The Mighty Blog

Aliens: Absolution

Aliens et crise existentielle !

Avant de sombrer dans le grand n'importe quoi, la franchise Alien a fourni quelques petites perles, y compris aux comic-books. Parmi elles, Aliens: Absolution (Salvation en VO), par Mike Mignola et Dave Gibbons. Excusez du peu. 

J'adore l'univers Alien, depuis que je suis tout petit, et si les films ne me rassasient pas toujours (quoique Covenant était très bon, je suis prêt à défendre cette opinion en me battant !), les comics me donnent ma dose annuelle et de qualité. Si en ce moment la série de James Stokoe me fait pleurer d'extase, il y a eu de nombreuses séries, dont un graphic novel magnifique, en 1993.

Je n'étais pas en âge de lire au moment de la sortie, et c'est pour ça que je remercie Wetta, un éditeur français, qui a ressorti cette histoire. La traduction est irréprochable (et remaniée par rapport à la précédente édition), les couleurs sont refaites par Matt Hollingsworth suite au vieillissement des originaux, le papier impeccable, bref, c'est un bel objet. L'histoire, d'une soixantaine de pages, est très courte, mais vaut son prix.

Un vaisseau s'écrase sur une planète inconnue et quasiment entièrement recouverte d'eau. Si les aliens arriveront bien assez vite, l'histoire se concentre surtout sur un seul homme, un religieux, dont la foi va être mise à l'épreuve. En temps normal ça serait difficile, sauf qu'isolé sur une planète où tout veut le tuer, c'est pire.

Dave Gibbons se sert donc de la mythologie alien (quasiment tout y est, mais je vous laisse découvrir ça) pour écrire une histoire quasiment mystique et paranoïaque, et c'est absolument merveilleux. Je ne dis pas ça parce qu'il y a marqué "Aliens" sur la couverture et que je suis faible, mais c'est vraiment bien fichu: la folie du personnage est bien amenée, on sent son isolement et sa détresse, et la portée religieuse, qui déborde vers le fanatisme, est intéressante.

On le savait pourtant dès le titre, mais j'avoue avoir été surpris en lisant cette histoire. Les aliens sont à peine montrés (mais quand ils le sont, Mike Mignola est brillant), et c'est surtout l'histoire d'une crise existentielle avec les monstres qui fonctionne. L'action va très vite, l'intrigue se déroule sur quelques jours mais est pleine d'ellipses, mais le travail sur le personnage est remarquable, et donne une profondeur bienvenue au tout. La foi est un aspect sous-traité dans la SF, et elle prend une place plus importante que celle occupée par les créatures de Ridley Scott. L'idée fonctionne et elle est excellente, et surtout, c'est beau...

Pas de surprise donc, Mike Mignola est incroyable. En s'occupant finalement peu des créatures et plus des hommes, l'histoire donne peu d'occasions à l'artiste de dessiner des monstres, mais ça n'est pas grave. On sent bien la menace quand ils arrivent (il y a une pleine page vers la fin qui est somptueuse), mais on retrouve aussi la folie montante. C'est oppressant, tout est malsain, et l'histoire en est sublimée.

Aliens: Absolution

Wetta • Par Mike Mignola, Dave Gibbons, Kevin Nowlan & Matt Hollingsworth • 13€
Que vous soyez fans ou non de l'univers, cette histoire vaut le coup. Elle se sert d'un angle intéressant pour traiter un mythe connu, et l'osmose entre les créateurs est remarquable. Un très bel objet qui aura sa place dans votre bibliothèque !

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs