Panini, fais quelque chose...

Aujourd'hui, le Grumpy Post est en direction de Panini Comics. Les gens ont souvent tapé sur les doigts de l'éditeur mais selon moi jamais pour les bonnes raisons ou un peu trop facilement. Si moi, aujourd'hui je dédie cet article grognon à l'éditeur c'est pour notre confort de lecture.

Comic Box s'offre un relooking

Dans les kiosques, on ne trouve qu'un seul magazine qui parle (et sait parler) de comics : c'est Comic Box. Tenu par Xavier Fournier et son équipe, il offre depuis 1998 des analyses très justes, des dossiers complets, des interviews et des previews. Le prochain numéro qui sort mi-février s'offre un relooking moderne - et plutôt pas mal vu la couverture. Voici le programme.

Batman #27

Suite du deuxième chapitre de Zero Year Scott Snyder réécrit les origines de Batman. Depuis le début du chapitre, on constate une perte de rythme pour se recentrer sur la relation Gordon/Wayne. Une relation qui a eu un coup d'électro-choc le mois dernier et qui m'avait quelque peu foutu hors de moi. Là, faut avouer que Snyder a joué avec nos nerfs mais, en fait, il préparait quelque chose d'assez inédit et plutôt bien trouvé.

Uncanny X-Men #16

Brian Michael Bendis est parti sur le principe de nous offrir des épisodes one-shot avec pour seul objectif de travailler la personnalité des protagonistes de la série. Mais, ici, Bendis ouvre plutôt les voies vers une autre série.

Batman (Amstrad CPC - 1986)

C’était une autre époque que les moins de 25 ans [ouch! - NdR] ne peuvent pas se rappeler : il s’agit de celle des micro-ordinateurs. Et dans notre cas de l’Amstrad CPC. Un ordinateur dit familial créé par la société Amstrad qui, malgré l’énorme succès de ses machines, n’a pu/su rivaliser contre IBM et ses PC au début des 90′s. Ce fut, pour moi, ma première machine qui me permit de créer mes propres jeux et de jouer à une quantité pharaonique de jeux.

Amazing X-Men #3

Marvel et Jason Aaron ont su imposer leur nouveau titre X-Men comme un incontournable. Surtout parce que Amazing X-Men est le titre qui nous ramène le Nightcrawler qu'on a toujours aimé. Pourtant, il était le grand "absent" du dernier épisode. Mais Aaron corrige le tir ici en plaçant notre diablotin préféré au centre de l'action.

Amazing X-Men #2

Le premier épisode de Amazing X-Men nous a promis une série fun et décomplexée. Mais sa principale qualité était de nous ramener Nightcrawler comme on l'avait toujours aimé. Exit le prêtre dépressif. On a l'homme de foi qui manie le sabre en sautant dans tous les sens. Mais, ce n'est pas le seul X-Man de l'équipe, et Jason Aaron nous le rappelle avec cet épisode.