The Mighty Blog

Empress Tome 1

Empress est l'une des dernières créations de Mark Millar. Il s'agit d'un space-opera axé sur l'action avec Stuart Immonen aux dessins. Panini Comics permet aux lecteurs français de découvrir cette histoire qui va vous tenir en haleine sur 200 pages.

Emporia est la femme de l'Empereur Morax, un homme sanguinaire qui ne connait pas la pitié. Mais après des années de mariage, elle se réveille et elle ne voit plus l'homme qu'elle a aimé, elle ne voit que le tyran sadique qui l'emprisonne dans une cage dorée. Elle décide alors de partir accompagnée de ses enfants. Mais leur fuite ne sera pas de tout repos.

Après avoir revisité le style de manière plus rétro avec StarlightMark Millar s'intéresse donc au space-opera moderne. Autant dans le fond que dans la forme, les deux séries n'ont pas grand chose à voir ; Empress est frénétique, l'action est toujours en mouvement, les héros bondissent d'un danger à l'autre et les personnages sont développés sur le long terme.

Certes, les personnages reposent sur des archétypes mais très vite des rôles viennent à s'échanger. Ainsi, Dane, le chevalier loyal qui aide Emporia à s'évader, ne tient pas forcément le rôle qu'on l'attend. Il n'est pas celui qui sauve tout le monde tout le temps. Il y contribue mais, chaque personnage aura son rôle à jouer et son importance. Ainsi, ces personnages, que ça soit Emporia, sa fille ainée Aine, son fils Adam, Dane, le plus "millar-dien" des personnages l'ingénieur Tor, et Ship le robot téléporteur s'exprimant en émoticônes, vont chacun avoir leur moment et nous nous attacherons à chacun d'entre eux.

Et la première force de Empress réside dans l'interaction entre ces personnages, tout particulièrement entre Emporia et Aine, un rapport conflictuel mais écrit avec simplicité et sobriété. Très rapidement, nous comprenons ce qui motive l'une et l'autre et nous comprenons également pourquoi Emporia n'arrive pas à convaincre sa fille.

La seconde force est Stuart Immonen à qui Millar offre une histoire à la hauteur de son talent. Il doit créer des mondes uniques que les aventuriers vont explorer, créer des technologies, des vaisseaux spatiaux, trouver des ambiances marquantes... Sans oublier que ses scènes d'action sont impeccables malgré l'avalanche d'effets spéciaux et d'explosion. Et puis, il arrive à composer avec le découpage "Millar" (uniquement composé de cases qui font la largeur de la page) tout en gardant le dynamisme qu'on lui attribue.

Et puis, il y a une cohérence visuelle indéniable. Les vaisseaux semblent bien tous sortir du même univers. Et ces engins sont magnifiques. Il arrive à trouver l'essence du space-opera à la Star Wars ou Mass Effect.

La seule ombre au tableau est cette impression que l'univers n'est que survolé en surface. Les personnages sautent d'un monde à l'autre - plus vite que dans Black Science - alors que certains auraient le mérite d'être plus explorés. Je ne pense pas que le "livre 2" que suggère la fin changera la donne mais il serait sympathique d'avoir une histoire qui va à contre-courant de celle-là pour nous permettre de mieux découvrir cet univers mais, aussi, de comprendre l'intérêt d'avoir posé l'action du début sur Terre bien avant l'apparition de l'Homme.

Empress Tome 1

Panini Comics • Par Mark Millar & Stuart Immonen • 22€00
Empress est une histoire ultra dynamique qui propose des personnages attachants. Du coup, cela apporte un plaisir de lecture non-négligeable. Et puis, Millar propose de l'aventure avec un grand A, des personnages féminins bien écrits, un univers très riche et met en valeur tout le talent de Stuart Immonen. Ces 200 pages sont du plaisir en barre !

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs