The Mighty Blog

Ne cherchez pas, je ne lis pas Convergence

Pendant le mois d'avril et le mois de mai, DC Comics laisse place à Convergence, un événement qui a arrêté toutes les séries du moment pour être remplacées par des mini-séries. Ce méga cross-over est surtout un moyen de délégué à des éditeurs intérimaires pendant que l'équipe de la Distinguée Concurrence déménage de New-York City à Burbank en Californie. Un événement bouche-trou ? Eh bien, peut-être bien que oui, peut-être bien que non. Je ne saurai vous dire puisque j'ai décidé de ne pas suivre l'événement.

À vrai dire, il s'agit presque d'une lettre d'excuse que je vous adresse par le biais de ce billet. Une excuse parce que vous ne pourrez pas connaître mon avis[1] sur Convergence, l'événement qui bouscule ce printemps tout l'univers DC Comics.

L'événement ressemble à un bouche-trou mais ce n'est pas ce qui me motive à ne pas le suivre. À vrai dire, si c'est bien fait, ça peut être plaisant à lire surtout que cela permet de retrouver des figures emblématiques de l'univers DC avant Flashpoint, l'événement qui a créé les New 52.

Après tout, sans avoir lu le moindre phylactère, il est impossible pour pour moi de juger de la qualité de la maxi-série et ça serait grotesque de la bouder sur un apriori. Le problème c'est que Dan Didio et sa troupe m'ont mal vendu leur événement. Ils l'avaient mieux fait pour l’insipide Zero Month, l'horrible Villain Month et j'ai même failli y croire pour le mois Future Ends au mois de septembre dernier. Mais, au final, c'est le même procédé : une équipe créative de fortune plus ou moins intéressante, des épisodes qui ne sont pas liés entre eux et supervisés par d'autres personnes que celles en charge habituellement.

De ce fait, je ne suis pas sûr d'apprécier l'événement à sa juste valeur. Je vais peut-être craquer sur quelques mini-séries (comme The Question ou The Titans) mais j'ai peur de comment Convergence est intégrer au milieu de leur récit.

Parce que c'est également ça mon problème, la thématique même de Convergence. Forcément, cela rappelle Secret Wars (1984-1985) dans sa thématique, des héros qui frappent d'autres héros, sauf que DC y rajoute le côté inter-générationnel qui pourrait être sympathique. Mais encore une fois, je n'aime pas voir les héros se frapper entre eux gratuitement. Je m'en fiche de savoir qui est le plus fort entre Superman classique et Superman New 52. Marvel m'a mieux vendu son "Battleworld" qui ne ressemble pas à ça pour le moment[2].

Et puis, il y a ce manque de mystère qui fait qu'on a déjà l'impression que cela se terminera sans réelle répercussion. En le vendant maladroitement comme un événement bouche-trou, Didio a finit par me convaincre.

Peut-être que je me trompe. Peut-être que l'événement sans prétention saura être intéressant et passionnant. J'espère pour ceux qui lisent la maxi-série que c'est le cas. En tout cas, s'il s'avère que c'est le cas, je vous prierais de m'en informer que je rattrape mon retard et que, moi aussi, je prenne mon pied. Je vous remercie d'avance.


[1] Le premier épisode sera chroniqué par Toine dans les jours qui viennent. [^]

[2] Si ça se trouve au mois de mai, je vais vous faire le même mot d'excuse pour Secret Wars, qui sait ? [^]