The Mighty Blog

50 ans de X-Men : les années 70

Depuis leur création en septembre 1963, les X-Men sont devenus petit à petit une référence en terme de comics. À travers leurs aventures, de leurs conflits internes ou de leurs histoires d'amour, cette équipe de super-héros a su nous donner le meilleur. À tel point que nous sommes devenus très exigeants à leur égard. Pour fêter les 50 ans de nos mutants favoris, The Mighty Blog vous propose une rétrospective, décennie par décennie, de la publication des X-Men.

Partie 2

Les années 70 esr quelque chose de spécial pour les X-Men. Éditorialemet parlant je veux dire. La série qui est bien partie pour être arrêtée vit  une seconde jeunesse au milieu des années 70.

La décennie commence comme la précédente se termina : les ventes du titre X-Men était au plus bas malgré les efforts de Roy Thomas pour offrir des épisodes de qualité. Le scénariste ramenele Professeur Xavier à la vie dans X-Men #65 (en février 1970) d'une manière qui marquera la psychologie du personnage à jamais. En fait, Xavier avait demandé à Kevin Sydney alias Changeling, un mutant polymorphe (qui sera appelé Morph par la suite), de prendre son apparence. Depuis l'épisode 35, on n'avait donc plus vu le Professeur mais un leurre et c'est donc ce mutant que les X-Men ont vu mourir.  Xavier, qui tentait de repousser une attaque extra-terrestre, devait garder le silence jusqu'au bon moment. Vous l'aurez compris : Xavier a menti à ses élèves. On peut même parler de manipulation. Et c'est sur l'excuse qu'il agissait pour leur bien - et celui de l'humanité - qu'il sera pardonné. Ce genre d'événement se reproduira maintes fois dans les années à venir.

UX65_Xavier

En avril 1970, l'éditeur réédita les premiers numéros mais avec de nouvelles couvertures et en suivant la numération. Cela dura de X-Men #67 jusqu'au numéro 93.

ALL-NEW ALL-DIFFERENT X-MEN

En 1975, Marvel décide de tenter une dernière chose. La Maison des Idées demande à Len Wein de trouver une idée pour relancer les X-Men. Ce dernier décide de changer l'équipe pour lui donner une nouvelle image et d'atténuer le lien qui unit les jeunes mutants de leur mentor. Il demande au dessinateur Dave Cockrum de l'assister. Ensemble, ils récupérent des mutants déjà vus dans la série comme menace : l'irlandais Banshee (Le Hurleur) et le japonais Sunfire (Soleil de Feu). Aussi, ils créent de tous nouveaux personnages : l'allemand Nightcrawler (Diablo), le russe Colossus, l'africaine Storm (Tornade) et l'apache Thunderbird (Épervier). Enfin, Wein insiste pour intégrer un personnage qu'il avait créé pour Incredible Hulk #181 : Wolverine (Serval) originaire du Canada. Une équipe très différente parce que les membres sont de tout âge, de tout horizon et sont moins dociles et "propres" que les premiers membres. Entre l'anti-américain Sunfire ou le rebelle Thunderbird, on sent vite le potentiel de l'équipe.

Cette nouvelle équipe fait ses débuts fracassants dans un épisode spécial : Giant-Size X-Men #1 qui présente le groupe comme les "All-New All-Different X-Men".

Giant-SizeX-Men1F

Cette nouvelle équipe - menée par Cyclops - est formée en urgence pour aller sauver les anciens X-Men retenus prisonniers par l'île vivante, le mutant Krakoa. Après une lutte sans merci contre le monstre, les nouveaux mutants arrivent à sauver leurs prédécesseurs. À la fin de l’épisode, les anciens X-Men sont éclipsés et laissent volontairement leur place aux nouveaux mutants.

Ce Giant-Size X-Men marque un tournant décisif pour la série originale. Cette dernière - renommée Uncanny X-Men - vit son équipe créative changée : Dave Cockrum devint le dessinateur et il fut rejoint par son partenaire de Ms Marvel, Chris Claremont (qui avait co-scénarisé Giant-Size X-Men#1). Ce dernier doit continuer de relancer l'intérêt de la série et doit composer avec la nouvelle équipe. Il a carte blanche. Et il en profite.

La première chose qu'il fait : tuer un membre de l'équipe, Thunderbird dans Uncanny X-Men #94. Ainsi, Claremont surprend tout le monde et il crée un drame important qui va toucher principalement Cyclops qui passe de leader parfait à celui qui doute de ses compétences. L'autre plan du scénariste est de changer le rapport intime qu'entretiennent les X-Men et le Professeur. Enfin, avec Cockrum aux commandes, le scénariste sublime les "freaks" comme Nightcrawler qui devient le favori des lecteurs.

Au numéro 99, Claremont réintègre Marvel Girl dans l'équipe. Jean Grey revient par obligation ; c'est lors d'un dîner en tête à tête avec Cyclops qu'ils se font capturer par les Sentinelles qui les emprisonnent dans une base spatiale. Pour sauver les X-Men, elle doit consumer son pouvoir et elle devient Phoenix (le Phénix) au numéro 101. On découvre qu'en plus de ses pouvoirs, sa personnalité a également changé. Elle rejoint les X-Men sous ce pseudonyme.

101cover

En plus de ramener des ennemis des anciens ennemis comme Magneto ou le beau-frère de Xavier, Juggernaut (le Fléau), Claremont et Cockrum font affronter des ennemis provenant d'autres séries de l'univers Marvel comme Firelord (Fantastic Four) ou Deathbird (Ms Marvel). Ils créent aussi de nouveaux ennemis comme Black Tom Cassidy (le cousin de Banshee) ou la Garde Impériale de Shi'Ar et l'empereur D'Ken. Enfin, ils amènent à la mythologie X-Men, celui des Shi'Ar et des Starjammers où officie le père de Cyclops, Christopher Summers alias Corsair (Corsaire).

L'ÈRE CLAREMONT/BYRNE

En décembre 1977, au numéro 108, John Byrne devient le dessinateur de Uncanny X-Men. Il avait déjà travaillé avec Claremont sur Iron Fist où ils firent du travail remarqué. Mais ensemble sur les X-Men, ils vont se dépasser et écrire l'âge d'or de la série.

Leur run débute sur les chapeaux de roue et avec un épisode marquant: Phoenix sauve l'univers de D'Ken et permet à Lilandra de devenir Impératrice de Shi'Ar. Cette dernière devient aussi la fiancée du Professeur Xavier.

Très rapidement, le duo Claremont/Byrne tente de faire des choses différentes : faire voyager les X-Men à travers le monde. Ainsi, les mutants iront dans un volcan en Antarctique, dans la Savage Land chez Ka-Zar, au Japon revoir Sunfire (qui avait quitté le groupe au début du run de Claremont) et au Canada pour y rencontrer pour la première fois Alpha Flight (la Division Alpha) un groupe de super-héros canadiens qui réclament Wolverine, personnage qui est LA star de cette période.

Byrne aime dessiner Wolverine, il lui donne la gestuelle et le ton qu'on connait actuellement. Le duo en fit une star et il forgea ainsi l'un des héros les plus emblématiques des comics.

La fin des années 70 se termine en retrouvailles, les X-Men après leur long périple retrouvent leurs amis sur l'île de Muir où ils seront confrontés au secret de Moira MacTaggert (une amie du Professeur Xavier). Il s'agit encore d'un arc emblématique : la recherche du Mutant X alias Proteus ou Kevin MacTaggert, le fils de Moira.

Depuis la reprise de la série par Chris Claremont, la série est devenue un standard du comics, un modèle à suivre. Il faut dire que les chiffres de ventes n'ont jamais été aussi hauts pour cette série. Mais Claremont et Byrne vont continuer sur leur lancée et nous offriront l'une des plus grandes sagas de l'histoire du comics mais, ça sera dans la prochaine décennie.

À Suivre

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs