The Mighty Blog

Faith Tome 1

À la conquête d'Hollywood

On profite de la sortie en France chez Bliss Comics du premier tome de Faith pour revenir sur la série et sur ce que cette version traduite apporte à nos petits cœurs de francophones. Jody Houser, Francis Portela et Marguerite Sauvage sont toujours au programme et c'est toujours aussi cool.

J'ai déjà eu l'occasion de vous dire tout mon amour pour la série Faith : Hollywood and Vine (sous son petit nom original) dans une critique lors de sa sortie en volume relié aux États-Unis il y de ça un an. Et c'est aujourd'hui à nous de profiter de ce titre frais et essentiel dont la suite est déjà planifiée dans nos contrées pour septembre 2017.

Faith a vécu des trucs pas très cools. La dernière fois qu'elle est apparu dans un comic book, c'était pour en chier à sauver le monde et échouer à sauver ses amis. Bonne ambiance. Résultat : les événements passés sont si traumatisants qu'elle décide de tout reprendre à zéro, nouvelle identité secrète, nouvelle ville, nouvel entourage, nouveau tout. Bon, de toutes façons elle s'est fait larguer entre deux et ses amis supers héros vivent tous assez mal le démantèlement de leur équipe et tout ce qu'ils ont traversé. Qu'à cela ne tienne ! Forte de ses multiples blogs de fangirl, elle décroche un job dans un site de potins en ligne. Pas très glamour mais efficace, d'autant qu'être payé pour parler de ses acteurs et de ses séries préférées est, sur le papier, assez cool (en pratique, le job s'avère un poil plus tyrannique). Le clin d'oeil à l'éternel boulot de journaliste est drôle et bien détourné, pas pris au sérieux. Hors de question cependant d'abandonner son taf de super héroïne. Faith en est fière et ce à quoi elle aspire plus que tout c'est être utile, aider les gens, faire le bien. Ça tombe bien, des gamins qui possèdent les capacités de développer des pouvoirs disparaissent un par un. Mystère mystérieux !

Comme c'est agréable de lire une héroïne qui ressent cet appel au bien, qui certes ne révolutionne pas les bases du récit de super héros mais qui ne nous rabâche pas une fois de plus avec son origin story tragique. Il s'est passé des trucs pas cools, certes, on en parle parce que ça fait partie du vécu du personnage mais on en fait pas des tonnes, c'est plié en quelques cases. Faith n'en est que plus attachante, on la sait abîmée, en quête de nouveaux repères mais sa foi en son envie de faire le bien est magnifique et la façon dont elle s'y accroche fait chaud au cœur.

Ça ne vous aura pas échappé : Faith est grosse. Et c'est tout ce qu'il y a à en dire. Elle reste une super héroïne avec ses obligations et ses codes : sauver des gens, préserver son identité secrète, mentir à ses amis, entre autres. Quant à Summer Smith, son identité secrète justement, elle bosse, elle flirte, elle vit. Le fait que Summer/Faith soit grosse n'est qu'un détail du personnage qui ne transforme pas l'histoire et c'est ce qui en fait un aspect vraiment génial. Ça n'est pas justifié par un traumatisme, ça n'est pas utilisé comme un gag ou comme un aspect tragique, c'est juste là, c'est normal, c'est comme ça.

La version française est, comme toujours chez Bliss, soignée et pensée pour faire plaisir. Le prix de base est raisonnable, 13€95, mais est en plus réduit pour le lancement du titre et ce jusqu'en août. Bliss avait déjà tenté cette approche sur d'autres titres dont Quantum & Woody et, pour l'avoir testé sur le terrain, cet argument de vente est d'une efficacité remarquable. La baisse de tarif fait plaisir aux fans et aux curieux, ce sont vraiment les lecteurs qui y gagnent !

Petit luxe pour les amateurs et initiative super appréciable pour les libraires indépendants : une couverture variante de très bon goût est disponible chez les libraires du réseau Canal BD. On ne peut pas se tromper en choisissant une couverture de Marguerite Sauvage me direz-vous et vous auriez bien raison car, une fois de plus, c'est beau, punchy et ça donne vraiment envie d'appeler son libraire pour mettre ça de côté. A noter que le prix de lancement à 10€ n'est pas valable pour cette couverture, mais que sont 3€95 de plus lorsqu'ils sont donnés à un libraire indépendant, à un éditeur qui se bouge vraiment pour faire rêver ses lecteurs et à un titre de qualité, à l'impact sociétal délicieux et fou ? Que sont 3€95 je vous le demande !

Je vous l'ai déjà précisé mais la suite, Faith Tome 2 : Le Piège Californien, est déjà prévue pour septembre 2017, vous n'aurez donc pas très longtemps à attendre avant de pouvoir lire la suite des aventures de Summer Smith et, croyez-moi, il va y avoir quelques twists supers cools ! A noter que ce qui sera vendu en France comme un tome 2 est en réalité un tome 1 aux États-Unis. Faith Tome 1 : A la conquête d'Hollywood est en fait une mini série publiée par l'éditeur avant que l'héroïne ne décroche un titre régulier. Le choix de Bliss Comics d'insérer cette mini dans la série régulière est, cela dit, totalement justifié car elle fait office de prologue aux événements qui se déroulent par la suite. Une excellente idée pour accrocher les lecteurs et ne pas risquer de les perdre avec un one-shot qui ferait oublier qu'une suite existe.

faith-TP-001-couvFaith Tome 1 : À la conquête d'Hollywood

Bliss comics • Par Jody Houser, Francis Portela & Marguerite Sauvage • 10€ jusqu'au 31/08/2017 puis 13€95
Non seulement le personnage est attachant, cool et frais mais en plus il est servi par une équipe super intéressante qui nous fait tout un tas de promesses : un scénario efficace, des retournements de situation bien pensés et une ambiance tellement agréable qu'on a qu'une envie c'est d'emmener le titre sur la plage et se détendre à 100% en le lisant. Faith est incroyable parce qu'elle est grosse et qu'on s'en fout, parce qu'elle est geek dans tous ses excès sans être caricaturale, parce qu'elle est courageuse, belle, drôle, fragile et forte, une super héroïne en toute simplicité.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs