The Mighty Blog

Civil War #5

Enfin la conclusion pour Civil War (jusqu'à la prochaine édition), par Charles Soule et Leinil Yu. Les deux camps ont trouvé qui était derrière toutes ces années de guerre, reste à voir s'ils peuvent s'unir avant qu'il ne soit trop tard...

J'ai beau aimer Charles Soule, je le trouve décevant ces derniers temps. Depuis la fin de son excellente série Inhumans, il écrit des numéros propres, mais sans grande utilité et sans grand charme. Là, pour Civil War, j'ai un peu l'impression que c'est la même chose. Les quatre numéros précédents ont été plaisants, il y avait de bonnes choses dedans, mais rien de bien incroyable. J'espérais que le cinquième finisse la saga avec brio, et pas vraiment...

Le camp de Tony Stark, grâce à Jennifer Walters, a trouvé qui manipule les héros depuis tout ce temps (attention au spoil : les Skrulls ! C'est logique, vu qu'ils étaient déjà présents dans la saga originelle.). Il faudra maintenant mettre un terme à la guerre, avant qu'il ne soit trop tard : les deux camps sont en effet déjà en train de se taper dessus, et il pourrait bien être déjà trop tard.

Du coup, le numéro est une course contre la montre pour révéler la vérité au plus de gens possibles, au risque de tout perdre sinon. Il y a là une tension qui manquait depuis le début de la série, ce qui manquait vraiment à mon avis. On a plus d'intérêt pour ces héros, et si la grande menace s'est révélée trop tard (enlisant la version 2015 dans une redite peu intéressante de la série de Millar), il faut bien admettre que c'est agréable de revoir "cette menace". La plus grande moitié du numéro est consacrée à un combat général, et si Leinil Yu assure à moitié, Soule gère bien son rythme.

On a vraiment un sens de l'urgence ici, qui rend le numéro plus plaisant que les précédents. Finalement, ce qu'il fallait pour bien intéresser, c'était une vraie menace, et un ennemi commun sur lequel taper. Le numéro devient enfin bien jusqu'à sa conclusion un peu clichée, et une dernière intervention de Peter Parker plutôt prétentieuse et lourde, qui donne un aspect pompeux au tout. C'est dommage, parce que si Soule n'avait pas essayé d'écrire quelque chose de la trempe de la saga originelle, il aurait pu faire un truc génial. Là, on sent qu'il avait plein d'idées mais pas forcément le temps pour les mettre en oeuvre, et qu'il s'est perdu avec des intrigues parallèles un peu inutiles.

Il faudra néanmoins lui reconnaître la capacité à créer des univers intéressants, notamment dans la géographie, les décors, et l'atmosphère de sa série. L'univers est plutôt crédible, il y a énormément de petits éléments visuels qui laissent entrevoir des histoires derrière, et c'est une évolution intéressante par rapport à l'univers Marvel de base.

Leinil Yu y est pour beaucoup, notamment dans son redesign génial de certains personnages ou dans ses dessins, qui sont malheureusement parfois difficiles à regarder. J'aimais beaucoup cet artiste, mais il semble s'être perdu dans une parodie de son art : c'est plein de traits inutiles, d'ombres mal placées et qui n'ont aucun intérêt. On dirait la fusion des dessins sombres de Deodato, et celui plein de traits inutiles de Jim Lee. Il a tendance à prendre le pire des deux, et il est loin de son niveau d'antan. Il y a quand même de belles pages, vu que c'est un très bon artiste sur les scènes d'action, mais il pourrait être encore plus productif en enlevant 90% des traits inutiles sur ses pages.

Civil War (2015-) 005-000Civil War #5

Marvel Comics • Par Charles Soule & Leinil Yu • $3.99
La conclusion relève un peu le niveau, mais il ne faut pas s'attendre à un miracle. Les deux auteurs se sont un peu perdus sur la saga, peut-être trop marquée pour eux, et ont rendu quelque chose d'imparfait, un peu brouillon, mais plein de bonnes idées. Ça aurait pu être bien meilleur, mais ce n'est pas une lecture qu'on regrette.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs