The Mighty Blog

Quel avenir pour les New 52 ?

C'est une question qu'on est en droit de se poser : se dirige-t-on vers la fin des New 52 ? De nombreux éléments nous laisse penser que oui. Pourtant, on a quand même l'impression que DC Comics installe de plus en plus la continuité actuelle à tel point qu'un nouveau redémarrage semble compromis. Mais, avec la première Crise made in New 52 approchant, tout reste possible.

En 2011, l'annonce du reboot de l'univers DC a fait l'effet d'une bombe. Tout le monde a été surpris même certains auteurs qui travaillaient sur les séries en cours de publication et qui n'ont pas eu le temps de finir leurs histoires. Lorsque ce nouvel univers nommé New 52 débute en août/septembre 2011, le public est sceptique concernant la pérennité de cette aventure. En effet, l'éditorial semble faire comme bon lui semble supprimant des éléments et pas d'autres et le tout ne semble pas former un ensemble cohérent. Mais, plus on avance dans le temps, plus l'univers semble s'installer.

Bien que déstabilisé au début - le public est toujours frileux du changement, le lectorat a suivi en masse. Le but de l’opération était aussi d'appeler de nouveaux lecteurs dans un univers plus simple à cerner. Ce qui n'a pas été forcément réussi sur certaines séries comme Green Lantern ou les titres Batman.

Il est donc difficile de cerner où va DC Comics avec son univers. Voici donc 6 raisons qui donnent des pistes de réflexion à ce sujet.

Le mystère de Pandora

pandora-flashpoint-new52

Pourtant, un indice flagrant semble indiquer que cet univers est voué à disparaître :  c'est l'apparition dans tous les numéros 1 des séries du New 52 de la jeune femme capuchée en rose qu'on avait vu à la fin de Flashpoint, le cross-over qui a mis fin au précédent univers DC. Un choix éditorial très fort de sens et qui ne peut pas être sans conséquence. Cette jeune femme s'appelle Pandora. Depuis, elle est apparue de nombreuses fois et elle a même une série à son nom qui fait suite à Trinity War, l'événement qui précéda Forever Evil. Mais aucune révélation ou indice confirmant la fin imminent des New 52 n'est laissé présager. En revanche, on voit bien que l'univers New 52 n'a pas tout révélé notamment avec l'apparition de la fameuse Terre-3. On sait que la Terre-2 existe également, et ces 2 autres mondes ont aussi été affectés par Flashpoint.

Un compte à rebours ?

En fait, le doute c'est Geoff Johns qui nous le met. En effet, en pleine promotion pour Forever Evil, le scénariste et chargé de publication de DC Comics, a évoqué la Phase 2 des New 52. Cela vient de débuter après la fin de Forever Evil justement. Ce qui me semble étrange - et là je peux me tromper - c'est que lorsque l'on parle de "phases" c'est comme si on évoque un compte à rebours qui mène au plan final. Certes, le terme est également utilisé par Marvel Studios.

Rien de ce qui s'est passé dans la "phase 1" ne semble indiquer une fin des New 52, c'est vrai. Mais ce début de phase 2 est fort étrange. On voit bien que la Justice League - et quelque part le DCU - a été fortement affecté par Forever Evil causant des départs au sein de l'équipe. On découvre aussi le "boss de fin de niveau" qui risque d'être la menace que l'on découvrira dans un futur événement. Et c'est là que tout commence à converger.

Crime-Syndicate

La date anniversaire

Celui-ci a déjà été évoqué plusieurs fois par les sites US - surtout Bleeding Cool, spécialiste des rumeurs mais souvent très informé surtout lorsqu'il s'agit de ce qui se passe chez DC. Ils parlent d'un événement qui commencerait à la fin de Batman EternalNew 52: Futures End et Earth-2: New 52 (qui débute le mois prochain), les trois séries hebdomadaires de DC. Cela arrivera en avril 2015 soit au 30ème anniversaire de Crisis On Infinite Earths, l'événement qui forgea l'ancien DCU au milieu des années 80.

crisis

Avec la fin de la "phase 1" qu'on a pu découvrir sur la dernière page de Forever Evil #7, nul doute que DC va fêter cet anniversaire avec un gros événement et, peut-être, nous offrir l'équivalent de Crisis On Infinite Earths pour les New 52 ce qui pourrait amener alors vers une nouvelle restructuration du DCU.

Il faut également compter sur la série de Grant Morrison bien mise en avant lors de la dernière Comic-Con de San Diego : The Multiversity. On ne sait pas encore où cela va mener mais la série repose pour le moment sur une menace inter-dimensionnelle digne de... Crisis On Infinite Earths.

On peut donc se demander si le personnage dévoilé dans Forever Evil #7 et The Multiversity sont les prémices de la Crise que vient de teaser Dan Didio, l'éditeur en chef de DC, sur sa page Facebook. Ce que Geoff Johns a présenté comme la Darkseid War pouvant fermer ainsi la boucle ouverte en 2011 dans les pages de Justice League et annoncer un nouveau départ. Ce qui ne veut pas forcément dire "reboot" mais les Crises de DC sont réputées pour modifier grandement son univers.

Un univers qui s'installe...

Bien qu'on ait pu penser à un moment donné que l'univers allait disparaître, on voit bien que l’édito va au contraire tenter de nous dévoiler ce qui s'est passé avant le début de l'ère New 52. On le voit bien avec Zero Year chez Batman, Action Comics de Grant Morrison, Superman/Batman ou plus récemment Secret Origins : raconter le passé permet donc au lecteur de trouver ses repères dans cet univers qui est cousu de fil blanc mais l'amène à apprécier l'univers installé jusqu'à l'adopter complètement.

Même les différentes Terres sont présentées comme le témoigne la carte ci-dessous (cliquez dessus pour l'agrandir) qui est le schéma explicatif du Multivers que nous dévoilera The Multiversity.

Multiversity-map

... Et qui se détruit.

Mais une série New 52: Future Ends perturbe pas mal dans le sens qu'on a du mal à imaginer que cela correspond réellement à ce qui arrivera dans 5 ans dans nos séries New 52. Ou alors, c'est très bien vu de la part de DC mais cela va être difficile à mettre en place tellement ça implique de choses. Mais, dans cette maxi-série, on découvre de nombreuses figures du DCU tomber les unes après les autres et même certaines que le public apprécie fortement.

Du coup, pour éviter ça, soit la série se termine en retcon ("et cela ne se produit jamais") , soit il faut éviter d'arriver à ce point précis du temps, soit on continue d'avancer dans le temps en faisant semblant de ne plus se souvenir de ce qui était montré à ce moment-là. Ce n'est pas la première fois que l'on voit l'avenir dans des comics et qu'il ne se produit pas, c'est vrai. Mais, 5 ans peuvent passer rapidement... même dans un comics.

Les couvertures

new52-logo-again

La dernière chose qui me perturbe c'est cette envie de conserver le logo "New 52" sur les couvertures. Je pense qu'au bout de 3 ans, le lecteur fidèle l'a compris. Quant au nouveau, il prend les intrigues en cours et sans savoir ce dont s'agit "New 52", ça ne lui parlera guère. Maintenant, c'est peut-être un choix éditorial, mais il est perturbant.

En conclusion

Les indices sont dispersés mais rien n'est clair. Depuis des années, l'éditorial de DC Comics a l'habitude de faire de choix étranges - sans forcément être incohérents. Peut-être qu'eux-mêmes ne savent pas où ils vont ou qu'en court de chemin ils aient décidé de changer de fusil d'épaule. Mais, quoiqu'il arrive, il se prépare quelque chose pour l'anniversaire de Crisis On Infinite Earth. De plus, il faudra, à un moment donné, répondre aux questions en suspens. On connait l'habitude de Geoff Johns de laisser traîner les histoires et les interrogations. Heureusement, il finit toujours par y répondre.

Quant à un potentiel reboot ou retour à la normale, tout ceci n'est que spéculation mais on peut attendre à tout de la part de ceux qui ont lancé New 52. En tout cas, le choix éditorial de l'époque était osé mais la réalisation n'est pas au top. Bien loin du reboot de l'univers Post-Crisis. Au final, peut-être pas de manière objective et malgré la potentielle perte de certaines histoires très sympathiques, cela pourrait ne pas être un mauvais choix.

Et si...

L'avenir avait été déjà dévoilé dans les pages Harley Quinn #8 sorti en juillet dernier ? Bon, non, mais c'est une blague très drôle de Jimmy Palmiotti et Amanda Conner mise en scène par Chad Hardin. On y voit Dan Didio expliquer le nouveau reboot de l'univers DC à Jim Lee, Geoff Johns et au reste de l'équipe exécutive de l'éditeur.

Harley-Quinn-8

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs