The Mighty Blog

Batman #21

Un cross-over entre les séries Batman et The Flash démarre dans cet épisode signé Tom King et Jason Fabok. Intitulé The Button, cette histoire en 4 parties devrait nous expliquer le lien entre Watchmen et la continuité DC créée à partir de Flashpoint. C'est pour le moins ambitieux !

*** La critique qui suit risque de révéler des informations importantes à l'intrigue de Rebirth, lecteurs de V.F. vous risquez de vous gâcher la surprise ***

L'histoire nous ramène aux événements de DC Rebirth Universe, le one-shot qui mettait fin à l'ère New 52 et débutait Rebirth. Batman a vu Wally West apparaître dans sa Batcave, en le touchant, il a revu son passé, la mort de ses parents. Wally informe que la lettre que Bruce a reçu de son père est importante qu'elle marque le début de quelque chose d'important. Puis, Batman y trouve un badge ("button" en anglais) celui du Comedian, le personnage de la maxi-série Watchmen.

Ce premier épisode de The Button a pour but de nous réexpliquer tout ça en ajoutant des choses importantes. Tout d'abord, il y a l'apparition de Reverse Flash puis celle du Batman de Flashpoint - qui n'est autre que la père de Bruce. Nous le savons donc, The Button va s'intéresser à Flashpoint. Et puis, il y a l'importance du masque de Psycho Pirate qui est le déclencheur  de l'action. Comme vous le savez parfaitement, le personnage a joué un rôle important dans Crisis On Infinite Earths.

Clairement, si la mise en scène est du Tom King tout craché, l'histoire est bel et bien celle de Geoff Johns. Tout ce mélange de l'essence de l'univers DC - et ces poncifs - est la signature du scénariste. Il est certain, l'histoire que nous allons suivre n'est pas improvisée. Tout est prévu et ça donne vraiment de l'intérêt au cross-over.

Dans sa forme, il y a des choses très sympathiques notamment le découpage en 9 cases de chaque page comme Watchmen de Alan Moore et Dave Gibbons. Certes, cela donne un rythme particulier à l'épisode mais, aussi, un rythme. Cela ajouté au décompte que rajoute King à chaque case à partir d'un certain moment, l'épisode est un bonheur sur ce plan-là. Jason Fabok arrive à gérer l'affaire reprenant les techniques de Ethan Van Sciver plutôt qu'essayant de singer Jim Lee et David Finch. Ce n'est pas parfait, la scène pendant laquelle Batman joue avec le badge est simplement ratée à cause d'une gestion hasardeuse des perspectives, lorsque Reverse-Flash frappe Batman est une très bonne idée mais la gestion est maladroite... Mais, selon moi, cela reste le meilleur travail du dessinateur.

Il y a beaucoup d'inconnues dans The Button, et c'est normal, il fallait remettre à plat certaines choses. Tom King a aussi une narration particulière se permettant de ne pas rentrer dans le vif du sujet. Je n'ai clairement pas compris la scène du début et celle du match de hockey est rigolote plus qu'utile. Mais, il impose une ambiance et c'est plaisant. En revanche, le style de Joshua Williamson est plus bavard et s'il est en charge des explications, le prochain chapitre de The Button risque de perdre en éclat.

Batman #21

DC Comics • "The Button Part 1" par Tom King & Jason Fabok • $2.99
Le cross-over débute très bien. Les réponses sont forcément absentes de ce premier épisode puisqu'il faut installer le tout mais cela donne vraiment envie de découvrir ce qui se cache derrière l'apparition de ce badge dans la Batcave.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs