The Mighty Blog

Toine Reynolds

Après celui de l'Ours Bruyant la semaine dernière, mon parcours en comics va radicalement trancher. Plus jeune, et donc avec moins d'années de lectures (aucune blague sur les personnes âgées ici !), les œuvres qui m'ont marqué sont forcément plus récentes, mais tout aussi excellentes.

J'ai commencé les comics au format papier assez tard. J'ai quand même été élevé par les séries Spider-Man sur TF1 le samedi matin ou X-Men Evolution sur France 3, et certains films, mais je ne me suis mis aux comics qu'assez tard. En classe préparatoire, réputée pour bouffer des élèves à chaque cours, j'ai commencé à aller procrastiner dans la librairie en face du lycée pour acheter des comics. Un des premiers si je m'en souviens bien était le Marvel Icons n°59/60 avec Iron Man en couverture, pendant la période Dark Reign. Quel choc ! Je pensais connaître vaguement les héros, mais arriver en plein dans cette ère sombre fut un choc, tant je ne comprenais rien. Du coup j'ai continué (parce que je n'étais pas un bon élève, il faut l'avouer) dans les comics, en rajoutant chaque mois un magazine supplémentaire. J'ai été réfractaire aux mutants longtemps jusqu'à sombrer quand Cyclope a lui aussi sombré, et maintenant je suis chaque mois chaque titre publié par Panini, et quasiment chaque série Marvel en VO...

Les grands comics qui m'ont marqué sont nombreux, tant j'ai eu des claques depuis cette époque pas si éloignée. Je cherche bien sûr à combler mon retard sur les classiques (mon compère me fait les gros yeux quand je lui dis certains comics que je n'ai pas lu...), et certains m'ont vraiment marqué, modernes ou non.

Le cosmique Marvel, par Giffen, Abnett, et Lanning.

Annihilation_Prologue_Vol_1_1_Textless

Marvel Comics • Par Kieth Giffen, Dan Abnett, Andy Lanning & des dizaines de dessinateurs, dont Paul Pelletier • 2009-2010
Autant entamer par un très gros morceau : la période cosmique de Dan Abnett et Andy Lanning sur le cosmique Marvel. Lancée par Giffen et repris par ceux qu'on a appelé D'n'A, l'énorme saga/épopée a duré presque une décennie, avant de s'éteindre gentiment après que les auteurs aient détruit des milliers de planète, tués des milliards d'aliens, et bouleversé sans cesse la continuité cosmique et les dizaines d'acteurs présents. J'ai commencé au début de Realm of Kings et tout rattrapé avant la fin de Thanos Imperative, et je crois que je ne pourrai jamais assez conseiller ces comics incroyables et approchant la perfection pour moi. Beau, profond, complexe, avec des intrigues qui n'ont rien à envier à certains romans, c'est une claque. Une grosse claque.

Uncanny X-Force (vol. 1)

UncannyX-Force2-Cover

Marvel Comics • Par Rick Remender, Jerome Opeña, Esad Ribic, Phil Noto, Billy Tan • 2010 - 2012
Il y a peu de séries qui m'ont baladé comme ça. Rick Remender signe là une de ses premières très grosses séries (qu'il continuera dans Uncanny Avengers par la suite), et prouve qu'il est un très, très grand scénariste. En deux ans, il a redéfini ce qu'était X-Force, en créant une équipe aussi monstrueuse qu'humaine, et en posant de vraies questions à ses lecteurs. La première mission ? L'équipe doit aller tuer un enfant, qui deviendra Apocalypse. C'est brillant, violent, désespéré, les héros sont torturés à un point malsain, et pris dans son ensemble c'est une histoire magnifique. Artistiquement c'est somptueux (Opeña bon sang, c'est à pleurer...), et et ça ne s'arrête pas un instant. Une immense saga.

Astonishing X-Men

astonishingxmentp1

Marvel Comics • Par Joss Whedon et John Cassaday • 2004 - 2006
Il y a les grandes sagas des mutants, et il y a Astonishing X-Men, par Joss Whedon (oui, le génie des films et des séries) et Cassaday (Uncanny Avengers récemment). C'est une saga quasiment parfaite à mes yeux, indépendante, et absolument incroyable. Whedon n'aime pas les X-Men, il en est fou : il écrit là le film X-Men qui ne se fera jamais. Ça transpire d'héroïsme, ça ne s'arrête jamais, chaque personnage est parfaitement écrit, les rebondissements sont impensables et géniaux, et on referme le dernier volume épuisé. Il y a peu de comics pour lesquels je dirai ça, mais achetez Astonishing X-Men : c'est ma saga mutante préférée, et je suis résigné à ne plus jamais rien lire qui frôlerait sa perfection.

New Avengers (2005-2012)prv5136_cov

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis, Stuart Immonen, Mike Deodato, Leinil Yu, David Finch, et bien d'autres • 2005-2012
Tout n'est pas parfait. Je suis sûr que si je devais le relire maintenant, il y a aurait énormément de choses qui me dérangerait. Certes, Luke Cage me sortait par le nez sur la fin. Certes, l'équipe tournait en rond. Pourtant, je suis comme énormément de lecteurs actuellement, j'ai commencé avec les New Avengers de Bendis. Fun, terriblement humain, construit sur la longueur, c'est un run qui a défini beaucoup de ce que j'attendais dans un comics. J'ai lu d'autres choses différentes depuis, mais j'y reviens toujours : le Bendis des grandes heures est un génie.

The Sentrysentry_1

Marvel Comics • Par Paul Jenkins & Jae Lee • 2000
Comment ne pas évoquer l'origine de mon pseudo... Non, Reynolds n'est pas mon vrai nom. Mais la première série sur le Sentry, par Paul Jenkins et Jae Lee est une de ses meilleures histoires, et peut-être une des plus marquantes. Ce que d'autres auteurs ont fait du personnage par la suite ne regarde qu'eux (Bendis, je te fais les gros yeux), mais cette première série est parfaite. Même des années après la première lecture, je me prends toujours au jeu, et je marche dans ce script intelligent et parodique. Jae Lee n'était pas encore dans sa période "dessins vides/froids/figés/moches", donc j'adore.


Hors-Catégorie : Tant d'autres...

J'aurais aussi pu mentionner d'excellentes sagas qui m'ont marqué, comme Earth X, Nextwave, les Daredevil de Bendis ou les New Mutants par Sienkiewicz, mais l'essentiel de ce qui a participé à ma découverte du genre est là. Pas forcément mes comics préférés, ce sont eux qui m'ont amené là où j'en suis aujourd'hui. Dans tous les cas, ce top regorge de Marvel, mais certaines de mes oeuvres préférées sont chez DC (Long Halloween, Arkham Asylum). Il y a aussi eu les dessins animés, que ce soit le dessin animé Batman ou Spider-Man, ou les films. Trop de choses, pas assez de temps, je suis bon pour en lire pendant cinquante ans encore...

  • C'est terrible ! Je crois que je n'ai lu aucun, ou presque, des comics qui vous ont forgé, toi ou ton compère, il va falloir que je répare ça. Je n'ai que le premier Deluxe d'Annihilation chez moi...
    En tout cas merci pour tes conseils de lecture. C'est des séries que j'avais déjà repérés, et j'ai encore une raison de plus de m'y lancé, surtout Sentry où je n'avais lu que peu de retour dessus jusque là.

    • Robert Reynolds

      Il est plus que temps ! J'ai donné dans le gros gros classique, les plus grands indispensables du genre ! A la rigueur lis juste les X-Men de Whedon, c'est en deux deluxes et ça se lit tout seul. Sentry, on y revient normalement pendant l'été, mais la première série vaut VRAIMENT le coup, les autres moins...

    • Oui oui, lis les X-men, c'est trop trop bien.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs