The Mighty Blog

Marvel Legacy #1

Marvel Comics nous tease depuis des mois l'arrivée de Legacy qui se veut faire le lien entre le passé et l'avenir. Surtout, cette période éditoriale se veut être l'aboutissement de ce que la Maison des Idées a entamé avec All-New All-Different Marvel. Pour nous teaser tout ce qui va arriver les prochains mois, Jason Aaron, Esad Ribic et Steve McNiven sont en charge d'un one-shot de 58 pages sobrement intitulé Marvel Legacy.

Marvel Comics nous avait promis un catalogue de teasers à la Point One - ou Avengers #0 d'il y a 2 ans - tout en proposant cette fois une histoire ambitieuse qui va influencer grandement l'univers Marvel. Autant dire que l'éditeur n'a pas menti. Ici, point de conclusion d'intrigues entamées il y a longtemps, l'histoire de Aaron ne fait que regarder vers l'avenir pourtant en axant une grande partie de l'histoire sur une histoire qui s'est déroulée il y a fort longtemps et dont nous découvrons l'existence.

Lorsque je dis que j'écris qu'il s'agit d'un catalogue, ce n'est que factuel parce que Marvel - en utilisant Jason Aaron en unique scénariste - met les formes pour nous donner, BD en main, l'impression de lire une histoire cohérente. En tout cas, cela s'avère plus fluide que ce que Nick Spencer que Secret Empire: Omega - dont Toine vous vantera les mérites un peu plus tard - même si ce dernier réussissait à insérer les teasers de prochaines séries dans le flot narratif. Mais, Aaron utilise un liant assez solide afin d'enchaîner les différents teasers ce qui donne véritablement l'impression de lire une histoire et pas un catalogue.

Le numéro est toutefois découpé en plusieurs scènes. Certaines sont interconnectées, d'autres sont amenées par la voix off qui parle d'héritage jusqu'à la révélation finale qui prend alors tout son sens. Autant dans le cadre marvelien que dans la symbolique des deux mains qui tentent de se joindre, une représentant l'avenir l'autre le passé.  Mais avant d'arriver là, Aaron nous dévoile une histoire inédite avec des Avengers préhistoriques - en tout cas une assemblée d'êtres supranormaux - devant s'unir pour affronter une menace qui s'abat sur Terre. La suite des événements tourne autour de ce moment précis mais nous ramène au présent nous dévoilant les plans de Loki - faisant le lien avec ce que nous avons lu dans All-New Guardians of the Galaxy #10, ce qu'est devenu le S.H.I.E.L.D. après Secret Empire - même si Generations: Sam Wilson & Steve Rogers et U.S. Avengers #10 l'ont évoqué mais pas aussi précisément, la destinée de Steve Rogers ou de Deadpool, et plein d'autres choses.

Mais si on passe de lieux en lieux, de personnages en personnages, la narration revient plusieurs fois sur l'événement central liée à l'aventure ouvrant l'épisode - celle des Avengers de l'an 1 million avant Jesus Christ - bien qu'il y a beaucoup de mystères.

Si je compare avec ce que la concurrence a fait avec le one-shot DC Universe Rebirth - qui était très très bien, Aaron ne montre pas des bribes d'intrigues éparses qui seront traitées ailleurs. Certes, les différents teasers sont ceux des titres estampillés du logo Legacy dès la semaine prochaine (Captain America, Avengers, Black Panther, Marvel Two-in-One, Amazing Spider-Man et bien d'autres) mais l'intrigue principale prend forme et montre une quête plus importante qui risque de chambouler l'univers Marvel bientôt, certainement avant le mercato triennal de Marvel Comics.

Il faudra nous munir alors de patience même si un paquet de choses teasées dans ce numéro se dérouleront avant et qu'elles sont très prometteuses jusqu'au point de m'avoir donné envie de relire Black Panther.

La thématique d'héritage est en tout cas très bien exploitée. Comme je l'écrivais ci-dessus, il y a une symbolique forte dans la séquence finale mais, il y a d'autres moments où ce thème est traité et de manière assez différente. Tout d'abord, nous voyons les héritiers des héros classiques combattre ensemble montrant que la relève est là, il y a l'hérédité avec le discours de Loki et comment il motive ses troupes, il y a aussi par le biais d'un discours plus meta l'hommage de l'auteur à ces prédecesseurs - notamment à Stan Lee et Jack Kirby, et, enfin, il y a l'héritage qu'on aimerait ne pas recevoir celui que nos ancêtres ont laissé sous le tapis et qui va nous poser de nombreux problèmes.

L'histoire principale est dessinée par Esad Ribic et Steve McNiven. Le premier dessine la partie qui est directement liée à l'aventure des Avengers de la Préhistoire alors que le second s'occupe de la partie sur les héritiers défendant un objet étroitement lié à l'autre partie. Ribic est sacrément en forme, chaque page est magnifique et sa mise en scène est impeccable, rien n'est laissé au hasard et les intentions de l'histoire sont respectées. McNiven est moins en forme. On va dire que son trait laisse à désirer - il est autant fatigué que sur Secret Empire #10 en fait - mais sa mise en page est impeccable et l'action est très dynamique. D'autres dessinateurs star de Marvel viennent dessiner les différents teaser : on compte Chris Samnee magnifique comme d'habitude, Daniel Acuña qui nous déchire la rétine sur les deux pages qu'il illustre, Stuart Immonen qui impose sa loi en une page, Russell Dauterman dont le talent n'est plus à démontrer, Jim Cheung qui pète la forme, Pepe Larraz qui donne un aspect rétro très sympathique à son travail, etc. Seul Mike Deodato Jr est un peu en-deçà du reste, et encore j'écris ça pour chipoter.

Marvel Legacy #1

Marvel Comics • Par Jason Aaron, Esad Ribic, Steve McNiven & bien d'autres • $5.99
Eh bien si les annonces des séries Legacy ne m'avaient pas hypées, autant dire que ce numéro one-shot le fait très très bien. Marvel finit son plan commencé avec All-New All-Different Marvel et nous trace une voie vers l'avenir qui donne envie d'être suivie. Ce numéro est en soit indispensable pour n'importe quelle génération de fans de Marvel Comics et présage le meilleur.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs