The Mighty Blog

X-O Manowar #1

Un renouveau puissant

Après le run abouti de Robert Venditti, place à l'inventif Matt Kindt pour orchestrer la série X-O Manowar. Aric de Dacia s'isole sur une planète lointaine pour savourer la prospérité, mais un guerrier ne peut se résoudre à échapper à la violence... Tomas Giorello est invité pour illustrer cette aventure épique !

"X-O Manowar #1 n'est pas le livre le plus ambitieux de 2017, mais bien le plus ambitieux de toute notre carrière en tant qu'éditeur" - Dinesh Shamdasani, chief creative officer de Valiant Entertainment.

Il avait clairement annoncé son envie de monter la barre d'un cran pour son titre amiral : X-O Manowar. Bien installé chez l'éditeur vaillant avec des séries comme Ninjak ou bien Divinity, et voguant ingénieusement chez les autres indépendants (Ether chez Dark Horse ou bien plus récemment Grass Kings chez BOOM! Studios), Matt Kindt est le solide candidat a avoir été désigné pour ce relauch et, il propulse le personnage vers une direction alléchante.

Adieu la Terre, bienvenu sur Gorin. C'est sur cette planète aux décors fantastiques que nous voyons évoluer Aric de Dacia, désormais l'équivalent d'un fermier et savourant la simplicité de la vie en compagnie de sa nouvelle femme. Plus de guerres, plus d'affaires super-héroïques, juste la tranquillité de la vie. Mais le chant de la guerre est universel, même sur Gorin où les Azures s'apprêtent à briser la tyrannie des Cadmiums. Un conflit sanglant qui va forcer Aric à reprendre les armes, avec ou sans l'armure de Shanhara...

Ce que j'ai particulièrement aimé dans ce numéro est la montée en intensité. La lecture s'ouvre calmement, Aric discutant avec sa femme de son passé sur Terre (de l'exposition bienvenue pour éclairer les nouveaux lecteurs). Mais, très vite après, le wisigoth se voit emmené de force à rejoindre les troupes pour combattre. Et là ça devient beaucoup trop jouissif. On plonge dans un abordage épique où notre héro et ses camarades doivent se frayer un chemin entre les balles fusantes et d'autres vicieux pièges qui ne chatouillent pas du tout... C'est violent, c'est sans pitié, c'est la guerre à l'état pure et on en prend plein la vue devant ce chaos palpitant.

Matt Kindt la joue alors audacieux en montrant Aric de Dacia mener sa guerre qu'avec ses poings (et son grappin). Pour une raison mystérieuse, notre personnage est effectivement en froid avec son armure. Il refuse de la porter, et la laisse plutôt "crever" sous terre. Détaché de cet artefact puissant, Aric montre qu'il est avant tout un guerrier des plus redoutables pour défaire ses ennemis. Nul besoin de porter un gadget ultra sophistiqué pour vaincre, un angle d'attaque malin qui permet à l'auteur d'apporter une belle humanisation du personnage.

Finissons par la cerise sur le gâteau : Tomas Giorello. Le dessinateur de la série Conan offre une somptueuse prestation graphique avec des planches détaillées et des cadrages ébouriffants. Il met génialement en scène l'univers imaginé par Kindt, et j'ai surtout apprécié sa version du personnage qui est à la fois majestueuse et sauvage. Ses dessins sont franchement géniaux et j'ai hâte de voir la suite de la prestation de l'artiste.

X-O Manowar #1

Valiant Comics • Par Matt Kindt & Tomas Giorello • $3.99
C'est maintenant ou jamais pour suivre les aventures d'Aric. Matt Kindt fait parler son talent en servant une plongée épique avec un angle d'attaque rafraîchissant pour le personnage. De son côté, Tomas Giorello sublime l'histoire en offrant des planches délicieusement énergiques et soignées. Une introduction donc réussie qui donne très envie de voir la suite !

  • Anthony

    Le tome 1 integrale de Bliss était une super lecture. Une montée en puissance plus intelligente que prévue. Aric est un personnage fort avec une vraie morale parfois limite.
    Voir ce titre redémarrer au sommet me réjouis pour une prochaine sortie chez Bliss..

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs