The Mighty Blog

Civil War II #8

Civil War II arrive enfin à sa conclusion. Repoussée puis rallongée, la maxi-série de Brian Michael Bendis et David Marquez semble ne plus autant avoir d'intérêt à part celle de terminer une histoire. Mais, avec le scénariste, rien n'est bien simple.

Les visions du jeune inhumain, Ulysse, ont créé deux camps : ceux qui y voient l'occasion d'éviter le pire et ceux qui déplorent ces méthodes. Mais, très vite, la guerre civile est devenue une guerre d'ego entre Captain Marvel et Iron Man qui s'affrontent maintenant devant le Capitole de Washington D.C.. Pendant ce temps-là, Ulysse découvre l'ampleur de ses pouvoirs mais, aussi, ses limites.

Avec les épisodes de Guardians of The Galaxy, Spider-Man, les deux séries Iron Man et j'en passe, il semble que nous savions déjà tout sur la conclusion de Civil War II. Le retard pris a obligé Marvel à devoir aller de l'avant et il n'avait pas le choix que de révéler en partie le sort de Tony Stark avant la publication de ce huitième épisode. Mais, il restait le pourquoi du comment. Autant dire que cette conclusion nous montre le moment tant attendu mais n'apporte pas plus d'explication sur le sujet. Il s'agit en fait d'une fin qui ouvre la voie sur de nouvelles intrigues. Cela peut paraître frustrant dans un sens sauf qu'il ne faut pas oublier que nous lisons une histoire au sein d'un univers plus vaste qui ne s'arrête pas de vivre à la fin de Civil War II. La technique de créer un grand événement qui conduit au suivant n'est pas nouvelle. En soit, déjà dans Secret Wars de 1986 nous avons le droit à cette technique.

Ce qui pourrait gêner dans le cas présent est plutôt que la décision de Stark semble venir de nul part. Il agit mais cela ne fait pas de sens dans l'immédiat. Et puis, l’épilogue commence avec la sensation que la raison de cette action ne sera pas donnée de suite. Pourtant, nous commençons à en avoir des indices dans le dialogue entre Captain Marvel et Beast. Ce dernier explique la situation et surtout justifie le geste de Tony Stark. Et de fil en aiguille, Bendis commence à nous montrer que si la part belle de la saga était donnée à Iron Man, il s'agit en réalité d'une aventure sur Captain Marvel qui est le personnage qui sera le plus affecté.

Pourtant, elle a l'air de s'en sortir indemne mais il ne faudrait pas oublier que le Gouvernement américain et le S.H.I.E.L.D. étaient rangés de son côté. C'est plutôt moralement que Carol Danvers semble avoir été affectée plus qu'il n'y parait. En tout cas, la fin nous fait croire le contraire, la suite des aventures dans sa série solo devrait nous confirmer tout cela.

Du coup, les histoires de Tony Stark et de Carol Danvers ne sont pas finies mais le conflit l'est. La page est tournée à partir du moment qu'Ulysse intervient dans le conflit. De manière parallèle - mais  tardive, l'Inhumain joue un rôle important. Il n'est pas le "game changer" que certains auraient attendus mais ce personnage puissant et dangereux malgré lui devait être sorti de l'équation. Bendis offre alors un aperçu de potentiels futurs - dont un qui a déjà commencé et d'un autre qui est sur le point de le démarrer - avant de nous livrer le destin du jeune homme. Si Civil War II commençait en nous dévoilant le personnage, il est normal que la saga se termine de la sorte.

L'univers Marvel a été affecté par ce conflit. Il est intéressant de voir comment cela affecte la globalité des héros mais nous savons que certains ont déjà rebondi en décidant de ne plus répéter ces erreurs. Mais comme le montre la conclusion, ce ne sont pas eux qui ont gagné. Ce n'est pas non plus Carol Danvers. Les grands gagnants se sont ceux qui restaient tapis dans l'ombre.

Civil War II a été un mélange assez étonnant entre grosse baston de super-héros et moments plus intimes comme sait si bien faire Bendis. David Marquez a réussi l'exercice haut-la-main. Ses scènes d'action sont grandioses et certaines pages pourraient rester dans l'histoire. Quant à celles de dialogues, elles reflètent assez bien l'état d'âme des personnages. Même si le seul vrai défaut de Civil War II est son délai, je pense que nous serons contents une fois la version album en mains que Marvel lui ai laissé le temps nécessaire pour finir la saga malgré ses obligations de jeune père.

Civil War II #8

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & David Marquez • $4.99
Malheureusement, l'épisode arrive tard et nous lisons ce dernier épisode en ayant l'impression de tout savoir. Comme souvent avec Bendis, la saga sera encore plus appréciable d'une traite en format album. En attendant, elle arrive en France dès ce mois-ci et je vous invite à la découvrir parce qu'elle en vaut véritablement la peine.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs