The Mighty Blog

X-O Manowar #2

Après plus de 50 aventures - maxi-séries incluses - écrites par Robert Venditti, Matt Kindt reprend en mains le destin de Aric qui a quitté notre planète et abandonné son armure. Le nouveau titre X-O Manowar emmène notre héros sur un terrain inconnu.

Le wisigoth Aric vit maintenant sur une planète éloignée. Alors qu'il voulait être plutôt discret, la guerre qui fait rage le fait remarquer pour ses talents de combattant. Il devient alors chef d'un groupe de guerriers qui vont faire des opérations dangereuses pour le compte de leur clan.

Aric et Kevin vous ont dit le plus grand bien de cette série et je pense comprendre leur point de vue. Le mien est pourtant bien différent.

Tout d'abord, je suis choqué de voir que la série X-O Manowar ne traite pas du super-héros mais de l'homme qui portait l'armure. Celle-ci fait une apparition de deux pages depuis le début de la série, quant à X-O Manowar - donc l'homme portant l'armure - est complètement absent. En fait, Matt Kindt essaie de trouver la même dynamique que sur Wrath of the Eternal Warrior en plaçant le personnage dans une situation inconfortable et le forcer à reprendre du service. Mais, dans la série sur le guerrier éternel, le personnage était bien présent dès le début et l'histoire se nourrissait de l'essence du personnage. Ici, Aric n'est plus celui qu'il était. En plus, il est sur une planète inconnue pour des raisons inconnues, il blâme son armure pour des raisons inconnues et... On doit composer avec ça.

Mais, le pire est d'avoir l'impression de lire une histoire vue et revue mille fois - c'est d'autant plus gênant lorsque l'éditeur parle d'oeuvre ambicieuse lors de la promo du titre. On pense à la fois à Mad Max, à The Goddamned de Jason Aaron et R.M. Guera ou à Seven To Eternity de Rick Remender et Jerome Opeña, l'âme en moins. L'histoire de Matt Kindt est générique, il passe par des poncifs et des passages obligatoires et on a l'impression de savoir déjà comment cela va se terminer.

Maintenant, si vous cherchez plutôt une série qui vous en mette plein la vue. X-O Manowar est pour vous. Tomas Giorello fait un travail incroyable. Sa narration est très claire et il offre des cases de toute beauté. Le travail du coloriste, Diego Rodriguez, contribue grandement à cette réussite. Il offre du relief, de la texture et de la profondeur à l'ensemble tout en mettant en valeur les détails du trait du dessinateur. Là, il n'y a rien à redire, c'est parfait !

X-O Manowar #2

Valiant Comics • Par Matt Kindt & Tomas Giorello • $3.99
Vous trouvez sur une plage une belle coquille mais malheureusement vide. Vous allez pouvoir décorer votre étagère mais vous allez encore avoir faim. C'est un peu la sensation que m'a procuré X-O Manowar jusque-là. Je m'intéresserai au titre à sa sortie en TP ça sera peut-être moins pénible.

Paperblog : Les meilleures actualités issues des blogs