The Mighty Blog

Reviews Express

Invincible Iron Man #6, Infamous Iron Man #7, Spider-Man #16, Jessica Jones #8

Critiques rapides de séries que nous lisons régulièrement. Aujourd'hui, on focalise sur quatre séries publiées par Marvel Comics : Invincible Iron Man, Infamous Iron Man, Spider-Man et Jessica Jones.

Invincible Iron Man #6

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & Stefano Caselli • $3.99
Brian Michael Bendis fait les choses bien pour installer Iron Heart en tant que super-héroïne. Il lui offre des ennemis de taille. Riri, elle, a du mal à gérer tout ce qui lui arrive - et ce n'est pas fini. Faut dire que la jeune fille n'est pas très douée pour avoir des rapports sociaux ou prendre des décisions. Elle fonctionne à l'instinct. En tout cas, la série - qui partait déjà sur de très bonnes bases - devient de plus en plus agréable.

Infamous Iron Man #7

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & Alex Maleev • $3.99
Je ne vais pas m'extasier devant vous à chaque critique de Infamous Iron Man. La recette est la même depuis le début de la série mais Brian Michael Bendis réussit son coup à chaque fois. Ici, il s'intéresse à aspect le plus simple de Victor Von Doom, sa raison d'exister... Reed Richards. La discussion avec Ben Grimm met en avant cette évidence. Et le twist final joue avec cet aspect de la personnalité de Doom. Vivement la suite !

Spider-Man #16

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & Oscar Bazaldua • $3.99
Après quelques episodes moins intéressants, Brian Michael Bendis a relancé l'intérêt de sa série sur Miles Morales au numéro précédent. Dans celui-ci, il y a de l'action, de l'humour et de l'émotion . Aussi, le scénariste met pas mal de choses en place. Le nouveau dessinateur, Oscar Bazaldua, a un style plutôt sympathique mais nous voyons qu'il manque d'assurance et d'expérience. Cela ne gâche nullement la lecture.

Jessica Jones #8

Marvel Comics • Par Brian Michael Bendis & Michael Gaydos • $3.99
Cet épisode est particulièrement génial pour une raison simple : Bendis met face à face deux de ses meilleures créations. Maria Hill et Jessica Jones échangent sur le passé et sur le présent. Le scénariste démontre une fois de plus son talent de dialoguiste alternant voix off et dialogues pour faire de l'humour mais pas que. Et puis, la mise en scène de Michael Gaydos est toujours aussi plaisante.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs