The Mighty Blog

Batman/Superman/Wonder Woman : Trinity

Trinity: Year One

Au début des années 2000, DC Comics invite le scénariste et dessinateur Matt Wagner à écrire une histoire sur sa Trinité iconique. Ainsi, l'auteur fait de Batman/Superman/Wonder Woman: Trinity, "l'année un" des plus grands héros DC.

Batman est sur la trace d'un groupe de terroristes qui se font appeler The Purge. L'enquête l'emmène à des indices qui relie l'association de malfaiteurs à Superman. En informant ce dernier de ses découvertes, le Chevalier Noir débute alors une alliance de fortune avec l'Homme de Fer avant que Wonder Woman ne se rejoigne à eux. Pendant ce temps, The Purge dont le leader n'est autre que Ra's Al Ghul invite de nouveaux membres en son sein : Bizarro et une femme étrange qui se dit amazone...

Comme je l'écrivais en prélude, cette saga en trois parties est "l'année un" de la Trinité DC. Si Batman et Superman se connaissent et ont déjà partagé leur identité secrète, ils rencontrent pour la première fois Wonder Woman. Toute la dynamique du trio repose d'ailleurs sur elle, Wagner n'en fait pas une muse ni un point de ralliement mais véritablement un chaînon manquant entre les deux super-héros forçant l'un et l'autre à se découvrir et, quelque part, à s'apprécier.

Si les trois héros s'apprennent à se connaître - et peuvent critiquer leur manière de faire respective, cela se fait de manière assez habile. En effet, chacun des trois épisodes est consacré à l'un des personnages : le premier à Superman, le deuxième à Batman et le dernier à Wonder Woman. Sauf que Wagner ne fait pas dans la simplicité - et c'est tant mieux - chaque personnage interagit, pense et agit dans tous les épisodes, mais cela va toujours dans la direction d'un personnage.

Pour être plus clair, le premier épisode suit d'abord Superman dans sa vie de tous les jours, l'action se déroule principalement à Métropolis, et les pensées des personnages sont axées autour de Superman. Par exemple, lorsque Superman découvre Wonder Woman, il la compare à lui, voyant une femme aux pouvoirs similaires. Et, tout cela dans une logique narrative évidente.

Parce qu'en effet, l'histoire se déroule rapidement tellement la lecture est fluide et plaisante. Et, pourtant, Wagner ne va jamais dans la simplicité dans la construction de ses personnages. Il donne à chacun des trois protagonistes principaux - mais aussi à Bizarro - une "voix off". Et, pour le coup, les trois épisodes sont commentés par tous ces personnages. Ainsi peuvent s'enchaîner sur une même page les pensées de Superman, Batman et Wonder Woman et sans qu'on perde le film grâce à l'astuce du letteur Sean Konot de mettre une lettre plus grande et de couleur à chaque fois que le point de vue change.

Matt Wagner travaille essentiellement les personnages, comment ils d'observent les uns les autres et leur univers respectif mais, il n'oublie pas de raconter une histoire solide et passionnate. Elle reste simple mais ne perd jamais en efficacité. L'action est à l'image des héros et les adversaires représentent une véritable menace pour nos héros.

On retrouve également l'humour du scénariste comme l'effet du "trop plein d'amour de Themyscira" sur Batman ou l'attaque de dauphins. Wagner sait jongler entre les ambiances et c'est plaisant, surtout que la bataille finale s'avère épique avec Wonder Woman - oui, encore elle - qui est véritablement mise en avant. Je dirai volontiers qu'elle tient ici le rôle qu'aurait tenu Batman dans un film et, je pense, que le scénariste le fait tel quel en toute conscience de chose.

Les dessins sont peut-être ce qui rebutera certains d'entre vous. Wagner a un style assez particulier - mais marqué - qui pourrait plaire aux fans de Frank Miller et de Sam Kieth. Quoiqu'il en soit, sa narration et sa mise en page sont sans reproche. Le tout est colorisé par Dave Stewart dont le talent n'est plus à démontrer.

Batman/Superman/Wonder Woman : Trinity

DC Comics • Scénario : Matt Wagner - Dessins : Matt Wagner - Encrage : Matt Wagner - Couleurs : Dave Stewart - Lettrage : Steve Konot • $17.99

À sa sortie, la série a connu un franc succès commercial et d’estime, ce n’est pas pour rien que DC la réédite régulièrement. Matt Wagner offre un regard intéressant et intelligent sur ces personnages cultes dans une histoire passionnante, bourrée de clins d’œil – sans jamais être lourd – et aux nombreux rebondissements.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs