The Mighty Blog

Reviews Express

Doctor Strange and the Sorcerers Supreme #10 - 12

Critiques rapides de séries que nous lisons régulièrement. Aujourd'hui, on focalise sur Doctor Strange and the Sorcerers Supreme de Robbie Thompson et Nathan Stockman publiée par Marvel Comics.

Doctor Strange and the Sorcerers Supreme #10

Marvel Comics • Par Robbie Thompson & Nathan Stockman • $3.99
Robbie Thompson a construit sa série en allant piocher à droite et à gauche des éléments de l'univers Marvel et ça a toujours été malin. Dans ce numéro, dans lequel sont dévoilées les origines du Sorcier Suprême Wiccan, nous découvrons les X-Men du futur ainsi que Doctor Doom. On retrouve des éléments des X-Men de Claremont et d'autres de Bendis ou de Lobdell. On retrouve aussi des choses qu'ont été installées par Jonathan Hickman dans Fantastic Four. Et justement, lorsque la révélation finale est faite, on se dit que c'est tout à fait probable. Oui, c'est malin... et passionnant.

Doctor Strange and the Sorcerers Supreme #11

Marvel Comics • Par Robbie Thompson & Nathan Stockman • $3.99
La série a vraiment pris un autre chemin depuis la conclusion du numéro 9. Les sorciers suprêmes n'ont plus à faire à une menace ébranlant l'univers mystique mais à un mal qui ronge l'un d'entre eux. Du coup, le héros de l'épisode n'est pas celui attendu sur le titre. Un autre personnage a le droit à un certain focus, lui qui ne servait pas à grand chose jusque-là, il trouve une utilité non-négligeable.

Doctor Strange and the Sorcerers Supreme #12

Marvel Comics • Par Robbie Thompson & Nathan Stockman • $3.99
C'est vraiment dommage que Javier Rodriguez n'ait pas continué jusqu'au bout de la série. Les dessins de Nathan Stockman ne sont pas désagréables loin de là. Il a aussi cette volonté de casser les codes habituels des comics. Le titre ne se vendant pas très bien, l'équipe créatrice a été changée afin de permettre d'aller jusqu'au bout des 12 épisodes. En effet, même Jordie Bellaire a quitté le projet pour être remplacée par un coloriste moins connu (Jim Campbell). L'épisode se lit dans la sens de la hauteur uniquement concluant ainsi une série qui a toujours sue être originale et se renouveler. Thompson est devenu à mes yeux un scénariste à suivre parce qu'il a vraiment créé quelque chose d'intéressant et de passionnant à lire. La conclusion est d'ailleurs plutôt réussie même si, il y a un petit goût de précipité dans l'air.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs