The Mighty Blog

Captain America menace l'Amérique, c'est Fox News qui le dit

La nouvelle série dédiée au Vengeur Étoilé, Captain America: Sam Wilson, vient de sortir aux États-Unis et elle fait grand bruit. Cette fois, le bad buzz n'est pas à propos de la couleur de la peau du héros mais de sa lutte contre les conservateurs ou, plutôt, contre les "les valeurs américaines" selon la chaîne de télé Fox News.

Vous avez certainement entendu parler de la chaîne d'information en continu américaine, Fox News, notamment pour les fameuses "no-go zones". Je vous rassure cette déformation de l'information est une constante chez eux.

Prenons par exemple le problème soulevé par les journalistes de la chaîne après la "lecture" de Captain America: Sam Wilson de Nick Spencer et Daniel Acuña dont le héros déclarerait la guerre aux conservateurs. En effet, le nouveau porteur du bouclier combat des suprématistes blancs incarnés par les Sons of The Serpent qui s'attaquent à des migrants mexicains. Selon le laboratoire d'idées conservateur, MacIver Institute, ces ennemis - qui ornent pourtant un look assez proche des membres du Ku Klux Klan - représentent de réels conservateurs qui sont opposés à l'immigration.

Lors de l'émission matinale de Fox News, Fox & Friends, les animateurs ont repris les arguments de MacIver Institute en disant que le nouveau Captain America a pour but de s'attaquer aux conservateurs.

Il a un nouvel ennemi bien étrange, dit l'animateur Clayton Morris. Plutôt que de s'attaquer à Hydra et aux autres ennemis récurrents de Captain America, il s'en prend aux conservateurs. Ce sont là ses nouveaux ennemis.

Nous passerons sur le fait que les Sons of the Serpent sont des ennemis de Captain America (et des Avengers) depuis 1966 et sur celui que l'épisode de Captain America: Sam Wilson s'ouvre sur un combat contre Hydra. Mais, le débat des animateurs de Fox News ne s'arrête pas là. En effet, Tucker Carlson, journaliste politique de la chaîne, affirme que l'ISIS et les extrémistes islamistes feraient de bien meilleurs ennemis.

Il [Supreme Serpent] est un américain qui a des doutes sur l'immigration clandestine et des coûts qui y sont associés, continue Carlson. Et ça, selon le comic book, c'est mal.

Tout à fait, convient Morris. Ces serpents empêchent les gens de traverser la frontière et, Captain America leur dit "que cela n'arrivera pas sous ma surveillance, je suis Captain America". Voilà une discussion intéressante autour des maladies et des viols et de tout le reste. [dont sont responsables les immigrants]

Pour résumer, selon Fox New, le Ku Klux Klan les Fils du Serpent veulent tuer les immigrants pour éviter la maladie et le viol. Ça leur parait normal. On rappelle qu'on parle de gens qui pensent que le quartier de Belleville à Paris est une "no-go zone". Nous n'avons vraiment pas la même définition de "no-go zone".

Mais l'argumentation ne s'arrête pas à ça. Carlson continue en prétendant que Marvel représente les américains moyens à travers des membres du Fils du Serpent - qui rappelons-le est un groupe d'extrême-droite descendant de l'Hydra un groupe nazi.

[ils représentés comme ] des bigots masqués avec une tête de serpent et ils doivent être maintenus ou bien ils vont transformer le pays en Allemagne nazie. C'est comme si parmi les gens qui commandent ce pays [les démocrates] beaucoup pensent de la sorte. Je vis auprès d'eux, ils le pensent vraiment.

Heath Childers, la co-présentatrice, propose de son côté qu'ils fassent un comicbook montrant la vraie vie des gens qui combattent pour maintenir l'ordre aux frontières. Morris conclut de son côté en disant qu'elle est bien loin l'époque durant laquelle Captain America frappait Hitler. Et Childers termine en disant qu'il faut éloigner la politique des comics.

Je vous laisse savourer ce grand moment de télévision ci-dessous.

Ce débat, je l'ai déjà lu. "Éloignez la politique des livres pour enfants", sous-entendu cela leur donnerait de mauvaises idées. C'est celui de Fredric Wertham, le psychiatre qui poussa les éditeurs de comics à créer la Comic Books Authority Code, le groupe d'auto-censure afin que les BD américaines évitent de traiter des sujets épineux de l'Amérique conservatrice et puritaine.

Le fait est que Sam Wilson combattant des hommes menaçants des immigrés de mort par peur de maladie, crise financière et viols est bel et bien l'héritage de la couverture de Captain America Comics #1 montrant Steve Rogers frapper à la tête Hitler. On n'a jamais été aussi proche de cette idée depuis des années. Je laisse le mot de la fin à Kurt Busiek qui résume très bien la situation.

J'ai vu un tweet disant que les libéraux devraient créer leur propre Captain America. Ils l'ont fait. En 1940.

via Raw Story.

  • StarCloth

    j'suis trop intelligent pour c'est conneries !

  • Lapin Noir

    Hm j'étais complètement passer à côté du bruit qu'avait fait Sam, merci pour ça Noisybear!
    Bon par contre, ils ont vraiment gueuler pour la couleur de peau!? -_-

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs