The Mighty Blog

Daredevil S01E01

L'univers cinématographique Marvel s'étend depuis quelques temps déjà à la télévision sur la chaîne de télévision américaine ABC - et depuis peu en France sur W9. Mais, Marvel Studios ne s'arrête pas à ça, il décide de créer une frange de son univers sur le service de VOD américain, Netflix, en proposant 4 séries inédites et plus urbaines. C'est Daredevil le fer de lance de ces défenseurs de la justice. Voici la critique du premier épisode des treize qui constituent la première saison, entièrement disponible sur le service.

le scénariste de ce premier épisode, Drew Goddard, va proposer sa version du schéma de construction du héros qu'est Daredevil. Bien loin de celui que nous voyons depuis quelques années dans les films Marvel Studios. Tout commence rapidement. Un homme accourt vers son enfant renversé par un camion. L'enfant est vivant, il est cloué au sol baignant dans des produits toxiques. Un vieil homme interpelle l'homme en lui disant "votre garçon a voulu me sauver". L'homme regarde son garçon qui perd la vue progressivement. Des années plus tard, un aveugle (Charlie Cox) est dans un confessionnal, il veut que Dieu le pardonne pour ce qu'il s'apprête à faire. Sur un quai, la nuit, des hommes armés ont kidnappé des jeunes femmes qu'ils veulent enfermer dans un conteneur. C'est alors qu'un homme de noir vêtu et aux yeux bandés d'approche et fout la raclée aux hommes armés, libérant les jeunes femmes. Plus tard, dans la journée, l'homme aveugle est réveillé par son meilleur ami, Foggy (Elden Henson), ils ont rendez-vous avec l'agence immobilière pour acquérir les locaux du bureau d'avocats qu'ils montent ensemble.

Dredevil

Je viens de vous raconter seulement les 10 premières minutes de cet épisode. Et déjà, nous avons cerné en partie le personnage de Matt Murdock. Et vu la scène d'action, nous avons déjà un aperçu de la tonalité de la série. En effet, elle est très réaliste. Murdock n'est pas un surhumain, il commet des erreurs dans ses mouvements et il n'est plutôt du genre à donner une correction à ses adversaires plutôt que de les laisser s'enfuir. Pourtant, malgré cette tonalité, Goddard et Marvel Studios assument complètement le côté fantaisiste de la situation. L'équilibre semble bien trouvé.

Le ton est sévère et sérieux pourtant il y a quelques touches d'humour bien trouvées mais qui sans jamais dédramatisé l'ensemble donnent un aspect plus convivial au tout évitant le sombre et graveleux et les personnages sans nuances. On retrouve ici l'ambiance de plusieurs époques de Daredevil, bien sûr celle de Frank Miller mais aussi celles de Kevin Smith (un peu) et de Ann Nocenti pour le rapport entre Matt et les femmes et Karl Kesel pour l'humour pince sans rire du héros lorsqu'il est dans le civil.

Pour le moment, l'intrigue se forme au fur et à mesure autour de l'affaire de Karen Page (Deborah Ann Woll), une secrétaire qui est accusée de meurtre et que Murdock et Nelson vont défendre. On sent que quelque chose de plus important qu'un simple détournement de fond se cache derrière tout ça mais le but de Goddard est clairement de créer son personnage principal et que le spectateur comprenne sa motivation.

daredevil-101-lead

Autant dire que c'est réussi. Même si quelques éléments manquent encore au puzzle qu'est la motivation de Matt Murdock à aller frapper du méchant en pleine rue.

Les acteurs sont bons mais aussi Phil Abraham, réalisateur de ce premier épisode. Les scènes d'action sont claire et la mise en scène de l'introduction est rudement efficace. Pour le moment, mon seul problème viendrait de la photographie qui a cette colorimétrie agaçante variant entre le bleu et l'orange. Par moment, cela n'est pas très glorieux.

Daredevil S01E01

Netflix • "Sur le ring" écrit par Drew Goddard • Réalisé par Phil Abraham
Ce premier épisode est très prometteur pour la suite. Il est difficile tout de même de juger de la qualité finale de la série par ce simple épisode tellement il est introductif. En tout cas, une grande partie de l'essence de Matt Murdock est présente et l'ambiance est rudement bien. Vivement la suite qui est indéniablement la suite directe de cet épisode.

  • Ce premier épisode est parfait. J'ai poussé un cri de joie après l'avoir vu tellement j'étais heureux de la qualité de la série et du respect du matériel original. Le 2e épisode est vraiment excellent lui aussi. Après ça se calme un poil mais ça reste très très bon. J'ai vu les 8 premiers épisodes pour l'instant et j'ai très très hâte de voir la fin.
    Je suis vraiment heureux de retrouver autant l'esprit du comics dans un film. C'est vraiment un bel hommage aux fans.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs