The Mighty Blog

Reviews Express

Trinity #2 - 5

Critiques rapides de séries que nous lisons régulièrement. Aujourd'hui, on focalise sur DC Comics en revenant sur les derniers numéros sortis de Trinity. La série de Francis Manapul se repose-t-elle uniquement sur ses belles planches ? Réponse tout de suite !

Trinity #2

DC Comics • Par Francis Manapul • $2.99
A la fois dessinateur et scénariste, Francis Manapul possède sa propre série du DC Rebirth avec Trinity. Ayant des doutes sur les qualités scénaristiques du monsieur, je dois dire qu'il s'en sort plutôt bien pour le moment en pondant un récit simple mais efficace. La trinité a été étrangement déconnectée et poussée à faire la rencontre de Jonathan Kent, le père de Clark. Le passé ? Une réalité alternative ? Mystère mystère... L'auteur nous pond donc un pitch facile mais qui met l'accent sur l'émotion. En effet, on retrouve une belle interaction entre les Kent qui se parlent désormais de père à père, offrant un moment bien émouvant. Concernant la partie graphique, Manapul sert de somptueuses planches embellies par une colorisation harmonieuse. Un mot : resplendissant. Cela s'annonce donc comme une série agréable à suivre en plus d'être accessible pour les nouveaux lecteurs.

Trinity #3

DC Comics • Par Francis Manapul & Clay Mann • $2.99
Mes yeux, oh oui c'était super plaisant pour mes yeux. Cette fois-ci, c'est Clay Mann qui se charge des dessins et il fait un génial boulot. Le numéro est illustré de manière très cinématographique, avec des découpages assez ébouriffants. En plus, Manapul prolonge remarquablement bien son intrigue en touchant cette fois-ci au passé tragique de Batman. Voir celui-ci revivre son traumatisme est assez dur, d'autant plus qu'on saisit parfaitement sa tristesse / frustration à travers des monologues intérieurs bien construits. Ce voyage psychique manigancé par une menace familière ne semble pas prêt de s'arrêter, et c'est pas plus mal !

Trinity #4

DC Comics • Par Francis Manapul & Emanuela Lupacchino • $2.99
Ici, rebelote mais avec le cas de Wonder Woman. La trinité arrive donc sur Themyscira et même si les doutes sur la réalité sont de plus en plus grands, cela fait quand même du bien à Diana de revoir son peuple. L'intrigue sur le "rêve" de la trinité commence à faire long bien que le numéro soit pas mal. Et Emanuela Lupacchino sert de solides planches au passage. Le cliffhanger semble promettre de faire avancer l'histoire dans la suite.

Trinity #5

DC Comics • Par Francis Manapul • $2.99
Euh d'accord, c'est plutôt confus ton histoire Francis... L'intrigue stoppe un peu avec tout le trip psychique et avance mais bon sang que les motivations de Poison Ivy (oui, la méchante servant un encore plus grand méchant, voyez vous même par la cover) sont tirées par les cheveux. Certes, c'est visuellement très beau mais petite douche froide à cause d'un scénario finalement assez bancal. A voir par la suite mais l'enthousiasme en prend un coup après ce numéro...

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs