The Mighty Blog

1872 #4

Après trois épisodes décevants mais qui avaient tendance à s'améliorer, la série 1872 se termine ici, sauf si... Gerry Duggan et Nik Virella continuent de mettre à feu et à sang la petite ville de Timely, en opposant Red Wolf à Wilson Fisk !

J'ai trouvé les premiers numéros de la série très prétentieux, car ils ne racontaient pas grand chose, se permettaient d'être très clichés, et ne tentaient jamais de dépasser le cadre établi dans l'introduction. Sans être un grand fan des westerns en général, j'avais trouvé que Gerry Duggan restait désespérément accroché à ses clichés sans essayer d'évoluer, et qu'on avait déjà lu mille fois ce titre avant. Pourtant, il y avait de chouettes idées, notamment des personnages avec des sorts un peu inattendus, et on se rapprochait de plus en plus de gros éléments de l'univers Marvel classique. La fin pouvait donc être bien.

Ça commençait bien. Le numéro met en scène la dernière bataille de nos héros, bien décidés à faire exploser le barrage qui est en train de tuer les Indiens, avec d'un côté Red Wolf bien décidé à abattre le Maire Fisk, et de l'autre Tony Stark et Natasha Barnes qui luttent comme ils le peuvent pour abattre les assassins face à eux..

Le numéro précédent laissait nos héros en danger, et on retrouve bien ce sentiment dans le début de celui-ci. La première moitié n'est pas désagréable, car elle est remplie d'action plutôt bien menée. Voir Iron Man mettre une droite dans un cowboy et son cheval est quelque chose que j'ai toujours voulu voir, et je suis heureux d'avoir pu enfin le faire. Le numéro tease en plus pas mal de choses pour une éventuelle série Red Wolf à venir, et des choses beaucoup plus intéressantes que ce qu'on a vu dans cette mini-série : des monstres dans des grottes, un Punisher religieux, un Mercenaire en rouge, bref un nouvel apport de personnages Marvel classiques dans l'univers western.

Tout ça pourrait être bien si le rythme était mieux géré, ou si on avait donné dès le départ ce qu'on aurait dû avoir. Certains dialogues sont gênants tellement ils sont lourds, à base de "tu as tué mon ami, alors je vais te tuer! -pas si je te tue avant", et la conclusion est elle aussi très pompeuse. C'est un journaliste qui narre les dernières pages, en faisant un bilan de tout ce qui s'est passé et du futur de la ville, et ça casse complètement le rythme et donne un ton solennel et inutile au tout. Il y a pourtant de bonnes choses, notamment certaines idées de scènes d'action très chouettes, mais plombées par des situations clichées et mal gérées. Par ailleurs, promettre autant d'éléments intéressants pour la prochaine série alors que l'actuelle est désespérément vide, c'est gênant...

En plus de ça, Nik Virella rend des pages propres mais sans aucune âme. La colorisation n'est pas folle, toujours très froide, et les pages sont toutes figées, sans aucun mouvement. Les scènes d'action auraient pu et auraient dû êtres bien meilleures, mais là on se retrouve avec des personnages presque immobiles, sans aucun sens du rythme ou de la mise en scène. Quand on compare ça avec la couverture absolument dingue, on regrette de ne pas avoir eu Leonard Kirk partout...

1872 004-0001872 #4

Marvel Comics • Par Gerry Duggan & Nik Virella • $3.99
1872 n'est pas une bonne série pour Secret Wars, et c'est bien dommage. Duggan est capable de bien mieux, et il le prouve chaque mois, mais là il est en pilote automatique. Ça sert plus de teaser pour la prochaine série Red Wolf, à qui on ne laissera qu'une seule chance malheureusement...

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs