The Mighty Blog

Civil War II #6

Les deux camps se divisent

Brian Michael Bendis et David Marquez continuent l'event de l'été chez Marvel Comics, Civil War II. Malgré le retard, ils arrivent à maintenir l'intérêt grâce à de bons retournements de situation.

La dernière vision envoyée par Ulysse, l'inhumain aux pouvoirs divinatoires, divise encore plus les super-héros. Finalement, il n'y a pas seulement deux camps, deux autres se forment. Mais, l'important est de savoir ce qui va arriver à Spider-Man qui pourrait tuer Captain America dans un futur proche.

Le camp de Carol Danvers n'est pas aussi solide qu'il n'y paraît. Il faut dire que son combat et son entêtement sont finalement plus personnels que politiques. En une page, Bendis nous le montre et nous permet d'avoir bien plus d'empathie pour le personnage. Quant aux gens qui la suivent et qui la soutiennent le font parce qu'ils ont confiance en elle.

Du coup, son camp perd pied. On pourrait même dire qu'il s'effondre. Même les Inhumains quittent le navire. Certains Ultimates commencent à penser qu'il y a plus préoccupant qu'un hypothétique futur.

Mais l'événement central est la vision à propos de Spider-Man. Captain America prend ainsi la parole. Nous savons qu'il a décidé de rester en retrait (cf Captain America: Steve Rogers pour mieux comprendre pourquoi) mais son intervention est quelque part décisive. Mais ce n'est pas ça qui pousse certains héros à créer un quatrième camp, un qui veut seulement que ce conflit s'arrête enfin.

Mais le moment marquant tient sur une seule page. Elle nous montre comment Spider-Man réagit à la vision du futur qu'il a aperçue, qu'il a ressentie. Bendis arrive - grâce à Marquez - à créer une tonne d'émotions qui m'ont littéralement scotché à mon siège. Si dans le premier Civil War, Peter Parker avait joué un rôle important au début de la saga, ici, Miles Morales a un rôle crucial. Ce qu'il subit semble être le point de pivot de la maxi-série. Habituellement, j'aurais critiqué le côté forcé de mettre Spider-Man dans ce rôle pour faire comme sur la précédente Guerre Civile mais c'est tellement bien fait pour le moment que je ne pense pas qu'on puisse critiquer cette décision.

Afin de limiter le retard déjà pris suite à l'accouchement de sa conjointe, Marquez a décidé de ne pas encrer son travail ni même de passer par une autre personne pour faire le boulot. Si cela n'est pas gênant sur l'épisode cela pourrait l'être en format album. En tout cas, sa mise en scène est impeccable.

civil-war-ii-006-coverCivil War II #6

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & David Marquez • $4.99
Selon moi, Bendis et Marquez ont fait un sans-faute jusque-là. Les retournements de situation sont bien trouvés et Bendis propose de véritables moments humains au milieu de cette guerre entre super-héros - plus complexe et politique que la précédente guerre civile. Et puis, il y a cette impression que l'après Civil War II va vraiment être influencé par la maxi-série. Bref, j'ai hâte de lire les deux derniers épisodes de la saga.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs