The Mighty Blog

La première apparition de Bishop

Retour sur Uncanny X-Men #282

Retour sur la première apparition de Bishop dans les pages de Uncanny X-Men. Mine de rien, l'apparition de ce personnage à quelque peu bousculer les choses du côté éditorial des séries mutantes.

En octobre 1991, l'épisode 281 de Uncanny X-Men est le premier épisode de la série qui n'est pas écrit par Chris Claremont depuis 1975. Ce dernier s'apprête à partir de la licence. La relève doit alors marquer le coup. Dès les premières pages, les nouveaux scénaristes, Whilce Portacio et Jim Lee, détruisent les Reavers des personnages récurrents du run emblématique de leur prédécesseur. Tout un symbole orchestré par Bob Harras, éditeur des séries X-Men, afin de marquer la fin d'une époque. Mais, ce n'était qu'un début comme le montre ce numéro 282.

Uncanny_X-Men_282_-_00

Alors que Charles Xavier et Forge jouent tranquillement aux échecs, l'équipe Or des X-Men revient de la soirée organisée par le Hellfire Club, soirée qui a tourné au vinaigre puisque le mystérieux Fitzroy est apparu entouré de Sentinelles. Jean Grey semble être tombée mais après une occultation télépathique, le Professeur Xavier annonce que la X-Woman n'est pas morte. Elle a transférée son esprit dans un autre corps.

Alors que Friztroy rend une visite à Shinobi Shaw, fils de Sebastian Shaw. Nous découvrons que Jean a échangé d'esprit avec Emma Queen dont le corps est le trophée de Fitzroy. Il a aussi celui en morceau de Pierce, le chef des Reavers, le groupe de cyborgs massacré au debut de l'épisode précédent.

Le Professeur Xavier annonce aux X-Men qu'ils doivent retrouver le corps d'Emma Frost avant que l'esprit de Jean s'attache à celui-ci et que le transfert devienne immuable. Du coup, les X-Men accompagnés de Forge et du Professeur Xavier prennent le Blackbird. Charles utilise Cerebro pour essayer de localiser l'esprit de Jean.

Uncanny_X-Men_282_-_02-03

Dans le repère de Fitzroy, nous découvrons qu'il retient prisonnier tous les Hellions, les élèves d'Emma Frost et antagonistes des New Mutants. Ils sont tous attachés. Le méchant s'approche de l'une d'entre eux, Tarot et il commence à absorber son énergie l'utilisant afin d'ouvrir un portail.

Uncanny_X-Men_282_-_10

De mystérieux mutants en sortent. Nous apprenons ainsi qu'ils viennent du futur. L'un d'entre eux se révolte contre Fitzroy, mais celui-ci est terriblement méchant et l'exécute.Uncanny_X-Men_282_-_11

Jean Grey ne peut plus de voir ce spectacle, elle décide d'intervenir.

Uncanny_X-Men_282_-_12

Ce qui alerte le Professeur Xavier. Les X-Men interviennent dans la base secrète de Fitzroy et détruisent les Sentinelles du mutant. Énervé, il décide d’absorber l'énergie de tous les Hellions ce qui lui permet d'ouvrir un énorme portail d'où sortent de nombreux mutants malfrats.

Uncanny_X-Men_282_-_18

Les X-Men sont dépassés par la situation mais tout à coup, des rayons sortent du portail et tuent des mutants du futur. Fitzroy crie "No!!". Il sort alors du portail Bishop et deux membres de son équipe d'intervention.

Uncanny_X-Men_282_-_22

Il y a deux choses à retenir de cet épisode. La première est l'extermination sans concession des Hellions. Depuis leur création dans New Mutants #16 (juin 1984), ces personnages apparaissaient régulièrement dans les pages de la série écrite par Claremont. Il avait même développé certains d'entre eux assez pour devenir au moins aussi attachants que certains élèves de l'Institut de Xavier. Comme les Reavers mais aussi le Hellfire Club, l'équipe éditoriale et celle créative détruisent cet héritage de Claremont, une symbolique forte pour nous dire que rien ne sera plus pareil. C'est assez déroutant puisque nous ne pouvions que constater de la baisse évidente de la qualité de la série. A l'époque, le fan que j'étais se rassurait en se disant que ce n'était que le temps que les nouveaux scénaristes prennent leurs marques.

L'autre est forcément l'arrivée de Bishop. Avec une telle arrivée, il semble évident que le personnage est pensé pour être dans la lignée de Cable, lui-même influencé par Wolverine. Mais, aussi, les sollicitations présentent le personnage déjà comme un nouvel X-Man. La raison pour laquelle le cliffhanger est son apparition avec Fitzroy criant son nom.

On pourrait penser que, comme la destruction des éléments récurrents du run de Claremont, Whilce Portacio, en charge du scénario et des dessins du titre, voulait marquer cette nouvelle ère avec sa propre création. Finalement, c'est ce qui se produira mais, à la base, l'idée d'intégrer un nouvel X-Man au groupe vient de Bob Harras, éditeur des séries X-Men de l'époque. Il demande à Portacio d'en créer un afin d'équilibrer les forces entre l'équipe or (celle de cette série) et l'équi bleue que nous voyons dans la série de Jim Lee. En effet, les X-Men les plus en vogue du moment sont réunis sur la série X-Men. Aussi, parce que commercialement parlant, Uncanny X-Men fait moins le poids face à X-Men. En créant un nouvel X-Man, Harras sait que l'attention sera portée au titre et que les ventes ne diminueront pas. Il s'agit du premier héros de la série créée à des fins purement marketing. Une technique finalement pas si éloignée de celle de Len Wein lorsqu'il a créé les All-New All-Different X-Men en 1975.

Pour l'anecdote, Brian Cronin, auteur de la chronique de Comic Book Legends du site CBR, nous apprend que Bishop aurait dû être philippin. Le dessinateur, lui-même philippin, avait commencé à créer un personnage aux allures et aux expressions typées. Mais, ils ont dû abandonner l'idée.

(...) Quand nous étions enfin convaincu du personnage, explique Portacio, nous avons appelé Bob Harras pour lui donner le pitch, il a aimé, et, avant que nous ayons le temps de mentionner qu'il était philippin, il a dit que le marketing voulait un personnage noir, parce que les X-Men ont un large public noir à l'époque qui se demandait pourquoi il n'y avait pas encore de X-Man masculin noir.

Autant le dire comme il l'est, Bishop est un véritable produit marketing de son apparition à la couleur de peau. Il y a tout de même un avantage notable, Marvel Comics s'est alors intéressé à la diversité au sein de son équipe phare.

  • Jean Kader

    "Il y a tout de même un avantage notable, Marvel Comics s'est alors intéressé à la diversité au sein de son équipe phare."

    Hum, c'est quand même pas une nouveauté de l'après Bishop la diversité chez les X-men, faut pas déconner. L'équipe des All-New All-Different qui a fait le succès de Chris Claremont était même justement un modèle de diversité depuis le début.

    • Pour l'oublier très rapidement derrière. Il ne faut pas l'oublier. On rappele qu'à l'époque et, ce depuis des années, il n'y avait une grande majorité depersonnages blancs. Mais oui, tu as raison, dans les faits ce n'est pas la première fois et j'ai fait attention à ne pas l'écrire pour ce que tu as écrit (c'était d'ailleurs Len Wein pas Claremont derrière cette diversité) mais j'ai décidé de garder cette phrase afin d'alléger mon propos et ne pas faire croire à tord que je critiquais ce choix éditorial ou que je sous-entendais qu'il s'agissait d'un quota.

      Désolé.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs