The Mighty Blog

Mattel's Marvel Super Heroes Secret Wars

La chronique Comics Gaming s'intéresse à tout ce qui peut permettre de jouer. C'est d'ailleurs pour cela que ce mois-ci nous nous intéressons à des jouets qui collent à l'actualité. En effet, nous allez parler des Guerres Secrètes. Pas celles qui frappent en ce moment Marvel Comics mais celles qui ont bouleversé l'univers de 1984 à 1985 et comment les jouets sont à l'origine de la saga.

Moment nostalgie. 1986. Je me rappelle feuilleter les pages du catalogue de La Redoute. Non pas pour regarder les pages de sous-vêtements, bande de petits pervers[1]. Mais pour regarder les pages jouets. Il y en avait tellement. Et puis, j'ai découvert les jouets Les Guerres Secrètes avec l'Araignée et tout plein de personnages que je ne connaissais pas dont Captain America. C'était mon premier contact avec les super-héros et c'est ce qui m'a donné réellement envie de découvrir les comics. Je n'ai malheureusement jamais pu avoir les jouets mais, heureusement, j'ai pu avoir des BD un peu plus tard.

De son nom complet, Mattel's Marvel Super Heroes Secret Wars est une ligne de jouets lancés en 1984 en Amérique du Nord. Marvel Comics avait négocié avec Mattel afin de créer une ligne de jouets afin de concurrencer Super Powers Collection de Kenner qui était basée sur les licences DC Comics. D'ailleurs, le fabriquant Kenner avait lui-même créé ce partenariat avec DC Comics afin de rivaliser avec la ligne He-Man (Musclor en français) de Mattel.

secret-wars-toys-ad

Tout comme ses concurrents, Marvel et Mattel veulent lancer un comicbook avec le nom de la ligne de jouets. Les jeunes fans voulaient une histoire complète avec tous les super-héros et super-vilains réunis et Mattel trouvait judicieux de répondre à la demande de leur cœur de cible. C'est Jim Shooter, éditeur en chef de Marvel de l'époque, qui trouve le nom de Secret Wars.

secret-wars-1

Mattel demande quelques réajustements comme une nouvelle armure pour Iron Man, plus aguicheuse, et un look moins médiéval plus robotique pour Doctor Doom. Le fabriquant de jouets voulaient également une base, des véhicules et des armes.

Avec toutes ces contraintes, Jim Shooter pense qu'il se doit d'écrire la saga afin de répondre au mieux aux contraintes de Mattel. Il reprend alors le principe de Contest of Champions, la mini-série de 1982 dans laquelle les super-héros devaient s'affronter entre eux. Afin de répondre aux contraintes du fabriquant de jouet, Shooter invente le Battleworld, une planète créée par le Beyonder, une entité extra-terrestre.

La maxi-série s'étalant sur un an complet, Mattel a sorti deux collections distinctes en Amérique du Nord proposant respectivement 8 et 5 figurines. Une autre est sortie un peu plus tard en Europe avec 3 personnages inédits. La première série est constituée de :

  • Captain America
  • Doctor Doom
  • Doctor Octopus
  • Iron Man
  • Kang the Conqueror
  • Magneto
  • Spider-Man
  • Wolverine

La seconde, sortie plus tard, ajoute au casting de nouveaux personnages mais, surtout, ajoute au casting Spider-Man dans son costume noir qui est l'un des éléments majeurs de la saga.

  • Baron Zemo
  • Daredevil
  • Falcon
  • Hobgoblin
  • Spider-Man (black costume)

Quant à la série inédite Outre-Atlantique, on y retrouve :

  • Constrictor
  • Electro
  • Iceman

secret-wars-personnages

Chaque personnage était équipé d'un bouclier avec des images lenticulaires offrant le fameux effet "hologramme" et des armes. Ainsi, Spider-Man a un lance-toiles, Serval ses griffes et Iron Man... un Uzi. oui, faut pas chercher à comprendre. À noter que la disposition des éléments dans leur emballage a été utilisée pour créer des couvertures variantes aux séries des tie-ins de l'actuel événement Secret Wars.

secret-wars-spider-man-black

En plus, des personnages, il y avait un bon nombre de véhicules inédits comme l'hélicoptère des gentils, le Turbo Copter ou les nombreuses machines de Doom: Doom Copter, Doom Roller, Doom CycleDoom Star Glider et la fameuse Tower of Doom.

doom-roller doom-star-glider

Bien sûr, les jeunes lecteurs ne peuvent comprendre la nostalgie que les plus âgés peuvent avoir en voyant ces jouets. Je sais que je ne suis pas le seul qui ait découvert les personnages de Marvel avec ces jouets malgré le côté kitch de certains d'entre eux et des publicités diffusées à la télévision à l'époque.


[1] J'étais trop jeune. [^]

  • Xavier Pesquet

    J'avais eu Spidey et Octopus à Noël l'année où c'était sorti en France. Le soir même les tentacules du méchant étaient cassées. Ce qui m'a valut une engueulade un soir de Noël... J'en garde une vieille rancune contre le Dr Octavius xD

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs