The Mighty Blog

Uncanny Avengers #26

Après les événements de Secret Empire, l'équipe Unité des Uncanny Avengers prend une nuit de repos bien méritée. Bien évidemment, Jim Zub et Sean Izaakse ne vont pas les laisser profiter trop longtemps, et la situation va vite empirer !

J'avais bien aimé les débuts de Jim Zub sur le titre, car il avait su reprendre les éléments qui ont fait son succès tout en rajoutant quelques idées sympathiques. Pour ce premier numéro qui n'est pas marqué par le sceau d'un event, il décide de calmer les choses après 25 numéros d'action, et prend le temps de bosser sur ses personnages.

C'est une idée assez bonne, parce que Gerry Duggan avait vraiment concentré ses efforts sur l'action. Si Rogue et Deadpool avait été mis en avant, le reste de l'équipe restait en retrait, et c'était dommage. Certes, on avait de l'action qui tabassait (l'armure Hulkbuster pour balancer Ultron dans le soleil par Pepe Larraz, je ne m'en suis jamais remis), mais le développement d'une partie du casting était rare.

Du coup, après la chute du régime de Steve Rogers, l'équipe prend une soirée de repos bien méritée. Entre les tensions, les affaires familiales, une nouvelle menace et des histoires d'amour naissantes, on est servis sur le développement des personnages. Jim Zub arrivait à écrire des héros intéressants dans Thunderbolts malgré les dessins horribles, et là il a vraiment une bonne recette. L'équipe Unité est intéressante, toute les tensions ne sont pas résolues avec un bon quart d'heure de bagarre, et c'est agréable. Ils sont tous touchants, dans leur intimité, et c'est une partie assez rare de la vie de héros qui nous est montrée là.

Alors qu'on se demande qui va coucher avec qui (le côté soap est vraiment plaisant!), on se régale sur les pages de Sean Izaakse. Il a la lourde mission de passer après des artistes grandioses (Stegman et Larraz, quand même !), mais s'en sort remarquablement bien. On dirait un croisement de Larraz et de Terry Dodson quand il savait encore dessiner, et il est aussi bien à l'aise sur les scènes calmes que sur la scène finale, qui lui permet de laisser exploser sa créativité. Ses jeux sur la gravité et le flottement des héros sont très beaux !

Uncanny Avengers #26

Marvel Comics • Par Jim Zub, Sean Izaakse & Tamra Bonvillain • $3.99
On dirait bien que Jim Zub a trouvé la bonne formule pour reprendre ce titre, et on va bien finir par lui faire pleinement confiance. C'est beau, intéressant, et toujours extrêmement fun. On veut plus de titres comme ça !

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs