The Mighty Blog

X-Men: Apocalypse

Les derniers films basés sur les licences Marvel Comics de la 20th Century Fox ont une réception en dent de scie après un Fantastic Four très critiqué et un Deadpool encensé. Mais la licence phare du studio, la plus attendue de tous, reste celle sur les X-Men. Bryan Singer finit sa trilogie sur la jeunesse des mutants avec X-Men: Apocalypse, en s'attaquant aux années 80. Au programme : un grand méchant kitsch, des permanentes ridicules et du fun !

x-men apocalypseX-Men: Apocalypse

Par Bryan Singer • Avec Jennifer Lawrence, Sophie Turner, James McAvoy, Michael Fassbender, Peter Evans, Olivia Munn, Oscar Isaac...
Les X-Men font face au plus vieux mutant, qui est revenu dans les années 80 pour prendre le contrôle de la société, tout en tentant de sauver de vieux amis des ténèbres en eux.

Tout comme pour les studios Marvel, les films dans l'univers X-Men ont compté des grands moments, tout comme des purges sans nom. Si on oubliera la plupart des films sur Wolverine, on se souviendra surtout du film de Brett Ratner, X-Men 3: L'Affrontement Final, qui concluait la trilogie originelle à la truelle. Là, Bryan Singer a gardé les rennes, après un X-Men: Days of Future Past qui fait partie de mes films préférés du genre. On pouvait pourtant avoir peur en voyant les premières bandes-annonces : une esthétique peu originale, un méchant qui semblait ridicule et des intrigues déjà connues. C'est ce qu'on a, mais Singer s'est souvenu de ce qu'on aimait dans ces films : le fun !

Alors oui, l'histoire d'Apocalypse qui surgit des tréfonds de la Terre pour en reprendre le contrôle, avec en fond la recherche d'une paix entre humains et mutants n'a rien d'original. Pire encore, on voit encore Magneto redevenir méchant et être tiraillé entre ses convictions, sa douleur et son humanité. Mais vu qu'on (re)découvre beaucoup de personnages, de Cyclope à Jean Grey, en passant par Psylocke ou Tornade, on pardonne un peu.

xmen-apocalypse-cyclope

Sur les 2h30 du film, ce qui pourrait faire long, je n'ai pas vu le temps passer. Il y avait des choses très réussies, d'autres beaucoup moins, mais j'ai passé un si bon moment au cinéma que je pardonne tout à ce film. Je sais que notre Paula nationale ne l'a pas du tout aimé (à lire sur Marvel Planet, avec beaucoup de spoilers) et je suis d'accord avec la plupart de ses arguments, mais voilà, j'ai marché, sans aucune honte. Les personnages ne sont pas tous développés, certains apparaissent/disparaissent sans aucune logique, mais on s'en fout, c'est drôle ! Oui, certaines scènes sont lourdes, notamment une scène gênante d'un Magneto shakespearien en forêt, mais on contrebalance tout ça avec ce qu'il faut d'action et de gros n'importe quoi derrière pour assurer.

Avec peut-être le méchant le plus mal fichu des films mutants, le film partait mal. Adapter Apocalypse n'était pas chose aisée, et c'est peut-être là une limite à ce genre de film : si le personnage est trop marqué "comics", ça bloque. Là, on a quand même un personnage avec un background exploité, mais ses motivations restent vagues, son plan d'action pas nécessairement clair et, surtout, il est mal défini. J'ai vu ce film avec une non-adepte des comics qui m'a demandé à la fin comment s'appelait le méchant. Ils ne disent jamais son nom clairement dans le film et c'est assez révélateur de son traitement : il est vite évacué, ne sert pas à grand chose et reste finalement très classique.

En prime, on nous ressert encore les mêmes intrigues amoureuses/personnelles que depuis le début de la saga. C'est mignon de voir tout le monde graviter autour de Mystique, mais ça fait beaucoup depuis le temps. On prend plaisir à voir ces personnages, mais il est plus que temps qu'on évolue. C'est finalement ce vers quoi tend le film, en amenant une nouvelle génération de mutants, mais il le fait assez mal. Beaucoup de personnages ne sont pas assez développés, y compris chez les jeunes (on ne parlera pas de Diablo qui fait franchement de la peine, ou d'Angel qui est une vaste blague) et, hormis pour Jean Grey et vaguement Cyclope, on ne se passionne pas pour ces personnages.

X-Men-Apocalypse-Storm

Et même si les personnages ne sont pas brillants, le casting derrière assure. Si on oublie Jennifer Lawrence et Michael Fassbender en pilote automatique, les nouvelles recrues sont plutôt convaincantes. Le Cyclope de Tye Sheridan est plutôt bon dans son rôle de boy-scout insupportable (mais inimaginable pour l'instant en leader intrépide), la Jean Grey de Sophie "Sansa Stark" Turner est convaincante et étonnamment développée, et James McAvoy s'en sort comme toujours remarquablement. Par contre, mon personnage préféré de tous ces films reste Peter/Quicksilver, Evan Peters, délicieux dans son rôle de morveux prétentieux complètement paumé. Si seulement on lui donnait plus de place à l'écran, parce que là son intrigue est un peu parachutée et mal fichue... Du reste, le casting secondaire pourrait être intéressant si on prenait le temps de les développer : beaucoup de personnages font juste de la figuration et des échanges de regards sombres, entre une Psylocke vide ou un Stryker qui vient empocher son chèque. C'est assez triste et symptomatique des films mutants, qui ont tendance à vouloir satisfaire le plus grand nombre de fans sans aller clairement au fond des choses, et laisse le public de côté dans sa quête perpétuelle du "nouveau personnage cool".

Alors, du coup, pourquoi aimer ce film ? Parce que j'ai passé un excellent moment. Comme la dernière fois, "la" scène de Quicksilver fait prendre un pied monstrueux, en restant aussi fun que visuellement bien foutue. Les effets spéciaux sont magnifiques, la destruction est bien présente et, niveau grand spectacle, on est servi. Il y a aussi quelques plans magnifiques, notamment sur la fin du film, et d'excellentes idées dans les scènes d'actions. Du côté des personnages, si certaines résolutions sont rapidement trouvées, il reste certains personnages qui ont des rôles intéressants, notamment Jean Grey ou même Mystique, qui finit là sa propre saga d'une manière intéressante. On repassera pour la fidélité aux comics, mais c'est assez intelligent et ça laisse la porte ouverte pour la suite.

apocalypse

Au final, ce n'est effectivement pas le meilleur film de la franchise mutante, mais c'est un bon moment, bien chouette, et qui reste du grand spectacle. Il n'est pas sûr qu'il supporte bien les années, mais X-Men Apocalypse reste un film convaincant, marqué par une esthétique 80's sympathique visuellement, et qui gère bien ses grandes ambitions. S'il l'écriture de ses personnages est à revoir, le film recèle quand même quelques moments de bravoure qui sauvent le film et permet de passer un bon moment pop-corn. Vivement les années 90 !

  • Antho

    un film assez décevant pour ma part mais quelques bons points et références qui font plaisir.
    L'évocation du fils de McTaggert, lé référence ultime aux New X-Men de Morrison où Magneto manipulait les champs magnétiques de la Terre, le costume Weapon X, la scène post générique. Des bons moments noyés dans un film plus que moyen.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs