The Mighty Blog

Weirdworld #6

Une des meilleures séries qui avait "survécu" à Secret Wars s'arrête, et c'est bien triste ! Sam Humphries tente de conclure ses intrigues et Mike Del Mundo réussit à vous éblouir une toute dernière fois ! Alors, que vaut cette conclusion ?

Je commenterai sans avoir vu les chiffres de vente, qui pourraient être une raison d'arrêter la série, mais j'ai tout de même eu une désagréable impression de bâclage une fois ce numéro terminé. Je sais que ce n'était pas une série qui pouvait faire vendre des tonnes d'exemplaires à la minute, mais si Marvel avait décidé de la continuer après Secret Wars, c'est que la formule de Mike Del Mundo et de ses auteurs (Humphries et Jason Aaron) devait fonctionner. Visiblement non, vu que la série ne survivra visiblement pas au départ de son dernier auteur, parti écrire chez DC.

Alors oui, cette conclusion aurait pu être mieux faite, je n'en démordrai pas. Il restait beaucoup à traiter pour finir proprement l'intrigue, vu que contrairement à d'autres titres, l'auteur a vraiment travaillé sur son personnage principal. On aurait dû avoir une certaine résolution quant à ses problèmes, notamment son deuil, mais non, pas ici. Pire encore, Humphries étoffe son héroïne jusqu'au bout dans un dialogue aussi touchant que maladroit, avec le grand ennemi de cette saga. S'ensuivra une bataille, une fuite, et... rien.

Il faut dire que donner encore l'occasion à Rebecca de s'exprimer était génial. Même si c'est le dernier numéro, on voit encore sa vie d'avant, touchante et émouvante, et il y a une vraie voix chez ce personnage. Le problème ici est que ça ne sert à rien vu que c'est la fin de son épopée et qu'on n'aura jamais la réponse à ses questionnements et ses doutes. D'accord, c'est le principe même de l'industrie, mais c'est vraiment dommage. Du coup, le manque de résolution est assez flagrant, et je pense que Humphries aurait pu se forcer un peu plus pour finir toutes ses intrigues. Là, c'est d'autant plus frustrant que le numéro est vraiment bon.

On retrouve toujours de l'action, des personnages attachants et mignons et on a même un moment de complicité bienvenu entre les deux antagonistes du titre. C'est posé, sobre, émouvant, mais où est la fin ? Je me répète, mais c'est dommage... En prime, l'action est comme toujours géniale, Mike Del Mundo fait des merveilles sans même se forcer, et l'univers de l'artiste sera terriblement regretté.

Weirdworld (2015-) 006-000Weirdworld #6

Marvel Comics • Par Sam Humphries et Mike Del Mundo • $3.99
J'ai relu trois fois le numéro en tentant de compter les pages que je juge inutile, et il n'y en a pas. C'est un numéro aussi parfait que les premiers, mais il n'y a juste aucune fin. C'est rageant, énervant, terrible, mais ça aura été une saga fabuleuse du début à la fin. Je suis surtout triste...

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs