The Mighty Blog

Secret Weapons #2

Valiant a donné la possibilité au scénariste de Arrival, Eric Heisserer, de raconter une histoire originale en utilisant l'univers de Harbinger. Cela donne Secret Weapons, la merveille du moment.

Les psiots sont à l'univers Valiant ce que les mutants sont à celui de Marvel sauf que leurs pouvoirs doivent être activés. La Harbinger Foundation avait pour but de les trouver et de réveiller leur pouvoir. Mais, parfois, ceux-ci s'avéraient inutiles. Lorsque c'était le cas, le psiots concernés étaient enfermés dans un local spécial. Depuis que la fondation a été exposée au public, les psiots captifs ont pu s'en sortir. Mais, Nikki, Owen et leurs amis sont depuis poursuivis par Rex-O, un chasseur et tueur de psiots. Heureusement pour eux, Livewire - psiot et membre de Unity - a trouvé leur piste avant le monstre.

Le premier épisode avait un certain charme mais avait un rythme en dent de scie afin de permettre Heisserer d'installer le contexte de son histoire. Cet épisode conserve la même ambiance mais la machine est partie et semble bien partie pour nous entraîner jusqu'à la fin en nous procurant du plaisir et des frissons et son lot de rebondissement.

Dans cet épisode, les psiots aux pouvoirs inutiles - l'une parle aux oiseaux, un autre fait apparaître des objets dans sa main mais ne sait jamais ce que ça sera, un autre peut devenir une statue de pierre à volonté - enquêtent sur la personne ou l'organisation qui a envoyé Rex-O à leur trousse. Pendant ce temps-là, Livewire essaie de trouver la piste du monstre avant qu'il ne retrouve ses protégés. Vous vous en doutez, rien ne va se passer comme prévu !

Heisserer ouvre le monde de la série Harbinger avec un monde étrange qui à l'instar de celui de Harry Potter vit parmi le nôtre. Je suis séduit par ce qui est mis en place et je commence à regretter que Secret Weapons ne soit qu'une mini-série en 4 épisodes. Surtout qu'il y a plein d'idées à la pelle avec des personnages originaux et attachants même lorsqu'ils n'apparaissent que sur une page.

L'autre force de la mini-série est la partie graphique tout simplement exceptionnelle ! La mise en page est très maîtrisée avec des choix narratifs excellents (comme les pages en miroir des différents dîner) et un trait très agréable qui devrait ravir les fans de Frank Quitely... Oui, je sors les gros arguments pour que vous succombiez parce que ça en vaut la peine !

Secret Weapons #2

Valiant • Par Eric Heisserer, Raul Allen & Patricia Martin • $3.99
Je sais que vous ne serez pas nombreux à lire cette critique parce qu'il s'agit d'un titre pas connu chez un autre éditeur que Marvel et DC mais, s'il vous plaît, faites passer le mot à vos amis lecteurs de comics : Secret Weapons est une maxi-série immanquable même si vous ne connaissez pas l'univers Valiant et la série Harbinger. Le scénario est passionnant et les dessins fabuleux. En plus, il y a beaucoup de bonnes idées très bien exploitées. Bref, c'est tout ce qu'on aime dans les BD !

  • Just Ale

    Hello, je pense que de plus en plus de personne donne leurs chances aux éditeurs autres que les big two et ça fait plaisir. Pas de raison pour que peu de gens lisent cet article ;). En tout cas, personnellement, je fais mes premiers pas dans l'univers Valiant depuis quelques mois et cet article m'incite à continuer =). Merci !

    • En fait, en effet, pas mal de gens lisent des titres indé mais cela reste un public niche - et ils sont assez rares ceux qui délaissent complètement les Big Two pour les indé ou éditeurs tiers.

      D'un point de vue statistiques du site, chaque critique de titre indépendant est vu entre 5 et 10 fois moins qu'une critique de Marvel. Et vu nos stats hebdomadaires, ce n'est pas beaucoup 😉

      Ensuite, je ne me plains pas, hein. par contre, j'ai tellement envie de crier que Secret Weapons est une mini-série géniale que je me permets d'insister sur le fait qu'il faut en parler de vous !

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs