The Mighty Blog

Agents of S.H.I.E.L.D. Saison 2 [1/2]

Personne ne donnait cher d'Agents of SHIELD il y a un an. Le début de la première saison était calamiteux, et il aura fallu attendre Captain America 2 pour que la série décolle et devienne plus qu'agréable. La saison 2 est maintenant en pause après sa première moitié, et il est temps de revenir dessus... On ne spoilera qu'en fin d'article, et avec un cache, donc venez sans peur !

On avait quitté nos agents meurtris, trahis, et devenus clandestins suite au démantèlement du SHIELD. On retrouve donc dans cette seconde saison un côté "undercover" pas désagréable, renforcé par une opposition constante avec l'armée, représentée par le Général Talbot. Plus encore que les militaires, c'est l'HYDRA qui est la plus grande menace ici. L'organisation, qui est désormais connue de tous, et infiltrée partout, représente une vraie menace pour le SHIELD mené par Coulson.

L'équipe est quant à elle renouvelée. Ward est en cellule au début de la saison, Fitz et Simmons sont meurtris suite à l'incursion au fond de l'océan, et de nouvelles figures font leur apparition, comme des mercenaires, et une certaine Bobbi Morse...

agents-of-shield-season-2-preview-106698

La série vise autant les fans des comics que les spectateurs des films, mais ne tombe jamais dans le fan service le plus basique. On évite ainsi les grosses références bien lourdes qui plombent une série en teasant des choses qui n'arriveront jamais (coucou Gotham), et on se concentre sur la traque d'un mystérieux artefact, convoité par l'HYDRA...

Avec de nouveaux acteurs et une nouvelle atmosphère, on pouvait craindre que le succès de fin de première saison s'estompe, et c'est tout le contraire. Agents of Shield est sincèrement devenue une excellente série, que j'ai pris un plaisir immense à suivre pendant cette première moitié de saison. C'est bien simple, toutes les intrigues vides de la saison 1 trouvent soit un écho dans la saison 2, ou alors disparaissent complètement : on oublie donc du coup le principe "un épisode, une enquête", et on part vers une intrigue à suivre du début à la fin, avec de vrais mystères, des trahisons, et des complots. Le rythme est parfaitement maitrisé, il n'y a pas de temps mort, et les mystères accumulés depuis le début de la série sont ici quasiment tous résolus. Il y a bien sûr pas mal de teasing pour la suite, mais ce début est parfaitement contenu. On passe de la série "dérivée des films pour faire plaisir aux fans" à une vraie série, bien construite, et parfaitement autonome.

LUCY LAWLESS, NICK BLOOD, WILMER CALDERON

Le budget n'est vraisemblablement pas augmenté, mais la série compense en investissant plus dans les décors, et un peu moins dans les effets spéciaux bas de gamme. L'ensemble est plus crédible, moins kitsch, et hormis pour le décor du dernier épisode qui est bien trop générique pour ce qu'il devrait être (on en reparle à la fin), l'ensemble a plus de prestance. Les personnages sont bien plus développés, et on part loin de la série qui visait presque les ados dans ses premiers épisodes, pour aller vers quelque chose de plus sombre et mature. Ce n'est pas de l'écriture parfaite, mais j'ai très souvent vu moins bien dans des séries TV (allez, je tape sur The Flash ? Je tape sur The Flash). Les nouveaux venus sont quasiment plus intéressants que les anciens, car beaucoup plus mis en avant : Mockingbird est centrale dans l'intrigue, les nouveaux agents aussi, et le mystérieux père de Skye est très prometteur pour la suite, et incarne son personnage de malade mental à merveille.

agents-of-shield-saison-2-episode-10-mid

C'est surtout la suite qui nous intéresse une fois la saison finie. On en reparlera plus en détails et en spoiler à la fin de l'article, mais on peut déjà en dire certaines choses pour vous donner envie de voir la série : ils sont allés beaucoup plus loin que prévu. Depuis le début de la saison, une ligne bien particulière semble se dessiner, et si c'était prévisible, c'est quand même culotté de la part de Marvel de proposer de tels changements dans une série TV pas forcément aussi médiatisée que les films. Plus qu'une preuve de confiance, c'est une vraie volonté de développer l'univers Marvel à travers différents médias, qui risque bien de donner quelque chose d'excellent d'ici quelques années.

Du coup, cette saison a été une excellente surprise. Je n'en attendais pas grand chose, mais pas un seul épisode a été décevant, et la qualité a été constante. On est bien loin des débuts timides, comiques, et maladroits de la série : Agents of SHIELD est devenu une vraie bonne série, avec de vraies intrigues, de vrais acteurs, et une vraie personnalité. La série sur Peggy Carter commence dans quelques semaines pour combler le vide entre les deux moitiés de la saison, et même si elle me semble prometteuse, c'est surtout l'équipe de Coulson que j'espère voir revenir vite.

Attention, on va maintenant spoiler le gros twist de la saison, qui aura des répercussions sur l'univers cinématographique Marvel !

On pouvait s'attendre à beaucoup de petites choses de la série (on a eu l'Homme Absorbant, Deathlok, on aurait donc pu avoir d'autres méchants de seconde zone), mais pas forcément les Inhumains directement. Evoqués en filigrane tout au long de la saison, les derniers épisodes finissent d'entériner la mythologie d'Attilan, avec des crystaux Terratogènes, des mutations d'humains en inhumains, et surtout, une première inhumaine : Skye, qui est en fait... Daisy Johnson des comics, alias Quake ! La création de Bendis dans Secret War est donc adaptée dans une série, et avec le film Inhuman qui arrive dans quelques années, on peut se dire que Marvel prépare déjà le terrain. Le fait de savoir si c'est un bon choix commercial sera à voir sur les prochains mois, mais en tous cas, c'est une belle preuve de confiance à la série, qui a pu se permettre de devenir plus ambitieuse que par le passé. Les changements promettent beaucoup, et le personnage de Skye est ainsi développé, ce qui lui manquait cruellement. Vivement la suite, et vivement Sa Majesté Black Bolt !

  • Article intéressant !
    Si cette seconde saison est clairement mieux que la première, est-il possible de commencer la série directement par celle-ci ?
    En sachant que je n'ai pas vu un seul épisode de la série pour le moment (mais le concept freak of the week de la saison 1 ne m'attire pas des masses)

    • Robert Reynolds

      Tu risques d'avoir du mal. Je te dirais bien que la saison 1 vaut le coup, mais bon... Fais toi violence pour les dix premiers, fais autre chose pendant que tu regardes, parce que oui, il y a beaucoup d'éléments teasés qui prendront leurs sens après.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs