The Mighty Blog

ComiXrayS

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de ComiXrayS, la chaîne YouTube de Chris qui passe au crible les comics de manière efficace. Il assure pour vous parler de facettes des BD américaines méconnues par exemple en sortant des anecdotes pertinentes ou en sortant des héros de l'oubli avec sa chronique "Les héros du placard".

Strange 301

strange-301

Semic • Par divers auteurs • 1995
L'idéal serait normalement de commencer avec mon tout premier comic book.
Seulement, je suis incapable de vraiment me souvenir de mon premier contact avec la bande dessinée américaine. Était-ce un “Super Conan” ou un “Picsou Magazine” ? Difficile à dire...
Mon premier contact avec les super-héros, je le dois, comme pas mal de gens, au cinéma et à la télévision.
Le Batman de Tim Burton, la série animée de Bruce Timm, L'excellent film des Tortues Ninja de 1990, ou encore les dessins animés Marvel avec les X-Men et Spider-man...
Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours grandi avec des BD dans les mains. Jusqu'à en lire tout en regardant les dessins animés en parallèle. Il fallait bien qu'à un moment, les deux se rencontrent.
Du coup, c'est assez naturellement que je me suis retrouvé avec mon premier Strange quand j'avais six ou sept ans. Ce numéro 301 est sûrement un des tous premiers que j'ai eu et il fut rapidement suivi par des Strange Spécial Origines, des Titans, et tout un tas d'autres comics achetés un peu au hasard.
En y repensant, je crois que je lisais ça sans vraiment avoir toutes les clés nécessaires à une bonne compréhension. D'une certaine façon, c'est sûrement parce que cet univers me semblait lacunaire que j'ai cherché à en savoir toujours plus pour mieux l'appréhender...

Les Inhumains sont Parmi Nous

Les-Inhumains-Sont-Parmis-Nous

Bethy • Par Stan Lee & Jack Kirby • 1998
Ce n'est que vers dix ans que j'ai vraiment commencé à suivre régulièrement certaines séries.
Même si je voudrais bien éviter de parler comme un vieux con, je pense que l'époque était différente.
Lire des comics était assez marginal, encore plus dans ma campagne Normande où les petits garçons que je fréquentais à l'école avaient pour sujets de conversation les tracteurs et le football.
Loin de mépriser les bovidés et les sportifs, je me dis que j'ai quand même eu la chance de grandir dans un environnement familial et culturel qui était riche et ouvert.
C'est donc plus où moins au moment de sa sortie que je découvre cet album carrément luxueux pour l'époque et reprenant des épisodes datant du milieu des années 60 !
Nous pourrions débattre des heures pour savoir qui de Stan Lee ou Jack Kirby est le plus inventif, le plus génial, etc, mais le sujet n'est pas là.
J'ai envie de croire que parfois, les équipes créatives se trouvent bien et que cette alchimie donne naissance à des histoire cultes, indémodables, inégalables, en un mot : parfaites.
Bon, okay, j'en rajoute un peu...
Depuis les incroyables Inhumains, jusqu'à Galactus, en passant bien évidement par le Silver Surfer, rien n'est à jeter. En seulement quelques épisodes, des éléments de l'univers Marvel devenus indispensables défilent devant vos yeux et rivalisent de génie et d'inventivité. De quoi rester scotché du début à la fin !

Spawn 5

Spawn05couv

Image • Par Neil Gaiman & Todd McFarlane • 1992
On change radicalement de registre avec la série de Todd McFarlane. Fini les rayons cosmiques, ici, on enfonce des esquimaux dans la gorge de Billy Kincaid.
Bordel, ce cinquième épisode de la série est tellement fort ! Je pense qu'il représente merveilleusement bien à lui seul une période que j'affectionne tout particulièrement, bien qu'elle ne soit pas dénuée de défauts.
Spawn a été mon premier pas vers les séries Image / Top Cow, comme WildC.A.T.S., Witchblade, et surtout The Darkness, auxquelles ont pourra parfois reprocher une certaine simplicité scénaristique, mais que j'adore vraiment !
D'ailleurs, je pense sincèrement que Spawn ou The Darkness sont de super séries pour débuter les comics en dehors des sentiers battus mille fois par Marvel et DC !
Ce n'est peut-être pas à mettre entre toutes les mains, quoi que je sois assez méfiant vis-à-vis de cette tendance qui consiste à éloigner les personnes sensibles de ce qui pourrait les choquer, mais ces univers valent vraiment le détour, ne serait-ce que pour le côté bad-ass et torturé de leur personnage principal respectif.

Watchmen

Watchmen Cover

DC Comics • Par Alan Moore & Dave Gibbons • 1986 - 1987
Je dois vous avouer, un peu honteux, que j'ai découvert Watchmen sur le tard. J'en avais souvent entendu parlé, mais je n'avais jamais réussi à mettre la main dessus. Il a donc fallu que j'attende les rééditions en français sorties un peu avant le film de Zack Snyder pour pouvoir enfin lire le récit d'Alan Moore et Dave Gibbons.
En fait, c'était pas plus mal, parce qu'on se rend vite compte que Watchmen n'est pas le comic book à lire en premier. Au contraire.
Plus vous en avez lu avant, plus vous avez de chances de capter les tonnes de références plus ou moins cachées dans ses pages !
En dehors de ce côté “méta”, Watchmen reste une histoire monumentale, extrêmement forte et bien construite. Là encore, difficile de lâcher la lecture en plein milieu !
En fait, je ne suis absolument pas objectif quand je parle de Watchmen, donc le mieux que vous ayez à faire, si ce n'est pas encore fait, c'est de le lire et de vous faire votre propre avis. C'est indispensable. Vraiment. Non, genre, VRAIMENT !

Saga

saga-4

Image Comics • Par Brian K. Vaughan & Fiona Staples • 2012 - ???
Bon, et maintenant ? Maintenant que tous ces personnages que nous, lecteurs de comics, pensions inatteignable par le commun des mortels, ont été adaptés au cinéma et sont devenus, ou redevenus, des stars de la cour de récré, nous, les “vrais”, qu'allons nous devenir ?!
Faut-il changer de passion ? De pays ? De sexe ? Désolé, je m'égare...
La réponse est bien évidemment : NON !
À l'heure où nos héros de papier sont plus populaires que jamais, profitons de l'effervescence pour découvrir de nouvelles séries, de nouveaux univers, de nouveaux artistes !
Saga est sûrement le meilleur exemple que je puisse donner.
Brian K. Vaughan et Fiona Staples nous livrent là un futur classique de la bande dessinée internationale qui n'a rien de ce qu'on appelle “un comics” dans notre langage populaire.
Pas de super-slips, un mélange de science-fiction et de fantasy digne des meilleures romans du genre, bref, une pépite immanquable comme j'ai envie d'en lire encore longtemps. Très très longtemps !

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs