The Mighty Blog

Black Widow Tome 1

Début mars, Panini Comics a commencé à publier un titre qui nous a marqué. En effet, régulièrement vous avez vu la série de Chris Samnee et Mark Waid, Black Widow, apparaître dans nos coups de cœur. On vous réexplique pourquoi...

Avec le succès des films au cinéma, Marvel Comics s'est attribué une nouvelle tâche, celle de recherche et développement pour les adaptations à venir. Cela dans le seul but de nous raconter de bonnes histoires sur papier mais, aussi, au cinéma. Il me paraît évident que Black Widow de Chris Samnee et Mark Waid a été pensé dans ce sens. Il y a tous les éléments d'un bon récit et cela marcherait tout aussi bien porté sur grand écran,.

Tout commence rapidement. Le Heliporteur du S.H.I.E.L.D. est en état d'alerte, Black Widow a volé des documents, il faut l'arrêter avant qu'elle ne s'échappe. Mais, Maria Hill le sait bien : rien n'arrête Natasha pas même être à des centaines de kilomètres du sol.

Ceci n'est que le début d'une histoire d'espionnage dans laquelle est impliquée personnellement Black Widow. Ses sombres secrets risquent d'être rendus public par un ennemi énigmatique. Samnee et Waid qui co-signent le scénario écrivent une héroïne déterminée et cela est encore plus évident à la fin du premier numéro.

Si l'histoire paraît classique, elle a un rythme bien trouvé qui permet de plonger dans le récit dès les premières secondes et, ensuite, de découvrir un à un les enjeux et ce que Black Widow essaie de cacher depuis des années. Les scénaristes utilisent des astuces pour donner un maximum d'informations qu'ils jugent nécessaires tout en conservant un rythme haletant. N'en démontre le troisième chapitre dans lequel Natasha retourne dans l'orphelinat où elle a été conditionnée pour devenir une tueuse. En même temps qu'elle explore les lieux, les souvenirs surgissent dans le flot naturel de la narration. C'est simple mais malin et, surtout, efficace.

Surtout que les scénaristes jouent sur la réputation de leur héroïne. Elle est efficace, elle n'exprime pas ou peu ses sentiments et, en tant qu'ennemi, elle fait peur. Elle ne dit pas un mot pendant une grande partie de l'album et, pourtant, elle est caractérisée et ses intentions sont claires pour le lecteur.

Chris Samnee est à l'origine de la série. Mark Waid apporte son savoir-faire de narrateur. Mais le dessinateur, lui, voulait clairement une histoire qui bouge dans laquelle il pouvait se faire plaisir et ne s'impose aucune limite : une course-poursuite entre une moto et une voiture volante, une autre dans un parking avec plein d'explosions, des combats chorégraphiés... Samnee impose tout son talent et son savoir-faire. Sa technique est impeccable​ offrant de la fluidité à la lecture. Enfin, les couleurs de Matt Wilson sont tout simplement magnifiques. Il y a un travail habile jouant avec certaines nuances qui sont agréables aux yeux. Sa manière de donner de la vie aux flammes est incroyable. Autant dire que Black Widow est une œuvre graphique.

Black Widow Tome 1

Panini Comics • Par Chris Samnee & Mark Waid • 14€95
Black Widow est un plaisir pour les yeux. Vraiment ! Mais le résumé qu'a ça serait injuste. Les techniques narratives et les choix pris par les auteurs sont presque aussi remarquables que la partie graphique. Le deuxième tome se fait déjà attendre surtout qu'il apporte ce qui manque à ce premier tome : des moments d'émotions intenses.

  • Anthony

    Bonjour,
    Lecture indispensable pour moi aussi. J'ai adorée vivre ce tome, avec un Samnee au putain de sommet de son art. C'est incroyable le travail de cet artiste. Et Waid, effectivement, reste très très efficace dans sa narration et la caractérisation de Widow.
    Hâte de lire le tome 2, et de voir le futur projet de ce duo déjà culte (leur DD était une dinguerie aussi), si prochain projet il y a.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs