The Mighty Blog

Cable #1

L'un des mutants préféré du public a le droit à une nouvelle série solo et ce sont James Robinson et Carlos Pacheco qui ont entre les mains le destin de Cable.

Cable est maintenant une sorte de flic temporel. Il traque une organisation qui voyage dans le temps et distribue des armes futuristes à des malfrats de différentes époques. Dans ce numéro, Nate Summers va donc voyager dans le Farwest des cow-boys et le Japon féodale.

Ce premier numéro souffre du même problème que celui de Jean Grey. Nous avons de l'action, nous voyons Cable agir - et c'est plutôt classe - mais les véritables enjeux ne sont pas vraiment évoqués. Mais, la forme est assez différente puisque Robinson installe ce qui pourrait être la dynamique de sa série en emmenant son personnage à enquêter. Par contre, il fait bien attention à ne pas dévoiler qui est derrière ce trafic d'armes. J'espère que ce secret bien gardé sera une agréable surprise [pas Stryfe, s'il te plaît - NdR].

En soit, l'épisode n'étonne pas - ni même le cliffhanger un peu gros pour être crédible - mais Robinson arrive à bien introduire son personnage par l'action comme il l'a fait récemment avec Nick Fury même si c'est moins excitant.

Carlos Pacheco est un dessinateur capable de passer de manière complètement naturelle d'un western à une histoire de science-fiction à un film de samouraï avec une telle cohérence. L'introduction de Cable dans sa série se fait de manière hyper classe optant pour montrer le bras robotique avant l'homme. A partir de ce moment, il n'y a plus aucun soucis, nous savons que Cable est dans la place. C'est du très bon travail.

Cable #1

Marvel Comics • Par James Robinson & Carlos Pacheco • $3.99
Le début de cette série ne brille pas par son originalité mais les fans de Cable devraient y trouver leur compte. En tout cas, moi, j'y trouve le personnage que j'aime tant et j'ai envie de continuer à lire le titre.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs