The Mighty Blog

Dark Days: The Forge #1

Dark Nights: Metal, l'event estival de DC Comics, arrive à grand pas mais, avant de passer aux choses sérieuses, Scott Snyder présente le contexte dans un premier one- shot Dark Days: The Forge : Batman cache un secret. Rien de bien étonnant me direz-vous mais celui-ci semble bien sombre...

Difficile de raconter ce qui se passe dans ce one-shot sans trop révéler d'éléments qui pourraient gâcher le plaisir de  ceux qui ne l'ont pas lu. Je préfère donc prévenir que les lignes qui suivent risquent d'évoquer des surprises que réservait Snyder dans son récit.

Batman cache donc un secret. Personne ne sait de quoi il s'agit mais certains découvrent l'existence de ce secret. Tout d'abord Aquaman qui sauve un laboratoire secret de Wayne Industries puis Green Lantern qui en mandaté pour aller enquêter dans la Batcave.

L'une des grandes parties de l'épisode est l'enquête de Green Lantern - aidé de l'ami de Batman Duke Thomas qui cherche des informations sur le secret de Wayne. C'est alors que tout se déroule devant les yeux du lecteur : toutes les sagas de Batman écrites par Snyder ont une connexion. Pour le moment, cela parait vraiment tiré par les cheveux - qui a parlé de retcons - mais le contexte n'est pas encore expliqué puisque nous découvrons tout cela par le biais de personnes qui cherchent des explications.

Ce one-shot a pour lui ce mystère assez épais pour donner envie au lecteur de revenir dans le prochain one-shot, Dark Days: The Casting, mais c'est surtout le rythme qui est plaisant. Plus proche de ce que le scénariste a fait sur All-Star Batman que sur la série Batman - comprenez moins bavard. Et c'est tant mieux parce que l’histoire est très dense, basculant des origines de Hawkman à l'histoire de Batman, en passant par l'enquête de Green Lantern.

Malheureusement, je vais devoir faire la sempiternelle critique qui constate que Snyder ne se soucie guère de la cohérence et de la continuité. Si Dark Days ressemble à gros retcon où on pense comprendre que Batman a sacrifié le Joker dans le trou pour une raison, ce n'est pas le problème de l'histoire. Encore une fois, le scénariste ménage les informations pour faire durer le suspens. Non, comme à son habitude, Snyder semble ne s'arrêter qu'à ce qu'il a écrit oubliant le reste. Cela s'arrête à des détails et peut-être qu'il y a des raisons plus globales ou à une incompréhension de certaines intrigues - comme celle de Superman Reborn qui vient avoir une influence sur le récit. Mais, encore une fois, cela ne gênera que le fan de DC Comics qui suit plusieurs séries. Je blâmerai bien évidemment plus les éditeurs d'oublier de rappeler que Snyder n'est pas le seul auteur chez l'éditeur.

Il y a un dernier problème, selon moi, qui est divulgué à la fin de l'épisode montrant que, quoiqu'il arrive, DC aime regarder vers le passé et nous sors inlassablement les mêmes éléments issus des sagas qui ont fait sa gloire. Il faudrait aller de l'avant à un moment donné.

Quoiqu'il en soit, il y a quelques de bonnes idées comme l'explication de la disparition de Mister Terrific et l'équipe secrète qu'a créé Batman. Certes, ce côté un peu systématique de Batman a des plans secrets et le fait qu'il crée des équipes à tour de bras me gave un peu faisant de lui une sorte de Nighthawk (la pastiche Marvelien de Batman) plutôt que le justicier qu'il est censé être. Bien évidemment, il y a une raison inconnue à tout cela... mais je trouve que le prétexte faible.

La déception de ce one-shot est d'un point de vue graphique. Si, au début, chaque dessinateur, à savoir Andy Kubert, Jim Lee et John Romita Jr, a son histoire, très vite tout se mélange cassant le rythme de l'histoire. De plus, aucun de ces grands dessinateurs offre son meilleur travail; seul Kubert, arrive à tirer son épingle du jeu tout spécialement sur l'histoire de Hawkman.

Dark Days: The Forge #1

DC Comics • Par Scott Snyder, Andy Kubert, Jim Lee & John Romita Jr • $4.99
Si le principe de départ est vu et revu, Snyder met en place de nombreux éléments dans une intrigue nébuleuse mais qui donne envie. Certes, il y a des défauts mais cela est rattrapé par la maîtrise du récit.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs