The Mighty Blog

Astro City #47

Créée dans les années 90 par Kurt Busiek, Alex Ross et Brett Anderson, la série Astro City continue d'être publiée sur le label Vertigo de DC Comics. Avec un nouvel arc qui commence, il est l'occasion pour nous pour replonger dans les aventures des habitants de la ville la plus fantastique du Comic-Dom.

Lecteur, je vais te raconter ma vie sur quelques lignes. Rien de bien excitant ni compromettant, je te rassure.

L'autre jour, j'ai déjeuné avec Jean-Paul Jennequin, auteur, traducteur, éditeur et, surtout, grand fan de comics dont nous avons parlé longuement. Ainsi est venu sur la table Astro City, la création de Kurt Busiek, Alex Ross et Brett Anderson. Cela fait des années que je ne suis plus cette série en me disant que je me devais la trouver en Trade Paperback depuis le début - au milieu des années 90 chez Image Comics - et la suivre de cette manière. Ce que je n'ai jamais fait laissant passer les épisodes mettant de côté une série que j'aimais pourtant beaucoup. Ainsi, donc, Jean-Paul a loué les louanges de la série et m'a certifié que c'était toujours très bien.

Forcément, ça me démangeait d'en relire.

Et puis, la semaine dernière sort le numéro 47 et je le découvre avec sa jolie cover qui montre un corgi super-héros, soit ma race préférée de chien - la seule que j'aimerais avoir chez moi - qui sauve des gens. En plus, il s'agit d'un début d'arc narratif en deux parties soit l'idéal pour découvrir - ou redécouvrir - une série qui plus est dessiné par le talentueux Mike Norton. Tous les éléments étaient là pour que je me lance dans le bain, de m'intéresser à nouveau à cette série.

Je n'ai pas été déçu mais, lecteur fidèle, tu le sais déjà puisque c'était mon coup de cœur de la semaine.

L'histoire nous présente Andy, un loser qui décide d'aller voler un homme très riche. Il trouve dans toutes ces affaires le médaillon ayant appartenu à un super-héros. Le voleur découvre alors que cela lui permet de fusionner avec son corgi. Alors qu'Andy veut utiliser ce don pour voler d'autres personnes, la personnalité du chien prend le dessus et leur fusion décide de sauver les gens. Ils deviennent alors G-Dog.

Il se passe pas mal de choses dans cet épisode puisque Busiek nous présente à la fois Andy - qui s'adresse directement au lecteur en voix-off, le chien, les origines de G-Dog et son évolution en tant que tel. La force de l'histoire est de réunir un loser anti-héros et un vrai super-héros dont la seule motivation est de sauver les gens. Sur papier, les deux s'opposent mais la complicité entre l'homme et le chien transperce les pages et l'un des deux cèdent face à l'autre mais sans aucun regret.

L'histoire est belle. Très belle. À tel point que le cliffhanger vous met en PLS. Je ne suis pas sûr de vouloir lire la suite de l'histoire de peur de l'effondrer en larmes. Mais, c'est bel et bien parce que je ne suis pas resté insensible face à cette histoire que je vais revenir sur Astro City au prochain numéro.

Pour ceux qui n'ont jamais lu un seul épisode d'Astro City, il n'y a pas besoin d'avoir la moindre connaissance de l'univers créé par Busiek, Ross et Anderson afin de comprendre ce numéro. Tout ce qu'il y a à savoir est dans l'histoire. Busiek se permet tout de même de montrer les autres personnages de la ville mais, plus pour situer l'action qu'autre chose. Du coup, ce numéro peut être un bon moyen pour ceux qui ne connaissent pas de découvrir la série.

La partie graphique est donc confiée à Mike Norton, invité pour l'occasion. Il offre des pages nettes, fluides et le look de son corgi est excellent. C'est assez chouette de voir un dessinateur fill-in de cette qualité.

Astro City #47

Vertigo • Par Kurt Busiek & Mike Norton • $3.99
Je redécouvre Astro City et je suis vraiment content de le faire. C'est même à se demander pourquoi j'ai arrêté. Bref. En tout cas, cet arc me parait idéal pour n'importe qui de commencer à s'intéresser à cette série. Surtout que l'histoire de G-Dog est vraiment passionnante à suivre.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs