The Mighty Blog

Aurélien Vives

Peut-on être fan de mathématiques et être quelqu'un de sympathique ? Aurélien Vives en est la preuve vivante. Et vous avez peut-être déjà discuté avec lui auparavant sans le savoir puisqu'il répond à votre courrier pour le magazine Spider-Man de Panini et s'occupe d'animer la page Facebook de l'éditeur des comics Marvel en France. Il est également éditeur de Deadpool et rédacteur en chef du magazine papier SciFiNow  toujours pour Panini. Bref, un homme qui bosse énormément et qui est animé par sa passion qu'il partage avec vous aujourd'hui.

Avengers: Etat de Siège

COMICS-OF-THE-MONTH-Avril-2012-AVENGERS-ÉTAT-DE-SIÈGE

Marvel Comics • Par Roger Stern & John Buscema • 1986 - 1987
Alors pour être honnête, LE numéro (Avengers #281) dont je veux parler n'est pas dans le recueil (qui contient les épisodes 270 à 277) mais c'est de la même équipe créative, c'est le même souffle, bref : le même délire (et tant qu'à faire je préfère conseiller des trucs facilement trouvables). Et pourquoi donc je veux parler d'Avengers #281 ? Et bien tout simplement parce que c'est le tout premier épisode de comics que j'ai le souvenir d'avoir lu, mon premier Strange, mon premier « ouah ». Janvier 90. Voilà. Même si j'adore les Avengers d'Hickman, pour moi les Vengeurs ce sont ceux de Roger Stern : le Chevalier Noir, Miss Hulk, Captain Marvel, Thor, Hercules, etc. La madeleine ultime. Et pour avoir lu les épisodes d'Etat de Siège dans leur intégralité bien plus tard, le truc super chouette là dedans, c'est que ça ne vieillit pas. C'est de la grande aventure contre les Maîtres du Mal, c'est des tensions au sein du groupe, c'est du drama et du fun. Et les dessins de Buscema sont immortels.

Superior Spider-Man

Superior_Spider-Man_Vol_1_10_Textless

Marvel Comics • Par Dan Slott, Christos Gage, Humberto Ramos... • 2013-2014
Alors dans la chronologie, je devrais parler de mon retour aux comics après le premier film X-Men mais bon, même si c'était Kubert et Davis dans les épisodes pré-Douze, c'était tout de même pas inoubliable (moi j'aime bien mais j'ai pas trop envie de les conseiller). En fait si je parle de Superior Spider-Man, c'est qu'au moment de mon arrivée chez Panini, on nous a demandé à Farid, Dorian et moi de choisir notre revue préférée pour le courrier des lecteurs. Et je suis un gros gros fan de Dan Slott (ses Mighty Avengers sont clairement sous-évalués tiens par exemple) donc j'ai choisi Spider-Man. Pour la petite histoire, on n'a pas eu besoin de combat dans la boue pour nous départager, on avait chacun choisi une revue différente. Donc, voilà, Spidey par Slott, j'adore. Et la période Superior est absolument démente : un rollercoaster à chaque épisode. Pour avoir lu jusqu'à Superior Spider-Man #30, le truc fantastique en plus c'est qu'il y a pas de réelle baisse de régime : à chaque moment un peu en creux, ça rebondit illico. Et du côté du graphisme, si Ryan Stegman me laisse un peu indifférent, Camuncoli m'a définitivement conquis là dessus et Ramos est exceptionnel depuis le début de sa collaboration avec Slott.

Le Magicien d'Oz

img_comics_7018_le-merveilleux-pays-d-oz

Marvel Comics • Par Skottie Young & Eric Shanower • 2009
Un des avantages absolument dingue de mon taff chez Panini, c'est la possibilité d'accompagner les auteurs, de leur servir de guide touristique. Et une des rencontres les plus agréables a été avec Skottie Young et sa femme. Un couple charmant. Oui : le mec est un dieu du dessin (oui, j'assume), et en plus il est trop sympa ! Donc, maintenant j'ai mon Magicien d'Oz Tome 2 dédicacé et ça c'est un de mes trésors personnel. La série est vraiment géniale, le genre que je conseille à n'importe qui, quel que soit l'âge. J'en ai offert genre 4 ou 5 dans mon entourage, et je continuerai parce que c'est du comics qui se camoufle (les gens ont moins peur d elire le Magicien d'Oz que Spider-Man ou les X-Men). Et au delà du premier tome dont tout le monde ou presque connaît l'histoire, le reste est bourrée d'idées folles. Ah et la dédicace, c'est Rocket Raccoon (qu'il va bientôt prendre en main dans une série solo !), ce qui m'amène naturellement à...

Les Gardiens de la Galaxy

guardians-of-the-galaxy-comic

Marvel Comics • Par Andy Lanny, Dan Abnett & Paul Pelletier • 2008-2010
J'ai une fascination totale pour les raton-laveurs : ces animaux sont formidablement intelligents, adaptables, et très mignons. J'envisage d'avoir un jardin juste pour la possibilité d'en avoir un (et sachant que je suis parisien ça implique de vivre aussi dans une tente). Du coup, Rocket, c'est devenu un peu mon perso préféré du monde entier. Et c'est aussi grâce à ces épisodes de DnA qui ont fait des Gardiens le succès qu'ils sont devenus. Ce Deluxe qui sort en août c'est moi qui l'ai proposé sur le planning et en plus j'ai eu l'occasion d'écrire l'édito de la bd ! Sinon c'est facilement l'un de mes comics préféré parce que c'est Marvel + Star Wars (une autre de mes influences majeures, bien évidemment) avec un raton-laveur dans le casting. Comment battre ça ? Réponse : YOU DON'T. Et putain, qu'est ce que j'attend le film ! Ah oui et c'est aussi lié au fait que j'ai toujours adoré l'aspect cosmique de Marvel : sans doute, encore une fois l'influence de Star Wars mais aussi de mon premier achat de comics librairie (qui aurait facilement pu se retrouver dans cette liste) : le Silver Surfer de Moebius et Stan Lee.

Omega L'inconnu

COMICS-OF-THE-MONTH-Octobre-2012-OMEGA-L’INCONNU

Marvel Comics • Par Jonathan Lethem & Farel Dalrymple • 2008
Quand je suis arrivé à mon cinquième titre, je me suis rendu compte que bien involontairement j'avais été super corporate dans mes choix. Du coup je me suis dit que j'allais choisir un cinquième titre qui ne soit pas publié chez Panini...un seul...le choix cornélien. Du coup, je suis fourbe, je reste chez Marvel pour mon cinquième "Mighty Choice "et vous serez obligés de me réinviter pour avoir mes choix chez les autres éditeurs. Omega L'inconnu, c'est un super comics qui est malheureusement passé un peu inaperçu lors de sa sortie. Et c'est vraiment dommage parce que pour le coup, avec le principe de souscription, il y avait vraiment eu une volonté de mettre le projecteur sur sa sortie. C'est auto-contenu, c'est de l'équivalent Vertigo chez Marvel, c'est dessiné de main de maître par Farel Darlymple (que vous avez pu lire sur Prophet par exemple), c'est original et gonflé. C'est un chef d’œuvre qui aurait dû avoir plus de nominations et de prix qu'il a eu (bon, déjà, il a été nommés aux Eisner Award tout de même).