The Mighty Blog

Inhumans vs X-Men #0

Ça commence mal…

Après Death of X, les mutants et les inhumains sont plus divisés que jamais. La guerre semble inévitable, donc Charles Soule et Kenneth Rocafort écrivent le prologue à l'événement de cet hiver, Inhumans vs X-Men. Peuvent-ils remonter le niveau actuel ? 

Après Death of X, et de nombreux mois de guerre froide, les mutants et les inhumains sont sur le point d'entrer en guerre. Pour ce prologue, on suit Beast, qui cherche un remède au nuage qui tue les mutants, et Emma Frost, en plein deuil, qui se prépare à partir en guerre.

J'ai lu deux fois ce numéro, et si la première lecture s'est avérée être catastrophique, la deuxième aura juste été "médiocre". Sans grande surprise, Charles Soule fait du Soule, c'est à dire un numéro avec une exposition des situations bien trop lourdes, des situations clichées, et une lourdeur dans l'écriture qui rend le tout indigeste. Si la présentation des enjeux est nécessaire pour un prologue à un event (quoi que Civil War II fonctionnait très bien sans ça), on se dit que ça aurait dû être mieux fait.

L'idée d'alterner sans arrêt les scènes des inhumains et celles des mutants est plutôt intéressante, surtout quand les situations trouvent chacune un écho intéressant à chaque fois. Le problème est que c'est beaucoup trop lourd, et que ce gimmick répété sur tout l'épisode n'aide pas à donner toute l'importance qu'un des camps aurait pu mériter. C'est assez symptomatique d'un des échecs actuels de Marvel: ne pas avoir réussi à donner de l'importance à ce peuple, qui aurait dû être pris en main par d'autres auteurs. Charles Soule a tenté, a plus ou moins réussi avant d'échouer, et il aurait dû passer la main.

C'est dommage parce qu'il y a quelques idées chouettes. Il semble écrire une Emma Frost intéressante, mélange de femme forte manipulatrice et prête à tout, et d'une veuve déboussolée, qui avance un peu à tâtons. On ne l'avait pas vue depuis longtemps, et sa mise en avant fait plaisir, surtout qu'elle est réussie. Les motivations des deux camps sont claires, le conflit prend forme, et pour un prologue, le boulot est fait. Ça n'est pas un excellent numéro, mais pris avec l'intégralité de l'event, il pourrait être correct.

Par contre, Kenneth Rocafort nous fait une Leinil Yu / Mike Deodato, à savoir qu'il est épuisé, et que ça se ressent. Marvel s'en sert beaucoup trop, et a bien tort de le faire, parce qu'il a visiblement dû bâcler certaines pages. Ce n'est pas moche, ses pages sont toujours intelligentes et bien construites, mais on sent une fatigue sur les détails, les arrières-plans, ou même certaines compositions malheureuses. On lui pardonne parce qu'il sort d'un run difficile sur Ultimates, mais on peut faire les gros yeux à l'éditeur...

ivx-2016-000-000Inhumans vs X-Men #0

Marvel Comics • Par Charles Soule & Kenneth Rocafort • $3.99
Rien de mauvais, mais rien d'incroyable, c'est du Charles Soule classique. Si vous aimez ce qu'il fait en ce moment sur les Inhumains vous serez peut-être contents, sinon vous pouvez passer votre chemin, vu que ce numéro n'est pas indispensable. C'est dommage.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs