The Mighty Blog

Redlands #1

L'omniprésente et talentueuse Jordie Bellaire (coloriste sur Moon Knight, Vision, Injection et plein d'autres titres) a réussi à dégager un peu de temps dans son planning pour écrire une nouvelle série, Redlands (Image Comics). Accompagnée par la dessinatrice Vanesa Del Rey (Zero, Scarlet Witch), l'artiste propose une série sur les sorcières, se basant en Floride. Et qui a semble bien sombre.

L'ambiance est la première chose qui frappe dans la série. On est directement plongé dans une nuit qu'on imagine moite, avec un arbre enflammé où des cordes de pendu sont accrochées, en face d'un poste de police barricadé. C'est l'année 1977 et les policiers ont perdu la trace du reste des habitants, et se demande où on bien pu passer les 3 femmes.

Ce qui marque très vite, c'est la tension que le duo d'artistes arrivent à faire transparaître. Le langage très vulgaire des policiers laissent penser que c'est la peur qui parle à leur place. Le reste du numéro est de la même veine, avec un piège qui se referme lentement mais sûrement. Et ce n'est que tard dans le numéro qu'on voit le vrai visage de la menace, et les intentions qu'ont ces êtres.

Ce numéro est au final très réussi. En quelques pages, Jordie Bellaire introduit son histoire efficacement, avec une ambiance très marquée et des thèmes finalement d'actualité. Le ton est résolument sombre, avec une certaine violence graphique et verbale, qui sied bien au thème. Les dessins de Vanesa Del Rey sont donc parfaits pour ce titre. Son dessin est très crayonné, ce qui donne une impression dérangeante du titre, et son utilisation du noir pour les ombres est très réussie. Évidemment, les couleurs de Bellaire sont excellentes. Les teintes rouge-orangé-marron sont très réussis et s'accordent bien avec le thème de ce premier numéro.

Redlands #1

Image Comics • Par Jordie Bellaire & Vanesa Del Rey • $3.99
Ce Redlands #1 est très réussi. Jordie Bellaire et Vanesa Del Rey imposent leur style, avec un numéro introductif sombre et violent, un huit-clos vraiment oppressant. Les deux artistes ont donc réussi à nous happer et on ira sans aucun doute lire la suite de la série.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs