The Mighty Blog

Reviews Express

Wonder Woman #20, Justice League of America #4, Batwoman #2

Critiques rapides de séries que nous lisons régulièrement. Aujourd'hui, on focalise sur DC Comics avec trois séries : Wonder WomanJustice League of America et Batwoman.

Wonder Woman #20

DC Comics • "Godwatch Part 3" par Greg Rucka & Bilquis Evely • $2.99
L'arc Godwatch - qui nous emmène dans le passé de Wonder Woman - continue et notre Amazone est toujours très en retrait. Je dirais même que les deux scènes d'action sont prétextes à la faire apparaître dans sa série. Écris comme ça, ça paraît un peu triste. J'avoue ce n'est pas la meilleure idée de Greg Rucka mais l'histoire de Veronica essayant de sauver sa fille est vraiment passionnante. Greg Rucka met  vraiment les formes pour faire monter la colère et l'inconscience de cette femme qui ne souhaite que le bien à sa fille. Circe est aussi bien travaillée, elle apporte de la folie à l'histoire et elle a cette ambiguïté typique des dieux dans la mythologie de Wonder Woman. Avec une telle maîtrise, il est tout de même dommage que l'Amazone ne soit pas plus poussée en avant.

Justice League of America #4

DC Comics • Par Steve Orlando & Ivan Reis • $2.99
Ivan Reis revient aux crayons et nous devrions être heureux sauf que son travail est bousillé par la colorisation de Marcelo Maiolo digne des publications Malibu Comics du début des années 90 - ce n'est pas compliment. Côté histoire, Steve Orlando est dans un classicisme effroyable. La nouvelle Justice League est séparée pour combattre individuellement les Extremists pendant que Batman et Vixen s'occupent de Lord Havok. Ce dernier s'occupe d'ailleurs principalement du Chevalier Noir, ainsi la super-héroïne se retrouve vraiment poussée au second plan par le scénariste. Pendant ce temps-là, chaque membre de l'équipe combat un ennemi spécifique : Black Canary une aveugle, Lobo un tank sanguinaire comme lui, Ray un être composé d'énergie comme lui - avec un discours pas très fin mettant en parallèle les pouvoirs du héros à son homosexualité, Killer Frost - accompagnée du nouveau Atom qui ne sert à rien - est face à un ennemi qui contrôle le feu. Même la résolution est classique. Et, au final, l'équipe n'existe toujours pas concrètement, il s'agit d'ensemble d'individus qui traînent autour de Batman.

Batwoman #2

DC Comics • Par Marguerite Bennett, James Tynion IV & Steve Epting • $3.99 
Si l'épisode est moins fluide que le précédent, il n'en reste pas moins intéressant. James Tynion IV et Marguerite Bennett nous présentent donc l'île sur laquelle est arrivée Batwoman en poursuivant la trace d'un trafiquant d'armes. Tout un monde s'ouvre alors avec ses propres codes et ses secrets. Enfin, l'ennemi de Batwoman a en plus d'un nom, un visage ou plutôt des visages. Les dessins de Steve Epting sont vraiment un délice et je suis bien content de n'avoir qu'une seule dose de Batwoman en solo par mois afin de profiter du dessinateur à chaque épisode. Cette série est vraiment très bien partie.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs