The Mighty Blog

Écureuillette contre l'Univers Marvel !

J’ai plus trop les mots…

Et si Écureuillette (Squirrel Girl en anglais) décidait de s’en prendre à tout le Marvel Universe et de l'éclater ? Et si on vous disait que les écureuils vont prendre le contrôle de la Terre ? Et si on vous disait que Panini Comics a décidé de publier Écureuillette contre l'Univers Marvel de Ryan North et Erica Henderson pour raconter ça ?

J’avais lu il y a très longtemps le premier numéro de The Unbeatable Squirrel Girl, et le constat était clair : c’était mignon, frais, enfantin mais pas débile, mais ça n’était pas pour moi. Sur une série régulière (qui ne s’est étonnamment pas arrêtée, comme quoi !), j’avais peur d’être lassé après quelques mois. Du coup, à l’occasion de la sortie du Graphic Novel, j’ai pu retenter ma chance avec cette histoire contenue.

Un jour, Écureuillette part tabasser des méchants animaux-humains (ou l’inverse ?), et se retrouve dans une machine qui va la cloner. Si vous avez vu la couverture, vous vous dites bien que ça va dégénérer. Et vous avez raison ! Quelle énorme surprise ! En hommage au Punisher qui en son temps tua tous les héros Marvel, Écureuillette va s’attaquer à tous les héros pour défendre ceux qu’elle aime : les écureuils.

Je n’aurais jamais cru écrire un pitch aussi frappadingue pour une série, et pourtant, me voilà. J’ai lu cette histoire parce qu’elle s'auto-contient et, donc, en dehors de la série régulière, et j’ai étonnamment bien fait ! Pas besoin de lire la série pour comprendre, le casting autour du personnage principal est décrit en quelques cases, et c’est tellement léger et bien amené que c’est fait pour tout le monde. J’avais peur en entamant de tomber dans une forme de mièvrerie, mais pas du tout !

Alors non, l’histoire ne va pas renouveler l’univers Marvel, ou votre bibliothèque. Mais c’est fait avec tellement d’amour et d’humour que j’ai été conquis. Pire encore, je pensais finir la lecture en cinq minutes, et c’était en fait tellement riche, blindé de jeux de mots, de petits détails graphiques, de notes de l’auteur en bas de chaque page, de gags, que j’ai mis plus de temps à lire ça que beaucoup d’autres séries sérieuses. Il faut évidemment accrocher à l’humour très léger, mais c’est tellement plein d’amour que vous risquez bien de marcher.

Pour le coup, j’ai presque envie de me remettre à la série mensuelle, parce que j’ai vraiment aimé cette histoire et que j’ai envie d’en lire plus sur le personnage. On ne nous promet rien de fou, mais ça marche bien ! Si le pitch est simpliste, le traitement de l’histoire est assez riche. Entre les dialogues sur des sujets complètement fantasques (le rôle des écureuils dans l’économie mondiale et ses infrastructures), des pages de jeux à compléter pour amuser le lecteur, et les interventions de l’auteur qui partent dans tous les sens, vous risquez d’être surpris.

Les dessins de Erica Henderson sont vraiment mignons comme à son habitude, tout en rondeur et très portés sur le mouvement. Ça bouge bien, c’est très drôle visuellement, et c’est plein de bonnes idées.

Écureuillette contre l'Univers Marvel !

Panini Comics • Par Ryan North & Erica Henderson • 18€00
Si on devait résumer cette histoire en un seul mot, on utiliserait “chouette”. Elle ne réinvente rien mais vous avez de grandes chances de passer un bon moment. C’est un comic mignon sans être niais, léger mais pas superficiel, et vous pouvez vous laisser tenter !

  • Aurélien Vives

    La meilleure série de l'univers entier.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs