pépite d’une pureté rare et d’une modernité folle.

L’histoire d’abord même si je ne peux vous en donner que le fragment initial. Lubin est un jeune garçon normal. Bien dans sa peau, il a un petit job qu’il espère temporaire jusqu’à ce qu’il puisse vivre de sa passion: le cirque. La troupe dont il fait partie est aussi sa troupe d’amis. Ils sont soudés, liés par la scène et ont tous une personnalité attachante et unique. Tout va bien donc, jusqu’à ce matin où Lubin réalise qu’il a perdu une journée. Il n’a pas vécu les dernières 24h, quelqu’un d’autre a pris sa place. Ce quelqu’un d’autre est en lui, vit ses instants alors qu’il n’a pas la même personnalité. Et ce phénomène va se répéter. De plus en plus souvent…

Voilà l’accroche, que je trouve déjà hyper prometteuse. Puis vient la façon dont Lubin va co-exister avec cet autre lui. Est-ce vraiment lui ? Est-il fou ? Malade ? Victime ou coupable ? L’auteur pose beaucoup d’interrogation sur la nos personnalités, nos choix de vie et nos espoirs. C’est aussi une réflexion sur l’adolescence et le passage à l’âge adulte. J’étais complètement happé par cette histoire entre le fantastique et la chronique de vie. Et quand cela vire à la science-fiction alors là, j’étais au firmament de l’enthousiasme.

Côté dessin, Timothée Le Boucher fait partie de cette génération qui a assimilé tous les genres de la bande-dessinée. Son style a évolué depuis son précédent album Les Vestiaires (publié chez La Boite à Bulles) mais il allie une pâte européenne très classique, presque ligne claire, et un genre plus contemporain avec de jolies rondeurs et des couleurs pastels. Le résultat est doux et très expressif. Les planches ne sont pas là pour impressionner mais pour accompagner le scénario. Tout est maitrisé.

Voilà, encore une fois, meilleur album 2017 pour moi. Jetez-y un coup d’oeil si vous croisez son chemin en librairie.

Sélection de Maitsuya :

La Grande Ourse

Soleil • BD • Par Elsa Bordier & Sanoe • 17€95
La Grande Ourse est avant tout un titre magnifiquement illustré, au service d'un scénario très doux. On y suit une héroïne qui se laisse submerger par les deuils de sa vie et qui trouve du réconfort en regardant les étoiles, comme dans son enfance. C'est une de ces étoiles, sous les traits d'une petite fille, qui débarque un jour dans son salon pour l'emmener dans un voyage initiatique sur les traces de son innocence et de sa joie de vivre enfantine. Si le scénario est un peu simple et souffre parfois de n'avoir pas pu s'exprimer sur quelques pages supplémentaires, le propos reste très beau et très touchant. Les incursions du fantastiques sont les passages les plus passionnants. Tout le monde, peu importe l'age, peut lire La Grande Ourse. Plus on est grand, plus on perçoit les subtilités de la métaphore mais c'est une oeuvre qui reste très accessible, jamais triste, toujours délicate... et vraiment superbe.


Merci pour votre lecture, on se retrouve en octobre avec d’autres Pas-Comics à découvrir.

  • joujof

    Tout à fait d'accord pour les deux BD que j'ai lues parmi la sélection : Le voyageur et Ces jours qui disparaissent.
    Le voyageur est une BD atypique, déstabilisante par sa construction mais au final, vraiment intéressante. J'ai d'ailleurs acheté Abaddon dans la foulée mais pas encore lu.
    J'étais un peu retissant à Ces jours qui disparaissent mais cette BD est vraiment addictive. Le suspens monte crescendo pour finir sur une note plus "poétique".
    Vraiment deux excellentes découvertes.
    Personnellement, j'ajouterais Betty Boob de Julie Rocheleau et Véro Cazot qui, d'un point de départ par vraiment joyeux, tire un BD hyper positive et qui donne la pêche, soutenue par une partie graphique vraiment originale.
    Également l'Aimant de Lucas Harari que je n'ai pas encore lu mais dont la partie graphique est époustouflante...

    • Christopher Maloine

      Je vois qu'on a les mêmes gouts Joujof. Betty Boob est mon autre gros coup de coeur du mois mais cette sélection est sur des titres qui sont du comics mais qu'on ne range pas forcément en comics, et à la fin Maitsuya et moi choisissons un titre chacun hors de cette sélection de comics.

      C'est pour cela qu'il n'y a pas Betty Boob, mais le choix a été bien dur.

      Merci pour ton message en tout cas. N'hésite pas à revenir le mois prochain 😉
      Fitzlionheart

      • joujof

        Oups, j'ai lu un peu rapidement le concept....bon, si ça peut donner envie à certains d'aller jeter un œil à toutes ces merveilles....je reviendrai pour la prochaine !

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs