The Mighty Blog

Dark Horse reprend du poil de la bête

L'année dernière nous fêtions les 30 ans de l'éditeur américain Dark Horse, l'un des piliers de l'industrie des comics depuis sa création. Pourtant, la qualité de ses publications avait quelque peu diminué ces dernières années. Heureusement, la tendance s'inverse. Et, c'est bien parti pour que ça continue ainsi...

Je vous avais déjà fait un résumé de l'évolution de l'éditeur de sa création à nos jours et le constat est sans appel : certaines des plus grandes licences de comics sont passées chez le label de Mike Richardson.  Pourtant ces dernières années, la plupart des publications étaient soit des tentatives avortées de ramener de vieilles licences comme Ghost ou Captain Midnight, soit des comics basés sur des licences de jeux vidéo comme Dragon Age ou Mass Effect. Certes, la qualité était (presque toujours) au rendez-vous mais l'intérêt était un peu limité si nous ne nous intéressons pas aux licences.

Mais, depuis quelques mois, nous pouvons constatons que le catalogue de l'éditeur évolue proposant de nouvelles licences créées par des grands noms de l'industrie actuelle. Si Peter Cornell et Peter J. Tomasi ont pu créer chacun une mini-série, Matt Kindt (grande figure de Valiant Comics) et Jeff Lemire ont créé respectivement Department H et Black Hammer deux séries régulières avec leur propre univers. Par exemple, dans les dernières publications originales, nous vous recommandons les mini-séries Ether de Matt Kindt et David Rubin, Dead Inside de John Arcudi, Toni Fejzula et André May et, Zodiac Starforce de Kevin Panetta et Paulina Ganucheau.

Aussi - mais nous vous en reparlerons bientôt plus en détails, la saison 11 de Buffy The Vampire Slayer s'annonce d'ores et déjà géniale. Seulement quatre épisodes sont sortis mais Christos Gage et Rebekah Isaacs ont pris une direction des plus intéressantes.

L'avenir de Dark Horse s'annonce plutôt radieux si l'éditeur continue à nous apporter ce lot de bonnes séries qui viennent s'ajouter à l'univers mis en place par Mike Mignola et aux autres licences déjà établies et reconnues. Et, il faudra compter en plus sur une nouvelle gamme de comics sous le label Berger Books annonçant le grand retour de Karen Berger qui n'est autre que l'éditrice en chef qui a créé Vertigo et en a fait l'âge d'or. On lui doit, entre autres, Neil Gaiman sur Sandman ou la série Hellblazer. Aucun titre n'est encore annoncé ni les auteurs concernés mais nous suivrons les annonces avec un grand intérêt. Il faut dire que l'éditrice connaît du beau monde et a prouvé qu'elle avait du nez pour savoir offrir des opportunités à des auteurs. C'est d'ailleurs l'une des grandes qualités de Dark Horse, du coup, elle y trouve sa place tout naturellement. Et, c'est tant mieux pour nous !