The Mighty Blog

DC Comics, grand absent de la Comic-Con de New-York

C'est un constat qui se fait de conventions en conventions, DC Comics ne fait plus le buzz. Pire encore, l'éditeur s'arrête à lire les sollicitations et reste complètement silencieux sur les plans à venir. Du coup, ça devient sujet à ma "râlerie" hebdomadaire.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je constate que bien souvent les Grumpy Posts tournent autour de DC Comics. Je tiens donc à préciser que je suis un fan acharné de l'éditeur depuis le milieu des 90's et qu'à cette époque, je trouvais plus de plaisir à lire les séries de la Distinguée Concurrence que celles de Marvel. Je nommerais volontiers Flash et Impulse de Mark Waid, JLA de Grant Morrison, Legion of Super-Heroes de Tom Peyer et Tom McCraw, Robin et Nightwing de Chuck Dixon ou encore Catwoman de Devin K. Grayson. Egalement, je porte aux nues des œuvres comme Crisis On Infinite Earths et Kingdom Come qui sont les séries sur les super-héros les plus intelligentes que j'ai pu lire et que je trouve bien meilleurs que leur équivalent de la Maison des Idées, Secret Wars et Marvels. Maintenant que j'ai fait cette mise au point, vous comprendrez qu'au fil de ces années, je me suis attaché à certains personnages de l'éditeur et que j'en attends le meilleur. Ce n'est pas un plaisir gratuit de "taper" sur DC.

Je n'aimerais donc ne pas le faire mais, encore une fois, DC Comics m'incite à râler à son sujet. Encore une convention à laquelle il assiste mais se contente de dire "on va vous proposer des choses géniales" et ensuite lister les sollicitations déjà parues ou celles à paraître dans quelques jours concernant le mois de décembre. Pour le cas de cette Comi-Con de New-York, avouons que seul Marvel Comics était réellement présent. D'abord parce qu'il s'agit de sa ville - DC Comics a déménagé à Burbank en Californie - et  parce qu'il a le pouvoir financier de combler l'événement de panels. Et, justement, on attendrait de DC Comics une réponse en bonne et due forme. Lui seul est capable de parasiter la communication de Marvel, lui qu'on appelle Distinguée Concurrence.

De cette Comic-Con, que doit-on retenir alors de chez DC  Comics ? Un spoiler concernant l'ennemi à venir dans Endgame, l'arc qui vient de débuter dans la série Batman, que Harley Quinn va rencontrer Power Girl et que John Romita Jr va dessiner des personnages qu'il n'a jamais dessiné auparavant - ce qui parait logique vu qu'il travaille chez DC que depuis le mois de juillet. Pas de grandes infos sur la fin de Robin Rises qui est attendue comme le messie par les fans ni d'informations sur les couvertures étranges de la série hebdomadaire The New 52: Future Ends.

Futures-End-23-24-25

Les couvertures de The New 52: Futures End #23, 24 et 25 dévoilent ainsi Blood Moon avec au fond un ciel rose avec les héros pré-New 52 dedans. Dan Didio, éditeur en chef de DC Comics, avait déjà évoqué auparavant que Blood Moon était un phénomène lunaire qui se déroule en Afrique du Sud à la mi-avril. Et avril 2015, on aura le doit à la fin des 3 hebdomadaires DC, The New 52: Futures End, Earth-2: Futures Ends et Batman Eternal. Mais surtout, comme je vous en ai déjà parlé, il s'agit de la date anniversaire de Crisis On Infinite Earths. Ne serait-ce nous faire une conférence autour des séries "Future Ends" et The Multiversity et nous dire cette phrase aurait été mieux vue que le silence que l'éditeur a fait au sujet de ces événements.

De plus, depuis mercredi, nous avons le droit à un teaser concernant The New 52: Futures End et un nouveau Batman - qui serait Tim Drake, l'actuel Red Robin qui aura bien évolué dans 5 ans. Autant dire que le silence tue quelque peu le poussin dans l’œuf.

On pourra également critiquer le fait que depuis quelques temps Didio - mais aussi Geoff Johns et Jim Lee - parlent sans le nommer de la future crise, allant jusqu'à teaser sur leur page Facebook. Mais que lorsqu'il s'agit de faire des panels et ainsi avoir une occupation médiatique - ce qui est important pour le bien être de leur société, il n'y a plus personne. Ils se font même couper l'herbe sous le pied par Marvel qui annonce Secret Wars quasi en même temps que les 30 ans de Crisis On Infinite Earth.

Le problème est le suivant : depuis l'annonce des New 52 à la Comic-Con de San Diego, en 2011, DC n'intéresse plus lors de ces événements. Alors, que l'éditeur maintient une certaine forme de mystère, pourquoi pas. Mais, on l'a vu lors de la SDCC'14 avec Warner qui en montrant une image de Ben Affleck en Batman et une de Gal Gadot en Wonder Woman a monopolisé l'information pendant un temps. Ici, simplement une phrase du genre "la crise arrive" ou un visuel de Donna Troy dont l'éditeur a déjà teasé le retour, nous aurait suffit. Et plutôt que de remplir mes lignes de déception, je serai en train de vous écrire la biographie de la plus grande des super-héros.