The Mighty Blog

Uncanny Avengers #24

Pour son changement d'équipe créative, Uncanny Avengers se paye Jim Zub et Kim Jacinto, pour un tie-in à Secret Empire. Au programme : des démons, de l'action, un braquage, et beaucoup de fun !

Nous avons été très tristes de voir Gerry Duggan quitter le titre, et un peu inquiet de la suite. Jim Zub n'est pas mauvais, récemment sa série Thunderbolts était vraiment intéressante (mais franchement trop laide), et le voir débarquer sur un aussi gros titre rendait curieux. Pour ce premier numéro, il a une difficulté supplémentaire en devant rendre un tie-in intéressant, ce qui n'est pas toujours le cas...

Il évite pourtant la difficulté avec aisance : en plaçant l'action au tout début de la prise de pouvoirs de Steve Rogers, il raconte comment les Uncanny Avengers se sont retrouvés enfermés dans New-York, prisonnière de la Dimension Noire. Alors qu'on a déjà vu les conséquences pour les habitants depuis 3 numéros de Secret Empire, on voit là les premières heures de ce siège. Les héros vont devoir défendre la ville et ses habitants, mais vont faire quelques rencontres en cours de route...

Pas de prise de tête ici, on garde la même formule qu'avant : beaucoup d'action, des combats impressionnants, des vannes, bref, c'est léger. Pourtant, en enlevant Deadpool et en gardant une équipe plus restreinte, Zub fait un choix particulier. Il veut donner de l'épaisseur à Synapse (je ne suis toujours pas sûr de voir qui c'est après 23 numéros...), et travaille sur le rôle de Rogue dans l'équipe. Les deux combats sont bien menés, avec deux héroïnes qui se cherchent et qui cherchent à asseoir leurs places au sein du groupe. L'auteur semble maîtriser ses personnages, il ramène même des méchants connus pour permettre à Rogue de se développer, et c'est peut-être ce qui manquait à l'équipe. Privée de Cable et de Deadpool, l'équipe a moins de grosses têtes d'affiche, mais les écrit vraiment bien, et donne envie de lire la suite.

En plus d'être efficace, le titre se paye le luxe de garder un très bon dessinateur, en la personne de Kim Jacinto. Son style me fait toujours penser à un Olivier Coipel un peu plus léger, et il est parfait pour ce titre. Ses combats sont impressionnants, son cadrage et ses personnages sont magnifiques, le tout fonctionne vraiment bien. Les couleurs de Tamra Bonvillain, pourtant pas aidée par un numéro se passant uniquement la nuit, sont quant à elle sublimes, jouant sur les contrastes de lumière et de chaleurs (les flammes de Johnny Storm sont somptueuses!).

Uncanny Avengers #24

Marvel Comics • Par Jim Zub & Kim Jacinto • $3.99
C'est un numéro classique, efficace, et très plaisant ! Pour son nouveau départ, Uncanny Avengers reste dans la continuité de ce qui avait été fait avant, avec une petite touche plus personnelle qui pourrait rendre le tout encore meilleur. Espérons que Jim Zub ait une vision claire de la suite...

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs