The Mighty Blog

Des mythes créés à partir d'un mensonge ?

Captain America, Batman, Miracleman ou encore l'Homme Torche des 4 Fantastiques, des personnages que l'on connait tous maintenant et dont la création n'est pas sans histoire. Emprunt pouvant être assimilé à du plagiat, droits d'auteur détournés ou "oubliés", des histoires pas très glorieuses et qui sont pourtant derrière la naissance de certaines des plus grandes stars actuelles du Comic-Dom.

Merci à Xavier Fournier, Chris Sims et Wikipedia sans qui cet article serait bien vide.

jack-kirby-3

Vendredi, un accord a été signé entre les héritiers de Jack Kirby et Marvel Comics concernant les droits des créations du King comme Thor, Fantastic Four ou X-Men. Une certaine reconnaissance de la part de l'éditeur alors que 50 ans après les fans reconnaissent depuis fort longtemps Kirby comme co-créateur des plus grandes stars de Marvel. Pourtant, à l'époque, des personnages comme les X-Men sont créés à partir des dessins de l'artiste. Même plus, l'univers de Thor mis en place dans Journey Into Mistery est clairement une création de Kirby - on reconnaîtra cette patte dans futures créations de l'auteur comme New Gods ou Mister Miracle. Mais, Kirby n'avait qu'un statut de dessinateur freelance, cédant ainsi les droits de sa propriété intellectuelle à l'éditeur. Alors que son collègue, Stan Lee - qui, selon les dires de Kirby, n'a participé en rien aux créations des FF, notamment - recueillait les lauriers. Du coup, bien que nommé comme co-créateur, il ne touchait que les droits d'auteur d'un simple dessinateur freelance, bien moins que Stan Lee, surtout. De quoi faire réfléchir lorsqu'on achète des comics Fantastic Four ou des statues Thor.

Pourtant, Kirby n'est pas tout blanc, non plus. Lui qui aimait rappeler qu'il était l'unique créateur des 4 Fantastiques préférait éviter la question concernant la naissance de la Torche Humaine qui était clairement un plagiat - nom comme aspect physique - de Jim Hammond, la Torche Humaine de Timely Comics créée par Carl Burgos qui s'est ainsi retrouvé sans aucun dédommagement sur l'utilisation du personnage. Selon la fille de Burgos, lorsque le dessinateur découvrit l'existence de Johnny Storm, il était tellement en colère qu'il est parti dans le jardin brûler les planches originales de sa création.

g_man_shield

Et puis, il y a le cas Captain America créé par Joe Simon et Jack Kirby mais dont l'histoire, le costume et le rôle est une repompe de The Shield, un héros créé par Irv Novick pour MLJ/Archie Comics en 1940. Certes, les deux auteurs ne furent pas les seuls à plagier le personnage - il y avait aussi Minute-Man chez Fawcett Comics et Captain Battle chez Lev Gleason Publications - mais Captain America est le plus populaire et, à ma connaissance, jamais Novick fut dédommager. Ce qui est ironique c'est de savoir que, des années plus tard, l'éditeur de Captain America créera un organisme nommé S.H.I.E.L.D. et qui aura de nombreuses connivences avec le héros patriotique. En plus, le chef de l'organisation secrète ressemble beaucoup à Captain Battle.

On peut citer également Miracleman en personnage repompé sur un autre. Je vous en ai déjà parlé en détails ici. Mais, ici, le plagiat était à des buts éditoriaux pour remplacer une série (Captain Marvel) dont l'éditeur anglais a perdu les droits de public. Mick Anglo, créateur du héros anglais - nommé à l'époque Marvelman, avait quand même changé pas mal de choses évitant le plagiat demandé par son éditeur. C'était plus sympathique de la part du créateur.

batman

"Sympathique" est un adjectif que l'on ne peut guère attribué à Bob Kane, le créateur connu de Batman. Et il aura fallu 75 ans à DC Comics d'officialiser le statut de co-créateur à Bill Finger qui a notamment créé le look du héros. D'ailleurs, l'histoire nous apprend que Stan Lee a plus été impliqué dans la création des 4 Fantastiques que Kane dans celle de Batman. Pourtant, l'auteur a réussi à rabaisser le rôle de Finger dans l'oeuvre en allant même jusqu'à écrire une lettre ouverte insinuant que le co-créateur de Batman n'était qu'un parasite qui n'a fait que profiter du talent de Kane. Sauf que ce dernier n'a trouvé qu'un nom et il avait dessiné un costume rouge bien vilain. Le reste - dont le Joker - est l'œuvre de Finger.

L'histoire a révélée d'autres histoires identiques et il y a certainement d'autres qu'on ne connait pas ou peu. Ce qui ne revient pas à enlever le talent de Jack Kirby ou Stan Lee (pas sûr qu'on puisse faire de même pour Bob Kane) mais qui revient à relativiser lorsqu'on reparlera de ces grands noms du comics. Ou alors, à essayer de découvrir les œuvres de Novick et celles de Burgos.

Mise à jour : M. Xavier Fournier me signale que Bill Finger - que je dépeins comme une sorte de héros ci-dessus - à pousser Bob Kane à copier. Pour plus d'informations, je vous invite à lire deux articles que le rédacteur en chef de Comic Box a rédigé qui détaillent bien plus ces histoires et .