The Mighty Blog

La Paris Comics Expo joue dans la cours des grands

Il y a peu, la Paris Comics Expo a annoncé sa nouvelle politique de dédicaces. En effet, l'organisation a décidé de laisser le choix aux artistes des conditions de leurs dédicaces et signatures. Un changement important puisque les dédicaces ne seront plus forcément gratuites. Forcément, ça fait du bruit.

Nous vivons dans un pays merveilleux sur de nombreux points par contre, lorsque des nouveautés sont présentées, il y a toujours un certain de nombres de personnes qui râlent. Le changement fait peur, surtout en France. Nous idéalisons un système qu'on estime juste mais qui est soit archaïque, soit utopiste, soit en marge du reste du monde. Et, en conservant de tels systèmes, on s'étonne ensuite qu'on ne fait pas aussi bien que nos voisins européens ou que les américains.

C'est justement pour essayer d'offrir au public français une convention digne des plus grandes américaines que la Paris Comics Expo se fait critiquer. En effet, l'organisation du festival avait essayé de satisfaire le public pour que tout le monde puisse avoir des dédicaces et des commissions. Mais le système était réellement injuste : faire la queue dès le matin pour espérer rencontrer son idole ou attendre une grande partie de la journée en espérant se faire tirer au sort pour avoir un dessin gratuit. Mais, oui, c'était gratuit.

Maintenant, le visiteur va peut-être devoir payer pour avoir une commission de son dessinateur préféré. Mais, ça me paraît normal, non ? C'est de leur gagne-pain dont il s'agit. Bien sûr qu'ils aiment dessiner mais ils en ont fait leur carrière et, mine de rien, ça leur coûte de l'argent de passer du temps avec leur public puisque c'est du temps durant lequel ils ne dessinent pas nos comics préférés. À terme, cela pourra attirer des grands noms du comics qu'on ne voit jamais aux conventions françaises comme Jim Lee, Marc Silvestri ou Steve McNiven.

De plus, les dessinateurs seront disponibles dans une Artist Alley digne de ce nom - mélangés aux jeunes dessinateurs français ? - qui permettra au dessinateur d'être plus proche des fans et de prendre plus de temps pour faire ses commissions.

Le système est éprouvé aux Etats-Unis et plait au public à qui ça parait normal de payer pour repartir avec une oeuvre d'art. En plus, c'est moins injuste comme système dans le sens où le visiteur est respecté : pas la peine de faire la queue dès le matin pour être sûr d'avoir sa dédicace - en tout cas l'effet sera amoindri - et pas d'injustice de ne pas être tiré au sort et de ne pas pouvoir voir son dessinateur préféré. Peut-être que des tirages au sort seront encore présents pour vous faire gagner une dédicace gratuite, on ne sait jamais. Mais ça sera un véritable cadeau pas un privilège. Et, c'est là que ça change tout.

Comme vous le voyez, je soutiens cette démarche de la Paris Comics Expo, un festival qui depuis sa naissance plait parce qu'elle a la passion du comics et ne veut que le meilleur pour son public. Ne voyez pas ça comme une balle dans le pied mais, au contraire, doit permettre de grandir et tout ça en respectant les artistes qui se déplacent jusqu'en France pour vous rencontrer et pour vous offrir de meilleures conditions. Alors, pourquoi se plaindre ?