The Mighty Blog

Justice League #47

Le troisième chapitre de Darkseid Wars s'ouvre avec le retour de Jason Fabok comme dessinateur de Justice League. Geoff Johns, quant à lui, réorganise ses pions avant de vraiment lancer le jeu.

Il ne reste plus que 3 numéros avant la fin de Darkseid Wars. Vraisemblablement le dernier seront un double épisode, mais quoiqu'il en soit, je vois déjà arrivé le syndrome fin de saga de Geoff Johns n'étant que l'introduction de la prochaine avec un dénouement expédié. Je dis ça, parce qu'il semble que le scénariste s'éloigne de l'objectif de la série. Ainsi, nous délaissons Lex Luthor, Flash et Shazam qui doivent pourtant jouer un rôle important à un moment donné pour se concentrer sur Green Lantern, Batman, Wonder Woman et Superman. Encore une fois, les héros s'affrontent et ils ne se font pas confiance mutuellement. Même si Johns utilise cette fois des artifices avec les rôles qu'entretiennent Batman et Superman, mais quand même, Justice League se résume en 47 épisodes voyant les membres d'une même équipe se prendre le bec. Il faut que Wonder Woman utilise son lasso pour que Superman gagne sa confiance. Mais, le plus gros problème est que Johns arrive à leur trouver un nouvel ennemi comme si les Furies de Darkseid, l'Anti-Monitor, Grail et eux-mêmes n'étaient pas suffisants comme adversaires.

Johns joue au yoyo avec les affinités entre ses personnages mais il arrive tout de même à faire avancer son intrigue en utilisant le petit groupe composé de Power Ring, Cyborg, Mister Miracle et Big Barda. Je vais avouer que l’enchaînement des divers événements est un peu cousu de fil blanc comme si des personnages se téléportaient de lieu en lieu. Il s'agit là d'un des problèmes de Fabok qui a du mal avec les changements de scène trop complexes. Bref, de nouveaux acteurs rentrent dans la danse et cela parait très intéressant.

Parce que, oui, malgré ses défauts, cet épisode est très agréable à lire et le sentiment d'urgence est bien retranscrit. Par contre, j'écrivais des compliments sur la manière que Johns avait d'utiliser Big Barda dans l'épisode précédent. Il s'avère que là il l'utilise de la même manière et c'est un peu lourd. J'espère qu'il en fera quelque chose d'autre qu'un char d'assaut humain.

Justice-League-047-CoverJustice League #47

DC Comics • Par Geoff Johns & Jason Fabok • $3.99
J'ai pu émettre ci-dessus pas mal de critiques négatives, pourtant la magie opère. En effet, malgré ses défauts, Justice League reste une série passionnante à lire. En revanche, j'ai du mal à voir comment Johns va conclure sa saga en aussi peu d'épisodes.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs