The Mighty Blog

Defenders #1

Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist s'associent dans la série Defenders écrite par Brian Michael Bendis et dessinée par David Marquez. Forcément, tout cela a un air de Netflix mais, pas seulement...

On l'attendait depuis longtemps cette série. En effet, à la fin de son run sur New Avengers en 2012, Brian Michael Bendis nous avait évoqué la possibilité de voir une équipe se former autour de Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist. Avec l'annonce de la série Netflix Defenders, il était presque certain que ce comic book soit prévu à un moment donné. Et, ça y est, nous l'avons entre les mains...

... Mais, il n'y a pas grand chose à dire dessus. Bendis nous sort deux éléments tirés des séries Netflix et cela résume l'épisode - surtout si on ne veut pas révéler la surprise de l'épisode -. Toutefois, il reste sympathique à lire grâce à un rythme maîtrisé. Mais, je retiendrais plusieurs choses qui donnent envie de s'intéresser à la série.

Tout d'abord, la forme est bien pensée. L'épisode met un coup de projecteur sur Luke Cage qui a le droit à une interview par Ben Ulrich à la fin du numéro. Il me paraît évident que les 3 autres aient le droit au même traitement dans les prochains épisodes. Bien évidemment, cette série va intéresser - plutôt dans son format album d'ailleurs - les fans des séries TV mais il y a de nombreuses références à la continuité Marvel telle que les vieux lecteurs connaissent.

Ensuite, Bendis explore le monde urbain de Marvel. Je me suis rendu compte que ça allait vite tourner en rond avec les personnages que nous voyons déjà dans Spider-Man, par exemple. Mais, peut-être que la série pourrait étoffer ce microcosme comme il pouvait l'être dans les années 70 et 80.

Si l'histoire prend un pas important, exposant la menace et l'ambition de celle-ci, l'interaction entre les personnages est plutôt sympathique car naturelle. La série ne s'avère pas sombre comme on pouvait s'y attendre surtout que la tonalité est assez loin de ce que l'auteur fait sur Jessica Jones. Il est évident que le cahier des charges est que la série plaise à un plus large public. Mais, je vous rassure, nous ne sommes pas dans l'humour potache et grand public du passage du scénariste sur Guardians of the Galaxy. Il y a même des scènes violentes.

Enfin, le gros point positif est le dessin de Marquez qui offre des pages sublimes. La présentation des personnages dans des casées "figées" avec le logo de la série associée est franchement réussie. L'idée de montrer des morceaux de vie du héros concerné est excellente mais la réalisation est aux petits oignons. On cerne rapidement l'essence du personnage et donnera certainement envie aux jeunes lecteurs d'en savoir un peu plus même s'il ne sera pas perdu s'il a déjà regardé les séries sur Netflix.

Defenders #1

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & David Marquez • $3.99
Ce n'est pas une mauvaise idée, d'un point de vue commercial, d'avoir repoussé la série à maintenant plutôt qu'en 2012, la présentation des personnages se fait rapidement vu que chacun des héros a déjà sa propre série TV. Et cela permet à Bendis de rentrer dans l'action et d'offrir un épisode punchy. Si l'intrigue s'étoffe ainsi que l'univers urbain Marvel, la série pourrait devenir très sympathique.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs