The Mighty Blog

Black Magick #2

Après un premier numéro très enthousiasment, Greg Rucka ralentit l'allure en détaillant le quotidien de Rowan Black, l'inspectrice aux capacités bien mystérieuses ....

Par contre, après la prise d'otage qui a fini en barbecue, le retour au quotidien n'a rien de normal pour l'héroïne. Entre l'enquête sur le "suicide" qui a eu lieu, les questions de la police des polices et les inquiétudes de Rowan sur son secret, elle a fort à faire. C'est l'occasion pour Rucka de nous présenter l'environnement dans lequel elle évolue, et les différents personnages qui risquent de l'accompagner tout au long de cette première histoire.

Cette présentation est particulièrement bien faite, notamment la partie "police", qui nous rappelle le talent de l'auteur pour ce genre (voir Gotham Central, encore). C'est l'occasion pour l'auteur de dévoiler les différentes menaces qui pourront inquiéter Rowan, jusqu'à la dernière révélation, qui ne ravira pas l'inspectrice.

Rucka est excellent dans cet exercice. Il pose vraiment son récit, prenant le temps d'écrire des scènes pas forcément utiles pour la trame principale, mais qui rendent le récit très agréables en ajoutant une bonne dose de réalisme. C'est d'autant plus intéressant que le thème de la magie contrebalance bien avec cette ambiance.

Nicola Scott livre pour sa part un travail toujours impeccable. Très forte quand il s'agit de dessiner les visages, qu'elle s'est bien appropriée. La colorisation est toujours très bien, même si elle peut étonner. Mais ce choix s'expliquera lors du prochain épisode (teasing !). Toujours est-il que dans un épisode plutôt calme, la dessinatrice s'en sort très bien, elle qui était pourtant habituée à des scénarios très mouvementés sur Earth-2. Le dessin sert vraiment le récit, grâce à une immersion très réussie.

black-magick-02-coverBlack Magick #2

Image Comics • Par Greg Rucka & Nicola Scott • $3.99
Black Magick continue de me plaire. Le premier numéro nous mettait directement dans l'action, avec une introduction très brute. Ici, les choses vont plus calmement, Rucka introduit ses personnages et l'intrigue plus précisément. Ce changement de rythme ne dérange pas du tout Nicola Scott, qui délivre un boulot magnifique, pour mon plus grand bonheur.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs