The Mighty Blog

Bloodstrike #2

Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld...

Le nouveau Bloodstrike s'est fait voler son pénis par un super-vilain. Il n'est pas content.

Rob Liefeld est le Uwe Boll des comics. À vrai dire, le réalisateur allemand a tout volé à Liefeld. Oui, je préfère rendre à César ce qui lui appartient. En gros, derrière cette grosse baston décérébrée, il y a une grosse baston décérébrée.

Alors que le scénariste pourrait nous offrir un truc simple et débile à la Hyper Tension, il se perd déjà avec la volonté de trop en faire injectant de nombreux personnages connus, nouveaux ou mystérieux.

Quant aux dessins, c'est du Rob Liefeld. Les détracteurs trouveront ça moches, les fans n'ont plus de rétine pour juger convenablement.

P.S. : Oui, ma critique est très courte, au moins autant que le scénario de Bloodstrike.

Bloodstrike-002-CoverBloodstrike #2

Image Comics • "Leverage (or Dude, who stole my cock?)" par Rob Liefeld • $3.99
Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld. Rob Liefeld...

  • Kaiserstark

    Honnêtement je ne pense pas qu'on puisse faire un meilleur résumé que celui-ci 🙂

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs